Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par admin therese le Mer 28 Sep 2011 - 7:24

A diffuser à qui bon vous semble......



Bonjour à tous,

J’arrive enfin à écrire mon parcours avec des réflexions pleins la tête et je suis prête à les partager avec vous.
Merci de me lire et ...de réagir si vous le souhaitez.
Cette épreuve a été constructive et je ne veux pas garder pour moi le fruit de mes recherches.

Amitié.
Thérèse




Coucou ,

Voilà, je prends le temps d’organiser ma pensée et vous faire part de mes recherches.

En mars 2008 j’ai dû faire face à un état de dépression nerveuse que je n’ai pas su gérer,je dis bien ,pas su gérer car aujourd’hui je m’y prendrai autrement ...avec le recul bien sûr...

J’étais en fin de thérapie et très sensible à tous les mouvements intérieurs que suscite un tel travail.Ce qui était “contenu” depuis longtemps a fini par faire surface et je n’ai pu faire face à mes angoisses.
Mon ennemi a été la peur ,peur de toutes ces angoisses bien sûr.Je les regarde aujourd’hui autrement ...et elles ne m’habitent plus.

Donc mise sous anti-dépresseur et anxiolytique appelé benzodiazépine : du séresta 50. Malheur de malheur,je n’ai pas su me sevrer de ce produit car je ne connaissais pas le mode d’emploi...et les médecins encore moins car dire  “diminuer doucement”, ne suffit pas.

J’ai fini par trouver un forum sur internet et là j’ai découvert,enfin,le mode d’emploi et une aide extraordinaire.
Je n’ai pu éviter une hospitalisation de 3 semaines en clinique.
Je suis sortie avec 14 gtes de Rivotril à sevrer et un anti-dépresseur.

J’ai mis 8 mois pour me sevrer du rivotril :non sans peine car se sevrer de ces molécules que sont les benzodiazépines ,c’est difficile car elles sont très addictives et donnent des symptômes de sevrage qui sont en fait des symptômes de manque (angoisses,mal partout,troubles gastriques,agoraphobie,dépression iatrogène,phobie sociale..)

J’ai terminé  le SEVRAGE de l’anti-dépresseur.
                                      *  C’est ce sevrage qui m’a menée à une réflexion sur le MANQUE de SÉROTONINE :
                                                 
               Se sevrer d’un anti-dépresseur est plus facile que le sevrage d’un anxio. car moins accrocheur  et moins douloureux .MAIS....j’ai fini par comprendre pourquoi des personnes étaient à vie sous anti-dépresseurs ....

              *A l’arrêt de ceux-ci ,si on n’y prend pas garde,le mal être revient...POURQUOI  ?
Là j'apporte une précision , avec le recul je me suis aperçue que je me suis sevrée trop vite ,mais ça n'empêche qu'il faut quand même comprendre le rôle de le sérotonine :

              Parce-que l’on sous estime un neurotransmetteur :la SÉROTONINE qui nous apporte le bien être,la sérénité....
              Je croyais naïvement que la psychothérapie suffisait à traiter la dépression...et bien non !
              Et je voyais revenir mes symptômes de mal être sans comprendre pourquoi: je sais maintenant que je me suis sevrée trop vite !
             .Je ne dis pas que la psychothérapie est inutile,bien au contraire !

                                     *J’ai voulu comprendre ce qui se passait et je suis tombée sur le livre : Un CERVEAU à 100% ,Dr BRAVERMAN

               Là, j’ai découvert le rôle des neurotransmetteurs :je vous mets un lien :
http://www.lanutrition.fr/la-boutique/livres/sante/un-cerveau-a-100-du-dr-eric-braverman.html

               Nous avons 4 neurotransmetteurs qu’il  vaut mieux bien équilibrer et chacun a besoin d’un apport différent ! pour moi pas question de multiplier les compléments alimentaires et j’ai cherché 1 ou 2 compléments “polyvalents” en quelque sorte.

               Le plus important en général est la SÉROTONINE et rééquilibrer celui -là aide globalement à rééquilibrer les autres.
               Avant tout il vaut mieux avoir une alimentation qui favorise cet apport :
http://www.carevox.fr/nutrition-regimes/article/serotonine-l-antidepresseur-est

               Mais au départ un complément alimentaire précurseur de la sérotonine est bien utile ,il y en a plusieurs:
                            - Le plus connu est le Millepertuis qui a des inconvénients: photosensibilité au soleil,annulation de l’effet de certains médicaments,mais semble-t-il bien efficace.

                           - Ensuite il y a le L.tryptophane qui n’est pas toujours bien assimilé par l’organisme : POURQUOI?
                               IL y a 2 formules: le 5HTP et le L.tryptophane:
            * le griffonia :le 5-HTP: la production de sérotonine n’est pas bien régulée et peut entrainer des nausées- je l’ai expérimenté-
            * le neurobiane est du L-tryptophane (labo.Pilège) :que j’ai mal toléré ainsi que certains membres du forum :crampes dans les jambes,somnolence....il est associé avec une forme de magnésium qui semble difficilement assimilable par l’organisme....?

            * le vecti seren est un composé de L-tryptophane et de vit.du groupe B etc.. (labo.Nutergia) :je l’ai bien toléré .
             *le tryptophea est associé avec une forme de magnésium assimilable (labo.Nutrixeal) :je le tolère bien et je dors mieux.
           * En pharmacie : granions de L tryptophane : efficace ! doubler la dose au début .

                           -  Puis il faut veiller à un apport régulier en magnésium et en vitamines du groupe B :
               *Le D’stress http://www.parapharmacie-en-ligne.com/actu-sante/2011/01/05/tout-savoir-sur-le-d-stress/     est un bon complément dans ce sens .

                           - Et veiller à faire des cures de probiotiques pour l’équilibre de la flore intestinale,sinon on n’assimile rien !
                           -  Ne pas oublier l’importance des omégas 3,


                            -J’ai essayé le GABA,
                               précurseur du GABA qui est un neurotransmetteur :j’étais mieux mais ce n’était pas ça.

                           - Je me suis surtout aidée de la L-théanine : LTO3 pour juguler mes angoisses
                           - Pour protéger le foie j'ai pris du Chrysantellum américanum : en sevrage il est important de soutenir l'action du foie .
Attention de ne pas drainer car vous drainez aussi les benzos ...et il y a des symptômes de sevrage .

Alors j’ai CHERCHE  dans les compléments préconisés par le dr Braverman celui qui semble le plus polyvalent :

            * la RHODIOLA:

http://www.santenatureinnovation.com/la-rhodiola-une-racine-dor-pour-un-moral-dacier/



            * le GOMPHRENA :
http://www.rebelle-sante.com/node/1880
 
IL est souvent conseillé de prendre les 2,et c’est ce que j’ai fait....et pour moi ça a été le jour et la nuit ! en quelques jours j’ai retrouvé un moral que j’avais perdu depuis longtemps.

Avec de l’aide, j’ai eu l’énergie de créer mon propre forum d’entraide et de soutien pour le sevrage des benzodiazépines et anti-dépresseurs :
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/  

Je crois que j’ai dit l’essentiel,et surtout c’est à vous de voir ce qui peut vous convenir....mon but est juste d’ouvrir une réflexion et les “trouvailles” et observations des uns et des autres peuvent aider à lutter contre ce fléau qu’est la dépression !

En toute amitié.

Thérèse


Dernière édition par admin therese le Dim 2 Nov 2014 - 9:00, édité 24 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le lien social

Message par admin therese le Lun 3 Oct 2011 - 7:02

Bonjour,

il y a aussi un point très important que je n'ai pas abordé ,c'est le lien social.

Comme je l'ai souligné,le sevrage des benzos.s'accompagnent souvent d'agoraphobie,de phobie sociale...qui finissent par disparaitre...mais entre temps les liens sociaux se sont défaits ou distendus.

J'ai dû porter une attention particulière à ce lien social que j'ai remis en place  progressivement .

Amicalement.
Thérèse


Dernière édition par admin therese le Sam 5 Oct 2013 - 6:36, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Suites de sevrage d'antidépresseurs

Message par admin therese le Dim 4 Déc 2011 - 12:01

Ah!les suites de sevrage d'antidépresseur !!

C'est plus sournois que celui des benzos à cause sans doute des effets rebonds qui pour moi sont actifs et peuvent aller jusqu'à 2 mois après le sevrage .
D'où le nécessité d'un sevrage ENCORE plus étalé dans le temps que celui des bzd avec lequel je n'ai eu aucun effet à distance.

Veiller aussi à stimuler le taux de sérotonine avec des précurseurs de sérotonine, une alimentation correcte ,une hygiène de vie relationnelle et affective...et sportive...et là j'ai du mal à me bouger !

Autre point que je voudrais souligner :les compléments à base de plantes agissent un certain temps et finissent par devenir addictifs,c.à.d.qu'il faut AUGMENTER les doses !D'où la nécessité de faire des pauses et d'alterner avec d'autres à même visée thérapeutique.

Les Huiles Essentielles utilisées ponctuellement pour faciliter le sommeil, gérer quelques angoisses qui trainent par là !sont aussi utiles soit en massage sur le plexus,soit par voie orale sur un bout de sucre .

Et ...surtout ne pas se décourager !

Actuellement je suis sur une autre piste dont je vous parlerai quand je l'aurais expérimentée.


Dernière édition par admin therese le Sam 5 Oct 2013 - 6:37, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Soins énergétiques

Message par admin therese le Mer 14 Déc 2011 - 11:57

L'autre piste,et bien elle est plus énergétique ,compte tenu de mon expérience concernant l'accoutumance aux compléments alimentaires qui sont adaptés à un moment donné ...en clair je tournais en rond !

En consultation chez une naturopathe en psycho énergétique ,elle a  pu faire le bilan de ce dont j'avais encore besoin et de ce dont je n'avais plus besoin en testant .En outre elle a rééquilibré mes corps énergétiques etc...
Par son intermédiaire j'ai découvert le QiSpinal dont je mets les liens dans les "liens d'information"

Je me sens mieux.


Dernière édition par admin therese le Sam 5 Oct 2013 - 6:38, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par regine le Ven 16 Déc 2011 - 16:56

merci therese
j'ai tout notee je vais voir un docteur lundi pour faire le point
et aussi parce que je ne suis pas tres bien en ce moment
beaucoup d'angoisses
je t'en dirais plus lundi
avatar
regine

Messages : 201
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 58
Localisation : barcelone

Revenir en haut Aller en bas

Suites de sevrage Anti-dépresseurs : j'ai été trop vite !

Message par admin therese le Mer 1 Fév 2012 - 19:36

Mon expérience? amère car les précurseurs de sérotonine ne résolvent rien !ça aide...momentanément, mais je n'ai pu faire l'économie d'un sevrage total,je n'ai rien pu substituer .Et allonger le palier est inutile. bounce

Un sevrage non terminé entraine des symptômes de manque qu'il est illusoire de combler avec autre chose !il n'y a qu'une alternative ,reprendre son AD à la bonne dose ..qui est à tester .
 
J'ai du reprendre en partie mon sevrage avec le protocole strict d'une diminution de 10% de la dose sur un palier de 12j à chaque fois.

J'ai voulu tester jusqu'au bout et c'est tout vu! pourquoi ne peut-on pas substituer un précurseur de sérotonine à un AD ?

Je n'ai pas de réponse !

Sinon qu'il ne faudrait JAMAIS prendre ces cochonneries qui agissent avec perversité et dont il est difficile de se défaire. affraid

lol! lol!


Dernière édition par admin therese le Jeu 3 Oct 2013 - 16:27, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Sevrage mal fait !

Message par admin therese le Sam 25 Fév 2012 - 10:31

En me relisant je suis en train de comprendre pourquoi certains sont sous anti-dépresseurs toute leur vie ....

Le problème vient d'un sevrage mal fait et ce n'est pas toujours repérable à" 1ère vue" !il est nécessaire de prêter attention aux symptômes ressentis qui indiquent un sevrage trop rapide,mal fait, bref non terminé correctement !
Le DANGER c'est de dire à ces personnes :
"vous êtes dépressives et vous aurez besoin d'AD toute votre vie "

NON et non !!

Je mets ici un lien sur les règles de sevrage d'AD qui sont les mêmes pour tout sevrage ,qu'il soit des Benzos,somnifères,neuroleptiques ...

http://antidepressantwithdrawal.info/fr/accueil.html

et je mets aussi un passage d'une réponse faite concernant l'utilité de respecter les 10% :

Tu dis être à :
*2.2 mg de Lysanxia = 4.4 gtes
Es-tu sûr que mathématiquement parlant on n'en voit jamais le bout en procédant par 10% de diminution?!...ce sevrage doit te paraitre bien long ...!

Plus la dose à sevrer est petite ,plus tu dois être rigoureux sur la règle des 10%
et certains sont même obligés de diminuer de 5% seulement...

Apparemment l'organisme ne lâche pas comme ça et "hurle" dès qu'il sent la privation totale arriver !!il est en alerte maximum .

Je crois que la règle des 10% est une loi, je dirais physiologique .Ce n'est pas par hasard 10% .C'est une question de concentration sanguine au-delà de laquelle le corps réagit par des signaux d'alarme que sont les symptômes de sevrage .

La longueur des paliers est aussi importante et la moyenne est de 15j ; aller au-delà n'apporte pas grand chose.
Il y a une variable de 7j à 3 semaines .
Allonger un palier est utile pour réparer une "erreur" de dosage afin d'aider le corps à se stabiliser ...
J'ai observé que l'allongement ne sert à rien si le "manque" crée est trop "GRAND"
...et là il vaut mieux remonter à la dose précédente !

Chaque fois que je l'ai proposé sur le forum a été bénéfique .
Attention c'est une question de cas par cas.*** lol!


Dernière édition par admin therese le Sam 5 Oct 2013 - 6:43, édité 2 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Le point

Message par admin therese le Mer 5 Déc 2012 - 7:31

Je complète mon témoignage :
 

Coucou à tous !

Je viens faire le point .

Côté sevrage ,pas de soucis !
Plus aucun symptôme de quoi que ce soit : Rivotril : zéro et Norset ,l'AD ,zéro, après 2 échecs car je minimisais la difficulté du sevrage.

Lire:
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t202-depressif-a-vie-et-si-c-etait-faux .

J'ai dû sortir de ma tête les idées médicales selon lesquelles on ne se sort pas d'une dépression !
Donc courage ...

Ensuite il faut se déshabituer de régler ses angoisses ,déprimes,à coups de médicaments . Il est nécessaire de comprendre ce qui se passe dans sa vie quitte à se faire aider par un(e)psychothérapeute .Il est essentiel de nommer les choses , de lire quelques bouquins éclairés qui nourrissent l'esprit .

Notre ami Grégory /sodad a posté une réflexion sur la dépression dans la rubrique conseils avec le sujet dossier sur la dépression .

Il y a aussi le sujet ,alternatives aux psychotropes.

Je mets en garde sur le strésam,l'atarax qui est un neuroleptique caché .Vous avez divers sujets sur le forum à ce propos.

Les insomnies sont difficiles à gérer et à soigner car tous ces AD ,benzos finissent par nous dérégler le système nerveux central .
J'ai du mal à retrouver le sommeil et jusque là j' y arrivais + ou - mais là je pète les plombs car il y a une accoutumance aux plantes qu'ils faut savoir associer : elles agissent en synergie en fait et une plante seule ne suffit pas .

ça fait 2 nuits que j'ai vraiment du mal et la prise de 60 ou 100 gtes de Valériane m'aide à me rendormir .Ne pas hésiter à monter les doses .
Le lotier est devenu inefficace .

Préférer les formules gouttes qui sont plus assimilables .
Préférer aussi les formules naturelles aux formules chimiques .

Quand je lis ce qui est dit sur le germanium ,l'extrait de melon et le peroxyde d'hydrogène j'ouvre des yeux tous ronds et je me dis que cette association des 3 qui agit sur l'ensemble du corps en permettant justement une détoxification tout en douceur pourrait être la voie que je cherche !car il est dit que ça aide aussi à se sevrer des médocs ....

Je vais leur téléphoner .
Je vais ouvrir un sujet spécial .

Un bisou plein d'espoir  sunny


Dernière édition par admin therese le Sam 5 Oct 2013 - 6:46, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions sur le sevrage de l'AD

Message par admin therese le Mer 5 Déc 2012 - 7:47

Réflexions faites à Grégory sur le sevrage de l'AD

Ah! le sevrage de l'AD...

Florence,ton palier de 10j était trop court et tu dis ça ne se passait pas trop mal .

Avec un sevrage d'AD il faut que ça se* PASSE BIEN avec le moins de symptômes possible .
J'en ai fait l'expérience ....il ne faut pas * CALQUER * sur le sevrage des bzd où ça ne se passe jamais bien à 100%.
Il m'a fallu 2 échecs pour comprendre la différence .

Alors c'est sûr que tu as accumulé un déficit et que tu es allée droit dans le mur .

Grégory,il vaut mieux commencer avec 12 ou 15j de palier ,ce qui permet au corps de s'adapter ,puis de diminuer doucement jusqu'au palier qui te convient .
Il est plus facile de diminuer un palier que de remonter ,en ramant ! car ton corps a accumulé du manque et c'est plus difficile à gérer.

Voilà mes conclusions après mes 2 échecs .
Il faut vraiment écouter son corps car les symptômes se font vite sentir !!


Dernière édition par admin therese le Sam 30 Sep 2017 - 7:05, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions sur le sevrage de l'AD

Message par admin therese le Mer 12 Déc 2012 - 6:22

Dialogue avec Florence et Grégory :

 

Message  admin therese le Sam 8 Déc 2012 - 8:08 :

Quelle belle détermination tu as eu Grégory ! je redoute comme toi la dépression qui me laisse inopérante d'une façon générale .J'ai appris à débusquer les signes de début afin de ne pas entrer dans un cycle infernal et désespéré !

Dès que je commence à sentir une insatisfaction profonde qui me bouffe ,me rend triste ,impuissante,je réagis ,car c'est ma sonnette d'alarme ! pour moi c'est comme ça que ça commence . Trouver un lieu de parole aussi est super important pour moi .Si je ne peux m'exprimer je vais mal ! et si je ne réagis pas à ce stade c'est la spirale !

Je crois Florence que tu as dû aller trop loin dans cette insatisfaction profonde car je te sens dubitative dans les solutions à adopter.
Tu n'as pas écouté tes désirs et besoins profonds et quand on s'en éloigne c'est la dépression assurée....


Message  florence le Sam 8 Déc 2012 - 9:47 :

   admin therese a écrit:
  " Je crois Florence que tu as dû aller trop loin dans cette insatisfaction profonde car je te sens dubitative dans les solutions à adopter.
   Tu n'as pas écouté tes désirs et besoins profonds et quand on s'en éloigne c'est la dépression assurée...."



je suis entièrement d'accord avec toi, maintenant, avec le recul, un travail sur soi, une autre facon d'appréhender la vie...
malheureusement il a fallu que je plonge très, très bas, pour remonter peu à peu, et travailler pour comprendre pourquoi j'en étais arrivé là.
quand pendant des années, on a tout géré pour tout le monde, couru dans tous les sens, on ne s'autorise plus rien pour soi et le regard des autres et de ses proches qui vous pensent infaillibles, n'arrangent rien.
avec cette facon de fonctionner, mon couple n'était plus vraiment un couple. Il a fallu que je sois out, pour que mon mari soit obligé de reprendre les choses en main et me decouvre fragile.
depuis tout à changé, je ne vais pas dire que l'on se retrouve comme à 20 ans, mais maintenant on apprécie la vie à 2.

je suis dubitative comme tu dis, car malheureusement je ne suis pas la seule dans ce cas. j'ai vu suffisamment de gens en arrivé à une depression sévère, et c'est trop tard pour appliquer des simples règles de vie.
il faut déja reconnaitre que l'on fait une depression (terme tellement honteux pour beaucoup) pendant des mois j'ai été persuadé quej'avais une maladie grave me donnant des douleurs atroces mais que l'on arrivait pas à trouver.

florence


Dernière édition par admin therese le Sam 5 Oct 2013 - 6:48, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Message par foufy69 le Mer 3 Avr 2013 - 19:38

Bonsoir Thérèse

J'ai mis dans mes favoris cette page passionnante et encourageante malgré tout
Merci aussi de partager tes expériences et tes infos J'ai envoyé cette page à mes 2 meilleures amies.

Bon je prends mes 7.5mg de  tranxène ce soir, et on verra comment je serai demain matin

Bisous à toi et merci d'avoir créé ce site

Bien à vous tous aussi
avatar
foufy69

Messages : 112
Date d'inscription : 31/01/2013
Age : 50
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Message par suzaine le Jeu 2 Mai 2013 - 21:24

j'y ai mis le temps, mais je t'ai lue Thérèse, avec émotion car entre les lignes beaucoup de souffrances, de doutes, de recherches, de retour en arrière puis de bonds en avant.
Merci pour ce partage, de nous permettre de lire et d'apprendre de tes expériences. Qui bien sûr, sont à toi, chacun, doit tailler sa propre route, mais rien n'empêche de cheminer en parallèle!!
tes messages sont des encouragements, des moteurs pour nous aider à aller un pas après l'autre.
A présent, je (et plus nous.....) peux entrer dans une vraie réflexion. Depuis mon arrivée ici, c'est un peu en ébullition dans ma ptite tête, et ce n'est que peu à peu que l'amplitude du problème des AD et autres  médicaments se dévoilent. J'ai pris tellement de trucs. De lire que je ne suis pas seule et que les étapes que tu décris concernent tant de gens, me donnent un peu d'ouverture pour à mon tour réfléchir à tout ça. Oui merci pour ce forum! et pour ceux qui le constitue.
J'espère ne pas avoir été trop longue, tant de messages ici attendent réponses et éclaircissements.
bien à toi
Martine (suzaine)
avatar
suzaine

Messages : 170
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 65
Localisation : Suisse - entre Genève et Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Message par admin therese le Mar 7 Mai 2013 - 7:08

Oui c'est le but d'un forum de partager avec d'autres et de permettre une réflexion sur sa vie ,sa manière de se soigner ! ..afin de ne plus JAMAIS reprendre de psychotropes .

Je souhaite en effet une véritable ouverture d'esprit et je vois avec bonheur Martine que tu entâmes ce chemin qui te mènera vers la libération ...prends le temps qu'il te faut et tu pourras laisser ton AD derrière toi ,loin derrière ...

Bisou


Dernière édition par admin therese le Sam 19 Mar 2016 - 10:30, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

demande de conseil

Message par Isabelle le Jeu 19 Sep 2013 - 21:13

Bonsoir Thérése,
Merci pour ton témoignage. qui fait du Bien. La dépression est comme un cancer qui nous ronge.
Pour ma part, j'ai connu 5 dépressions en 5 ans. J'ai pris à 4 reprises sur des courtes périodes et j'ai rechuté à chaque fois. Je suis sous cymbalta depuis 3 mois et le psychiatre me dit que cette fois, il faut au moins les prendre pendant 2 ou 3 ans.
J 'ai tenté en premiére intention de prendre du millepertuis mais comme cela ne fonctionnait pas au bout d'un mois, je prenais peur et m'adonnais à la chimie. A chaque dépression, c'est de pluqs en plus fort et il m'a fallu bien plus d'un mois pour remonter.
Je n'accepte pas cette maladie et encore les médicaments chimiques. Aussi, j'aimerais prendre un traitement à base de plantes.
au long cours.
Ne finit-on pas par devenir dépendant du millepertuis ou du griffonna ? A tout prendre, il vaut mieux être dépendant des plantes. Mais j ai trés peur de revivre une autre dépression, je crois que je ne pourrais plus le supporter.
J ai fait énormément de travail en psychologie, de l'hypnose, de l'EMDR.; participer à un groupe de parole "prévention des rechutes dépressives" Tu peux trouver des infos sur le site de la mindfullness. Il s'agit de la MBCT.
L'ACT est également une thérapie intéressante.
Je t e remercie pour ta réponse et pour tes conseils qui me seront précieux.
Amicalement
Isabelle

Isabelle
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Message par admin therese le Ven 20 Sep 2013 - 6:59

Bonjour Isabelle ,

La dépression n'est pas une fatalité ! Si tu diminues correctement le cymbalta tu pourras t'en sevrer : inscris -toi sur le forum pour que l'on puisse t'aider et tu verras que tu n'es pas la seule . ** je viens de voir que tu es inscrite : va dans accueil et ouvres ton espace .Tu es inscrite en invité aussi !
Tout le travail de psychologie que tu as fait est super ! la clé pour réussir maintenant c'est "un sevrage correct du cymbalta " .

CAR un AD doit être sevré progressivement ,avec des paliers assez longs à la même dose ,sans interruption brutale surtout : ne pas compter sur le temps pour aller mieux ensuite ! aller jusqu'au bout du sevrage surtout ,sous peine de rechuter : c'est là ensuite que l'on croit avoir besoin d'Ad à vie .
J'en suis débarrassée et je vais bien ,alors ne perds pas courage .

Le millepertuis marche bien : il faut prendre les bonnes doses pour que ce soit efficace .Ensuite il faut s'en sevrer lentement .

Tu es sous cymbalta maintenant et tu ne peux cumuler avec du millepertuis .

Bisous


Dernière édition par admin therese le Sam 19 Mar 2016 - 10:30, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Message par Cendryne le Jeu 21 Nov 2013 - 11:45

Merci beaucoup pour ton témoignage qui éclaire (enfin) ma lanterne.

Je comprends enfin pourquoi j'ai toujours échoué avec le sevrage de l'AD et vais donc suivre ce chemin : "chi va piano, va sano e va lontano"
avatar
Cendryne

Messages : 24
Date d'inscription : 20/11/2013
Age : 45
Localisation : Deux-Sèvres

Revenir en haut Aller en bas

Message par Nathina le Jeu 28 Nov 2013 - 13:13

Bonjour Isabelle , si tu cherches des produits naturels à base de plantes que l'on prend au long cours , j'ai ce qu'il te faut , ces produits ont aidé de nombreuses personnes a sortir de la dépression , je les distribue et les utilise pour moi et ma famille , n'hésite pas à me contacter Nathalie

Nathina

Messages : 129
Date d'inscription : 15/04/2013
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Message par kannyy le Ven 6 Déc 2013 - 20:46

merci pour ton témoignage très instructif.
avatar
kannyy

Messages : 49
Date d'inscription : 10/09/2013
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par Invité le Jeu 2 Jan 2014 - 20:11

* la RHODIOLA: http://www.suite101.fr/content/la-rhodiola-rosea--contre-la-depression-et-lobesite-a22466 * le GOMPHRENA : http://www.energie-sante.ch/gomphrena.html. IL est souvent conseillé de prendre les 2,et c’est ce que j’ai fait....et pour moi ça a été le jour et la nuit ! en quelques jours j’ai retrouvé un moral que j’avais perdu depuis longtemps. a écrit:

Thérèse , je relisais ce témoignage et voulait savoir combien de temps tu avais pris ce traitement et s'il t'avait aidé longtemps ou si l'effet s'était estompé .
Je te demande cela car j'hésite entre prendre cela et le same dont tu m'as parlé .
Bisous
Marie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Message par admin therese le Jeu 2 Jan 2014 - 21:00

"Thérèse , je relisais ce témoignage et voulait savoir combien de temps tu avais pris ce traitement et s'il t'avait aidé longtemps ou si l'effet s'était estompé .
Je te demande cela car j'hésite entre prendre cela et le same dont tu m'as parlé .
Bisous
Marie "

Coucou ,

Le rhodiola a suffit et je l'ai peu pris ...mais ...je n'étais pas pas dans le même état que toi Marie : tu as besoin de quelque chose de plus costaud !!
et le rodhiola n'est pas trop à cumuler avec les AD car il est un précurseur de sérotonine .
Le Same , tu peux le cumuler ...

Bisous


Dernière édition par admin therese le Sam 19 Mar 2016 - 10:32, édité 3 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Message par Invité le Jeu 2 Jan 2014 - 22:30

D'accord Thérèse , merci , Bises

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réflexions sur le post sevrage

Message par admin therese le Dim 2 Nov 2014 - 7:54

Je relis ce témoignage et je voudrais compléter .

Beaucoup arrivent en fin de sevrage avec un mal être qui ressemble à de la déprime . Ne pas rester avec ces sensations diffuses ....!

J'ai fini par comprendre qu'il faut relever le taux de sérotonine .
C'est pourquoi en fin de sevrage je me suis trouvée mieux en prenant du Rhodiola et du gomphréna .

Tout bêtement vous avez aussi en pharmacie des granions de L.tryptophane , tout aussi efficaces .
Et des granions de Lithium : doublez la dose au début
Les benzos font baisser le taux de sérotonine et il faut veiller à faire remonter ce taux ! surtout ne pas vous engouffrer dans une prise d'antidépresseurs !!!

En sevrage d'antidépresseurs , vous pouvez aussi prendre du L tryptophane : ça m'a finalement aidée à me sevrer correctement .
Ne pas prendre si vous n'êtes pas en sevrage : risque de syndrome sérotoninergique

Et de temps en temps , en période de stress je vais mal et je me demande ce qui m'arrive ! et j'ai compris qu'une cure de L tryptophane est nécessaire et m'aide à retrouver le sommeil .


Dernière édition par admin therese le Sam 30 Sep 2017 - 7:10, édité 2 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Cure détox après un traitement : pour illustrer comment on soutient son foie

Message par admin therese le Dim 2 Nov 2014 - 9:54

http://www.femmeactuelle.fr/sante/medecine-douce/cure-detox-traitement-03005

.....

Limiter les intolérances et les effets secondaires

Un traitement et on n’en parle plus ? On aimerait que les médicaments viennent à bout de nos bobos, vite fait bien fait. Mais nous ne réagissons pas tous de la même manière après leur ingestion.

Par exemple, certaines personnes supportent mal le Like a Star @ heaven  paracétamol. Celui-ci, mine de rien, est la cause de  Like a Star @ heaven nombreux accidents hépatiques. « L’assimilation et l’évacuation de la molécule peuvent mal se passer, en raison d’une surdose, ou d’une carence préexistante en glutathion, une précieuse substance naturellement présente dans le foie et qui protège nos cellules de l’oxydation et des radicaux libres, explique le Dr Bonan. Or, le glutathion élimine le paracétamol. Plus la consommation de ce médicament augmente, plus les réserves en glutathion s’épuisent et moins le paracétamol est toléré. »

Même cercle vicieux avec certains traitements contre les acidités d’estomac ou les reflux, comme la Cimétidine, catégorie d’antihistaminique de type 2 utilisée dans cette indication. Elle freine l’activité de la phase 1, ce qui peut créer une intolérance au produit (qui se manifeste par des céphalées, des nausées, de la fatigue, des éruptions cutanées…).

Like a Star @ heaven Détox, comment faire : On peut aider les médicaments à avoir le meilleur effet en stimulant tout d’abord la phase 1 du processus d’assimilation. Et puisque le foie est très consommateur de glutathion pour détoxifier les substances oxydantes de la phase 1, il faut stimuler sa production naturelle en consommant du cumin (en épice pour l'assaisonnement) et du chardon-marie en compléments alimentaires.

.....

En sevrage, pas de chardon marie ou d'extrait d'artichaut : pas de draineurs en fait .


Dernière édition par admin therese le Sam 30 Sep 2017 - 7:12, édité 2 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Message par dn le Dim 2 Nov 2014 - 12:24

admin therese a écrit: Alors j’ai CHERCHE  dans les compléments préconisés par le dr Braverman celui qui semble le plus polyvalent :
* la RHODIOLA:
http://www.santenatureinnovation.com/la-rhodiola-une-racine-dor-pour-un-moral-dacier/
* le GOMPHRENA :
http://www.rebelle-sante.com/node/1880
IL est souvent conseillé de prendre les 2,et c’est ce que j’ai fait....et pour moi ça a été le jour et la nuit ! en quelques jours j’ai retrouvé un moral que j’avais perdu depuis longtemps.

Bon c'est plus fort que moi il fallait que j'aille faire un petit tour pour voir je ne suis pas tout car j'arrive pas à me concentrer, mais tu étais aussi dépressive et ses produits t'on sortis de ta dépression ? Dis moi car là je suis super mal et pourtant je suis le plan + l'homéopathie et le reste de mes EPS.
avatar
dn

Messages : 657
Date d'inscription : 02/04/2014
Age : 59
Localisation : 68 Haut Rhin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum