Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Message par Invité le Jeu 17 Mar 2016 - 11:52

Thérèse
veux tu que j'enlève mon article??

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Message par Invité le Jeu 17 Mar 2016 - 11:58

admin therese a écrit:Hello,

Non  car ça remet les pendules à l' heure !!

Merci à toi .

ok
excuse je t'ai encore donné du boulot...
bisous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Dépréssion et compléments alimentaires

Message par portierevelyne@orange.fr le Lun 23 Mai 2016 - 14:13

Re bonjour, je me posais la question sur le fait que es ce l'on peut prendre des compléments alimentaires tels que "Grifonia, Same,Soronerol ou autre" tout en prenant des anti déprésseurs et anxiolitques ou que juste que si on est totalement sevré des médicaments du fait que celà peut être dangereux ? merci par avance.

portierevelyne@orange.fr

Messages : 14
Date d'inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Sevrage AD

Message par admin therese le Jeu 9 Juin 2016 - 9:06

Hello,

Je vais continuer mon témoignage , en particulier sur le sevrage des AD .
Voici un échange avec JP sur ce type de sevrage :

Substitution :
"Avec une bzd , on remplace progressivement la molécule d'origine par une autre molécule .
Avec un Ad , c'est possible avec du millepertuis qui est un recapteur de la sérotonine

Avec un précurseur de sérotonine  il faut s'y prendre autrement :
il faut d'abord imprégner le corps avec la dose maximale pendant 2 semaines au moins .
Puis sevrer la molécule d'origine en réduisant  une petite dose au départ , puis trouver la quantité qui convient sur 7j et + comme pour une substitution CAR la molécule de remplacement est DÉJÀ là !

Avec mon ad j'avais essayé de substituer classiquement mais grosso modo , sans ces précautions et j'ai échoué ! J'ai cru que je pouvais escamoter le sevrage !

J'ai continué la rhodiola et le gomphréna , puis j'ai remplacé ? ou rajouter du L tryptophane à fortes doses de super smart .

J'ai fait en même temps mon plan de sevrage du norset avec du 10% et plus et 12 j de palier . Là j'ai pu faire un sevrage en un temps record , mais j'ai dû faire un sevrage .
"Finalement le passage de sevrage avec son % est obligatoire : c'est ce que j'avais appris à mes dépends ! même si j'avais fait un peu plus de 10%
On ne peut substituer des précurseurs de sérotonine . On peut substituer un Ad , du millepertuis ( recapteur de sérotonine)
Un précurseur aide le sevrage c'est ce qu'il faut retenir."

Comprends -tu maintenant ?

Attends de t'imprégner du Li orotate sur 2 semaines
Puis tu diminues de 20 à 19mg pdt 7 jours et + : on voit ce qui se passe .
Puis 1mg à chaque fois sur 12j ?

Faudra simplement moduler les doses pour voir quelle quantité ton corps supporte ."

je précise ici que l' orotate de lithium n'a rien à voir avec le carbonate de lithium .

Bisous


Dernière édition par admin therese le Ven 17 Juin 2016 - 8:58, édité 2 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37078
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions JP

Message par admin therese le Ven 17 Juin 2016 - 8:53

Les ad ne sont pas indiqués pour dormir. Même s'il recapture la sérotonine, il ne recapture que la quantité deja existante. Donc, en fait, au bout d'un moment, c'est l'épuisement de la ressource. En post sevrage, nous sommes clairement en deficit de serotonine. Les mécanismes excitateurs sont hauts perchés et il n'y a pas assez de serotonine pour compenser le déséquilibre produit par les médocs. Le moindre stress élève le niveau de cortisol et c'est très compliqué de redescendre. Un ad va non seulement épuiser la sérotonine mais augmenter le cortisol en faisant augmenter les neurones de l'action, ce qu'il ne faut surtout pas faire en provoquant la noradrenaline. Donc, l'ad tue le sommeil en post sevrage, la benzo ou le neuro ne venant pas compenser l'excitation de l'ad.

Que faire ? Prendre une substance qui synthetise le tryptophane pour le transformer en serotonine. Le seul truc qui le fait à ce jour est l'orotate de lithium, le temps que les neurotransmetteurs excitateurs trop hauts perchés, redescendent à l'équilibre, soit pour le sommeil, entre 6 mois et 1 an. Bises, jp.
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37078
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum