Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Message par Invité le Jeu 17 Mar 2016 - 11:52

Thérèse
veux tu que j'enlève mon article??

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Message par admin therese le Jeu 17 Mar 2016 - 11:55

Hello,

Non  car ça remet les pendules à l' heure !!

Merci à toi .


Dernière édition par admin therese le Sam 19 Mar 2016 - 10:41, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Message par Invité le Jeu 17 Mar 2016 - 11:58

admin therese a écrit:Hello,

Non  car ça remet les pendules à l' heure !!

Merci à toi .

ok
excuse je t'ai encore donné du boulot...
bisous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Message par admin therese le Jeu 17 Mar 2016 - 16:48

clown 7gig
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Dépréssion et compléments alimentaires

Message par portierevelyne@orange.fr le Lun 23 Mai 2016 - 15:13

Re bonjour, je me posais la question sur le fait que es ce l'on peut prendre des compléments alimentaires tels que "Grifonia, Same,Soronerol ou autre" tout en prenant des anti déprésseurs et anxiolitques ou que juste que si on est totalement sevré des médicaments du fait que celà peut être dangereux ? merci par avance.

portierevelyne@orange.fr

Messages : 14
Date d'inscription : 22/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par admin therese le Lun 23 Mai 2016 - 16:14

Je t'ai répondu sur ton post .
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Sevrage AD

Message par admin therese le Jeu 9 Juin 2016 - 10:06

Hello,

Je vais continuer mon témoignage , en particulier sur le sevrage des AD .
Voici un échange avec JP sur ce type de sevrage :

Substitution :
"Avec une bzd , on remplace progressivement la molécule d'origine par une autre molécule .
Avec un Ad , c'est possible avec du millepertuis qui est un recapteur de la sérotonine

Avec un précurseur de sérotonine  il faut s'y prendre autrement :
il faut d'abord imprégner le corps avec la dose maximale pendant 2 semaines au moins .
Puis sevrer la molécule d'origine en réduisant  une petite dose au départ , puis trouver la quantité qui convient sur 7j et + comme pour une substitution CAR la molécule de remplacement est DÉJÀ là !

Avec mon ad j'avais essayé de substituer classiquement mais grosso modo , sans ces précautions et j'ai échoué ! J'ai cru que je pouvais escamoter le sevrage !

J'ai continué la rhodiola et le gomphréna , puis j'ai remplacé ? ou rajouter du L tryptophane à fortes doses de super smart .

J'ai fait en même temps mon plan de sevrage du norset avec du 10% et plus et 12 j de palier . Là j'ai pu faire un sevrage en un temps record , mais j'ai dû faire un sevrage .
"Finalement le passage de sevrage avec son % est obligatoire : c'est ce que j'avais appris à mes dépends ! même si j'avais fait un peu plus de 10%
On ne peut substituer des précurseurs de sérotonine . On peut substituer un Ad , du millepertuis ( recapteur de sérotonine)
Un précurseur aide le sevrage c'est ce qu'il faut retenir."

Comprends -tu maintenant ?

Attends de t'imprégner du Li orotate sur 2 semaines
Puis tu diminues de 20 à 19mg pdt 7 jours et + : on voit ce qui se passe .
Puis 1mg à chaque fois sur 12j ?

Faudra simplement moduler les doses pour voir quelle quantité ton corps supporte ."

je précise ici que l' orotate de lithium n'a rien à voir avec le carbonate de lithium .

Bisous


Dernière édition par admin therese le Ven 17 Juin 2016 - 9:58, édité 2 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions JP

Message par admin therese le Ven 17 Juin 2016 - 9:53

Les ad ne sont pas indiqués pour dormir. Même s'il recapture la sérotonine, il ne recapture que la quantité deja existante. Donc, en fait, au bout d'un moment, c'est l'épuisement de la ressource. En post sevrage, nous sommes clairement en deficit de serotonine. Les mécanismes excitateurs sont hauts perchés et il n'y a pas assez de serotonine pour compenser le déséquilibre produit par les médocs. Le moindre stress élève le niveau de cortisol et c'est très compliqué de redescendre. Un ad va non seulement épuiser la sérotonine mais augmenter le cortisol en faisant augmenter les neurones de l'action, ce qu'il ne faut surtout pas faire en provoquant la noradrenaline. Donc, l'ad tue le sommeil en post sevrage, la benzo ou le neuro ne venant pas compenser l'excitation de l'ad.

Que faire ? Prendre une substance qui synthetise le tryptophane pour le transformer en serotonine. Le seul truc qui le fait à ce jour est l'orotate de lithium, le temps que les neurotransmetteurs excitateurs trop hauts perchés, redescendent à l'équilibre, soit pour le sommeil, entre 6 mois et 1 an. Bises, jp.
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par Odonate le Jeu 7 Déc 2017 - 21:43

admin therese a écrit:A diffuser à qui bon vous semble......



Bonjour à tous,

J’arrive enfin à écrire mon parcours avec des réflexions pleins la tête et je suis prête à les partager avec vous.
Merci de me lire et ...de réagir si vous le souhaitez.
Cette épreuve a été constructive et je ne veux pas garder pour moi le fruit de mes recherches.

Amitié.
Thérèse




Coucou ,

Voilà, je prends le temps d’organiser ma pensée et vous faire part de mes recherches.

En mars 2008 j’ai dû faire face à un état de dépression nerveuse que je n’ai pas su gérer,je dis bien ,pas su gérer car aujourd’hui je m’y prendrai autrement ...avec le recul bien sûr...

J’étais en fin de thérapie et très sensible à tous les mouvements intérieurs que suscite un tel travail.Ce qui était “contenu” depuis longtemps a fini par faire surface et je n’ai pu faire face à mes angoisses.
Mon ennemi a été la peur ,peur de toutes ces angoisses bien sûr.Je les regarde aujourd’hui autrement ...et elles ne m’habitent plus.

Donc mise sous anti-dépresseur et anxiolytique appelé benzodiazépine : du séresta 50. Malheur de malheur,je n’ai pas su me sevrer de ce produit car je ne connaissais pas le mode d’emploi...et les médecins encore moins car dire  “diminuer doucement”, ne suffit pas.

J’ai fini par trouver un forum sur internet et là j’ai découvert,enfin,le mode d’emploi et une aide extraordinaire.
Je n’ai pu éviter une hospitalisation de 3 semaines en clinique.
Je suis sortie avec 14 gtes de Rivotril à sevrer et un anti-dépresseur.

J’ai mis 8 mois pour me sevrer du rivotril :non sans peine car se sevrer de ces molécules que sont les benzodiazépines ,c’est difficile car elles sont très addictives et donnent des symptômes de sevrage qui sont en fait des symptômes de manque (angoisses,mal partout,troubles gastriques,agoraphobie,dépression iatrogène,phobie sociale..)

J’ai terminé  le SEVRAGE de l’anti-dépresseur.
                                      *  C’est ce sevrage qui m’a menée à une réflexion sur le MANQUE de SÉROTONINE :
                                                 
               Se sevrer d’un anti-dépresseur est plus facile que le sevrage d’un anxio. car moins accrocheur  et moins douloureux .MAIS....j’ai fini par comprendre pourquoi des personnes étaient à vie sous anti-dépresseurs ....

              *A l’arrêt de ceux-ci ,si on n’y prend pas garde,le mal être revient...POURQUOI  ?
Là j'apporte une précision , avec le recul je me suis aperçue que je me suis sevrée trop vite ,mais ça n'empêche qu'il faut quand même comprendre le rôle de le sérotonine :

              Parce-que l’on sous estime un neurotransmetteur :la SÉROTONINE qui nous apporte le bien être,la sérénité....
              Je croyais naïvement que la psychothérapie suffisait à traiter la dépression...et bien non !
              Et je voyais revenir mes symptômes de mal être sans comprendre pourquoi: je sais maintenant que je me suis sevrée trop vite !
             .Je ne dis pas que la psychothérapie est inutile,bien au contraire !

                                     *J’ai voulu comprendre ce qui se passait et je suis tombée sur le livre : Un CERVEAU à 100% ,Dr BRAVERMAN

               Là, j’ai découvert le rôle des neurotransmetteurs :je vous mets un lien :
http://www.lanutrition.fr/la-boutique/livres/sante/un-cerveau-a-100-du-dr-eric-braverman.html

               Nous avons 4 neurotransmetteurs qu’il  vaut mieux bien équilibrer et chacun a besoin d’un apport différent ! pour moi pas question de multiplier les compléments alimentaires et j’ai cherché 1 ou 2 compléments “polyvalents” en quelque sorte.

               Le plus important en général est la SÉROTONINE et rééquilibrer celui -là aide globalement à rééquilibrer les autres.
               Avant tout il vaut mieux avoir une alimentation qui favorise cet apport :
http://www.carevox.fr/nutrition-regimes/article/serotonine-l-antidepresseur-est

               Mais au départ un complément alimentaire précurseur de la sérotonine est bien utile ,il y en a plusieurs:
                            - Le plus connu est le Millepertuis qui a des inconvénients: photosensibilité au soleil,annulation de l’effet de certains médicaments,mais semble-t-il bien efficace.

                           - Ensuite il y a le L.tryptophane qui n’est pas toujours bien assimilé par l’organisme : POURQUOI?
                               IL y a 2 formules: le 5HTP et le L.tryptophane:
            * le griffonia :le 5-HTP: la production de sérotonine n’est pas bien régulée et peut entrainer des nausées- je l’ai expérimenté-
            * le neurobiane est du L-tryptophane (labo.Pilège) :que j’ai mal toléré ainsi que certains membres du forum :crampes dans les jambes,somnolence....il est associé avec une forme de magnésium qui semble difficilement assimilable par l’organisme....?

            * le vecti seren est un composé de L-tryptophane et de vit.du groupe B etc.. (labo.Nutergia) :je l’ai bien toléré .
             *le tryptophea est associé avec une forme de magnésium assimilable (labo.Nutrixeal) :je le tolère bien et je dors mieux.
           * En pharmacie : granions de L tryptophane : efficace ! doubler la dose au début .

                           -  Puis il faut veiller à un apport régulier en magnésium et en vitamines du groupe B :
               *Le D’stress http://www.parapharmacie-en-ligne.com/actu-sante/2011/01/05/tout-savoir-sur-le-d-stress/     est un bon complément dans ce sens .

                           - Et veiller à faire des cures de probiotiques pour l’équilibre de la flore intestinale,sinon on n’assimile rien !
                           -  Ne pas oublier l’importance des omégas 3,


                            -J’ai essayé le GABA,
                               précurseur du GABA qui est un neurotransmetteur :j’étais mieux mais ce n’était pas ça.

                           - Je me suis surtout aidée de la L-théanine : LTO3 pour juguler mes angoisses
                           - Pour protéger le foie j'ai pris du Chrysantellum américanum : en sevrage il est important de soutenir l'action du foie .
Attention de ne pas drainer car vous drainez aussi les benzos ...et il y a des symptômes de sevrage .

Alors j’ai CHERCHE  dans les compléments préconisés par le dr Braverman celui qui semble le plus polyvalent :

            * la RHODIOLA:

http://www.santenatureinnovation.com/la-rhodiola-une-racine-dor-pour-un-moral-dacier/



            * le GOMPHRENA :
https://www.onatera.com/produit-gomphrena-racine-130-gelules-guayapi,52.html
 
IL est souvent conseillé de prendre les 2,et c’est ce que j’ai fait....et pour moi ça a été le jour et la nuit ! en quelques jours j’ai retrouvé un moral que j’avais perdu depuis longtemps.

Avec de l’aide, j’ai eu l’énergie de créer mon propre forum d’entraide et de soutien pour le sevrage des benzodiazépines et anti-dépresseurs :
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/  

Je crois que j’ai dit l’essentiel,et surtout c’est à vous de voir ce qui peut vous convenir....mon but est juste d’ouvrir une réflexion et les “trouvailles” et observations des uns et des autres peuvent aider à lutter contre ce fléau qu’est la dépression !

En toute amitié.

Thérèse
Quel courage et quel merveilleux témoignages ! Merci
avatar
Odonate

Messages : 1782
Date d'inscription : 30/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par Nicky500 le Mer 7 Mar 2018 - 7:52

Merci Thérèse,j ai mis cette page dans mes favoris afin de pouvoir relire
Bonne journée
avatar
Nicky500

Messages : 24
Date d'inscription : 03/02/2018
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par Virgule le Mar 22 Mai 2018 - 17:05

Coucou Thérèse
Merci pour ce témoignage qui confirme ce que je viens de découvrir avec l'existence de ce forum (merci pour la création de ce dernier) et après lecture du "manuel de sevrage" que ma rechute n'en étais pas une !
Juste un effet rebond qui m'a mise à terre avec l'incompréhension de ma famille et de moi-même qui subissait de plein fouet le manque avec tous les symptômes que cela implique...
Oui, moi aussi je me pose des questions quand aux personnes qui se retrouvent en "dépression" toute leur vie !!!
J'ai eu très peur de devoir en faire partie peut-être !?!?! Avec une grand sentiment de culpabilité...
Je suis très émue car sais les souffrances profondes que cela sous-entend...
Merci Thérèse ♥️
Bisous

Virgule

Messages : 8
Date d'inscription : 08/05/2018
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par jomax le Mer 6 Juin 2018 - 20:19

Bonjour
Une info très intéressante sur la depression qui serait soignable uniquement avec du magnesium :
https://amp.santeplusmag.com/le-magnesium-plus-efficace-que-les-antidepresseurs-dapres-une-etude/

Bisous les bichettes

_________________
Max
______________________
Avertissement: Veuillez confronter mes conseils avec l’avis de votre médecin!.
Nous sommes "des personnes qui avons vécu une expérience avec des médicaments psychiatriques et qui partageons nos constatations concernant ces produits"
avatar
jomax

Messages : 1089
Date d'inscription : 09/03/2017
Age : 44

http://blendman.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par admin therese le Ven 8 Juin 2018 - 8:09

avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Difficile de Trouver La Bonne marque contenant de Réèls Principes Actifs

Message par Loubé le Sam 21 Juil 2018 - 17:55

"Alors j’ai CHERCHE  dans les compléments préconisés par le dr Braverman celui qui semble le plus polyvalent :

            * la RHODIOLA:

http://www.santenatureinnovation.com/la-rhodiola-une-racine-dor-pour-un-moral-dacier/



            * le GOMPHRENA :
http://www.rebelle-sante.com/node/1880
 
IL est souvent conseillé de prendre les 2,et c’est ce que j’ai fait....et pour moi ça a été le jour et la nuit ! en quelques jours j’ai retrouvé un moral que j’avais perdu depuis longtemps"

Bonjour Thérese,

J'ignore ce que vous pensez du "tutoiement" alors dans le doute, je vous vouvoie Wink

J'aimerais beaucoup savoir, étant un peu dans l'urgence car le sevrage récent de certains psychotropes, me fait beaucoup souffrir (je me retrouve beaucoup dans votre temoignage), quelles marques ont fonctionné pour vous concernant la RHODIOLA et le GOMPHRENA (sur lequel j'ai trouvé très peu d'infos étonnament) s'il vous plait ?

J'aimerais beaucoup, par la suite, faire part de ma propre expérience sur ce site afin qu'elle profite à chacun!!! Là, tout de suite, j'avoue qu'écrire ce simple mot est déjà une petite torture pour moi!

Merci si vous avez le temps (précieux) de me répondre :-)

Loubé

PS: Est-il possible de modifier son pseudo, je n'ai pas trouvé, désolée..


Loubé

Messages : 3
Date d'inscription : 11/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par admin therese le Sam 21 Juil 2018 - 18:18

Hello,

Oui on se tutoie sur le forum .
peux-tu ouvrir ton post stp ? tu vas sur accueil pour te présenter .

pour te répondre , explique nous de quel psychotropes tu t'es sevrés et comment
Il faut lire les infos sur les plantes adaptogènes

tape adaptogènes dans rechercher en haut à droite
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/search?search_keywords=adaptog%C3%A8nes

Bisous
dis moi quel pseudo tu veux
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par Loubé le Lun 17 Sep 2018 - 19:47

Je n'sais pas ce que ça veut dire "ouvrir mon post" ? Désolée ! Je suis allé sur Accueil, il y a un Tchat, c'est là que je dois me présenter et raconter mon histoire avec les médicaments et le sevrage que j'ai entamé ? Ou içi ?

Désolée, j'ai l'impression d'être à la masse !

Je voudrais changer mon pseudo en "Loubé" s'il te plait Thérèse.

Merci pour ta réponse

Loubé

Loubé

Messages : 3
Date d'inscription : 11/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par Loubé le Lun 17 Sep 2018 - 20:04

C'est bon j'ai trouvé Thérèse ! "Pour me présenter c'est là" Wink - Je n'suis pas forcément très à l'aise sur internet mais j'ai trouvé Smile) !

Bisous

Loubé


Loubé

Messages : 3
Date d'inscription : 11/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par admin therese le Mar 18 Sep 2018 - 9:12

Loubé a écrit:C'est bon j'ai trouvé Thérèse ! "Pour me présenter c'est là"  Wink - Je n'suis pas forcément très à l'aise sur internet mais j'ai trouvé Smile) !

Bisous

Loubé


Hello,

Loubé : c'est fait
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum