Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un lien :

Message par admin therese le Dim 2 Nov 2014 - 12:30

Depuis un moment je te sens dépressive et en sevrage c'est inévitable !! C'est pourquoi je souligne l'intérêt de faire remonter son taux de sérotonine.
Les granions de L tryptophane me sont bénéfiques ...et moins chers !

Un relais est aussi utile avec ces plantes adaptogènes telles que le rhodiola et le Gomphréna etc..

bounce Un lien utile qui fait le tour de la question :
http://www.pharmaciedelepoulle.com/Deprime.htm
....
Autres plantes
*Le romarin : Le romarin (Rosmarinus officinalis) est un excellent tonique général. Il a été utilisé depuis le moyen-âge pour lutter contre la fatigue et les déprimes passagères.
Pour en savoir plus, consultez notre fiche conseil: Romarin

*Actée à grappes noires : L’actée à grappes noires (ou *cimicifuga) pourrait avoir une action proche des médicaments antidépresseurs les plus récents (inhibition de la recapture de la sérotonine). Des études doivent confirmer cette hypothèse.

Plantes normorégulatrices dites adaptogènes
  * Le Ginseng (Panax ginseng) est actif sur le taux de dopamine et sur un neuromédiateur, le  Gaba, réduisant l’angoisse souvent présente en cas de déprime. Arkogélules®️ Ginseng, Elusanes®️ Ginseng... Pour en savoir plus, consultez notre fiche conseil: Ginseng

  * La griffonia (Griffonia simplicifolia), plante africaine riche en 5-HTP (5 hydroxy-tryptophane)

*et la mucuna (Mucuna pruriens) un classique de la médecine ayurvédique, très intéressante pour son taux de L-Dopa.
http://www.sesoignernaturellement.fr/mucuna-pruriens-intelligence-corps-esprit/
http://www.supersmart.com/fr--Ayurveda--Mucuna-pruriens-400-mg--0295

  * La rhodiole (ou orpin rose, Rhodiola rosea), a fait l’objet d’études aux résultats intéressants restant à confirmer, pour le traitement de la dépression légère à modérée. Attention toutefois, cette plante peut provoquer de la nervosité chez certaines personnes.


Ces plantes seront utiles en complément du millepertuis ou du ginseng
Plantes complémentaires
   Plantes sédatives et hypnotiques, anxiolytiques.
*Le millepertuis est associé avec bénéfice à une autre plante sédative comme* la valériane ou *la passiflore.

  * La Maca (Maca Arkogélules®️) de part ses vertus aphrodisiaques est intéressante en cas de prise d'antidépresseurs pour éviter la perte de libido


   Un suivi après 15 jours auprès d'un professionnel de santé permet de ne pas passer à côté d'une dépression modérée à sévère
   La phytothérapie peut être une alliée en cas de sevrage progressif aux antidépresseurs classiques, mais son utilisation doit alors être accompagnée par votre médecin traitant afin d'éviter toute interaction médicamenteuse.

Avant de procéder à ce traitement, consulter attentivement notre fiche conseil : Phytothérapie
 

     
Like a Star @ heaven http://www.supersmart.com/fr--Ayurveda--Mucuna-pruriens-400-mg--0295

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1183-evaluez-votre-humeur-en-ligne-test-simplifie-du-pr-rapin

DP nérol et séronérol


Dernière édition par admin therese le Sam 19 Mar 2016 - 10:35, édité 9 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37080
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Test pour évaluer son humeur en ligne : du Pr Rapin

Message par admin therese le Mar 4 Nov 2014 - 9:37

Qui est le pr Rapin ? (dcd)

https://www.longevie.com/fr/

Je suis ravie d'avoir trouvé ce test : merci à ma naturopathe ....j'aurais plutôt tendance à manquer de sérotonine et d'autres de thyrosine .
Inutile de prendre des antidépresseurs , voilà des alternatives tout à fait probantes !

C'est clair , les benzos diminuent le taux de certains neurotransmetteurs et rendent dépressifs !
Ce test permet de savoir si on manque de sérotonine ou de thyrosine .
Regardez la composition de ces 2 produits pour être fixé .



https://www.longevie.com/fr/

Like a Star @ heaven
https://www.pharmaciedesternes.fr/boutique/nos-produits/cerveau-stress-memoire/
SERONEROL est un complément alimentaire
permettant d'apporter une source de L-tryptophane, un acide aminé essentiel devant absolument être apporté par l'alimentation car l'organisme ne peut le fabriquer.

Le L-tryptophane est le précurseur de la sérotonine, un neuromédiateur très important intervenant dans la régulation des mécanismes de l'humeur et de la mélatonine, hormone régulant les phases d'éveil et de sommeil.

Le tryptophane est d'abord converti en 5-hydroxytryptophane (5-HTP), puis en sérotonine sous l'action d'enzymes nécessitant la présence de cofacteurs (Vit B6, B1, B3 et zinc).

* Des taux bas de sérotonine sont corrélés avec des troubles de l'humeur (anxiété, irritabilité, impulsivité, difficulté à se concentrer,insomnie, impatience, agitation) et du comportement alimentaire avec une forte tendance au grignotage favorisant la prise de poids pouvant aller jusqu'à l'obésité.

La carence en vitamine B3 favorise la déplétion en tryptophane, car c'est à partir de ce dernier que l'organisme va la synthétiser.

La dysbiose intestinale, favorisant la transformation du tryptophane en kynurénine, représente également un facteur de dépletion en tryptophane non négligeable.

Enfin dans la dépression saisonnière, résultant d'un manque de lumière, un apport de tryptophane avec des séances de photothérapie (10 000 lux pendant 30 minutes chaque jour le matin)améliore le retour à l'équilibre de l'humeur.

Présentation : Pot de 90 gélules
Conseil d'utilisation : 1 gélule par jour ou comme conseillé 2 en fait /j
Ne pas utiliser : Aucun cas connu
Composition :
L-Tryptophane : 220 mg • L-Tyrosine : 75 mg • Sulfate de zinc : 22 mg • Vit B3
(Nicotinamide) : 8 mg • Antiagglomérant: stéarate de magnésium : 7 mg • Vit B6
(Chlorhydrate de pyridoxine) : 0,85 mg • Vit B1
(chlorhydrate de thiamine) : 0,7mg • Composition de la gélule : hypromellose

Like a Star @ heaven
https://www.longevie.com/fr/
DP-Nerol est un complément alimentaire
destiné à compenser le manque d'apport en tyrosine afin de favoriser l'équilibre de la fonction cérébrale et de l'humeur.

La tyrosine peut être apportée directement ou par son précurseur, la phénylalanine. Elle est ensuite métabolisée successivement par les neurones en Dopa, Dopamine, Noradrenaline, Adrenaline, mais cela nécessite la présence de cofacteurs vitaminiques et minéraux Vit B6, B1, B3 et zinc.

*Au niveau de l'humeur, un manque de tyrosine induit :
- un manque de *dopamine se traduisant essentiellement par des perturbations de l'humeur : absence de motivation, indifférence, manque d'initiative, repli sur soi, asthénie psychique, tristesse
- un manque de *noradrénaline se traduit par une anhédonie, douleur morale, indifférence affective, besoin de reconnaissance, recherche de récompense, anxiété, stress.

Présentation : Pot de 60 gélules
Conseil d'utilisation : 2 gélules par jour ou comme conseillé
Ne pas utiliser : Aucun cas connu
Composition :
L-Tyrosine : 400 mg • L-Tryptophane : 100mg • Hydroxypropyl méthylcellulose (gélule) • Zinc : 8 mg • Antiagglomérant :
stéarate de magnésium • Vit B3(Nicotinamide) : 8 mg • Vit B6
(Chlorhydrate de pyridoxine) : 0,85 mg • Vit B1
(chlorhydrate de thiamine) : 0,7 mg


Dernière édition par admin therese le Mar 3 Oct 2017 - 11:32, édité 7 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37080
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Message par dn le Mar 4 Nov 2014 - 13:06

Voilà le résultat du test :
Merci d'avoir participé au programme d'évaluation de l'humeur proposé par Longévie.
Vous trouverez ci-dessous les tendances objectivées par le questionnaire.
Score dopamine : 40/40
Résultat : Les apports en tyrosine semblent très insuffisants pour permettre une bonne fonction dopaminergique
Score noradrénaline : 40/40
Résultat : Les apports en tyrosine semblent très insuffisants pour permettre une bonne fonction noradrénergique
Score sérotonine : 40/40
Résultat : Les apports en tryptophane semblent très insuffisants pour favoriser une bonne fonction sérotoninergique
avatar
dn

Messages : 657
Date d'inscription : 02/04/2014
Age : 59
Localisation : 68 Haut Rhin

Revenir en haut Aller en bas

Eclairage sur la dépression pour éviter les AD

Message par admin therese le Mer 5 Nov 2014 - 8:39

http://www.docteurwillem.fr/cms/article.php?id_txt=29

La dépression

Curieusement, beaucoup de patients se déclarent dépressifs mais ne le sont pas, alors que d'autres, qui en présentent les signes, ne s'en rendent pas compte. C'est un état caractérisé par certains signes cliniques particuliers, bien codifiés.
La France est un des pays les plus touchés par la dépression avec près d'une personne sur 10 qui en souffrent… Il y a environ 160 000 tentatives de suicides qui font 12 000 morts par an! Mais toute dépression n'aboutit pas à une telle extrémité car il y en a de multiples formes, souvent accessibles par les médecines de terrain.
La dépression est aujourd'hui présentée comme une pathologie unique, elle peut pourtant avoir mille visages : de la déprime saisonnière au syndrome maniaco-dépressif. Il n'y a donc aucune logique à vouloir traiter toutes ses formes avec les mêmes moyens. La diversité des solutions thérapeutiques proposées par les différentes médecines naturelles permet d'offrir à chaque patient la réponse la mieux adaptée à son cas.

Repères cliniques :
La dépression est un état mental caractérisé par un fléchissement du tonus neuropsychique. C'est la maladie psychiatrique la plus fréquente (prévalence : 10 à 20 % selon les études). Les symptômes cliniques comportent :
—     Un versant psychique, fait de tristesse, douleur morale, sentiment d'autodépréciation ou de culpabilité, incapacité à prendre du plaisir aux activités habituellement investies, incapacité à envisager le futur, ralentissement psychique et physique, perte de l'élan vital (désintérêt), anxiété, seulement de solitude, d’inutilité, d’incompréhension et perte de l’estime de soi.
—     Un versant somatique d'accompagnement : troubles du sommeil (difficultés d'endormissement, réveil précoce, cauchemars), anorexie, amaigrissement, fatigue, baisse de la libido, troubles digestifs, palpitation, aménorrhée, douleurs diffuses, asthénies matinale réduisant l’activité.

CONSEIL
Un suivi psychologique est un complément précieux et indispensable, surtout chez les personnes qui ont tendance à être déprimées chroniques.
Il est indispensable que le déprimé se sente écouté et pris en charge, aimé, chouchouté. Il faut le pousser à sortir, voir du monde, écouter la musique, lui faire reprendre ses activités professionnelles s'il en a, et faire des activités physiques qui sont bénéfiques pour le corps mais également pour le mental.
Il est important de faire un travail sur soi, en particulier pour les personnes déprimées, apparemment sans raison, afin de comprendre son parcours qui gâche l'existence. Il existe de très nombreuses thérapies (travail sur les mémoires cellulaires, ARC, Psycho-généalogie...) permettant cette approche.




L’ALIMENTATION
On a mis en évidence que certains constituants alimentaires influencent les molécules responsables de la neurotransmission. Un déficit en sérotonine est souvent impliqué dans la dépression et dans les comportements violents.
La vitamine B6 est nécessaire à la production de sérotonine, ce qui peut expliquer pourquoi les pilules contraceptives, qui abaissent le taux de vitamine B6, peuvent causer des états dépressifs. D'autres personnes se sentent déprimées parce que leur cerveau contient de trop faibles doses de noradrénaline. La tyrosine et la phénylalanine sont des acides aminés qui augmentent le taux de noradrénaline, ceci d'autant plus si vous mangez des repas riches en protéines et pauvres en glucides (sauf glucides complexes).
Il faudra toujours commencer par privilégier une alimentation riche en fruits, légumes et crudités qui apporteront des vitamines, oligoéléments et minéraux indispensables. Le poisson (gras de haute mer), riche en acide gras oméga 3, sera à privilégier avec les légumineuses (lentilles, petits pois, haricot blanc...) riches en acides aminés. Il conviendra surtout de limiter la consommation de sucres rapides source de stress et de coups de fatigue.
À signaler que le tryptophane indispensable à la sécrétion de sérotonine, se trouve dans le lait, le yogourt, le poulet, les noix et les arachides.

Certains aliments ont plus spécifiquement des vertus antidépressives.
+ Les aliments riches en sérotonine (amine impliquée dans la dépression): ananas, aubergine, avocat, banane (plantain), brocoli, chou-fleur, kiwi, noix et graines, pamplemousse, tomate...
+ Les aliments riches en tryptophane (précurseur de la sérotonine): ananas, banane, brocoli, carotte, chou-fleur, dinde, figue, noix, œufs.
+ Les aliments les plus riches en tyrosine- cet acide aminé est à la fois un précurseur de la dopa et de la dopamine (facteur de mémorisation); de l'adrénaline et de la noradrénaline (hormones de l'éveil et satiétogènes) et des hormones thyroïdiennes – : amande, asperge, avocat, carotte épinards, fromage, pomme; salade verte laitue romaine), protéines de soja...
+ Le chocolat contient un antidépresseur naturel, la phényléthylamine, qui a une action véritablement excitante en se liant aux récepteurs à amphétamines, mais aussi de la sérotonine, de la théobromine (stimulant), divers minéraux et vitamines.

+ La levure de bière regorge de protéines et d'acides aminés essentiels (acide glutamique, arginine, cystine, lysine, tryptophane), de lécithine, de minéraux (chrome, phosphore, potassium, sélénium...) et de vitamines du groupe B; elle est stimulante et tonique tout en étant légèrement sédative.

+ Le pollen est riche en minéraux (cuivre, fer, magnésium, potassium, silicium...), en acides aminés (acide glutamique, méthionine...) et en vitamines (A, B, C, E).

Certains états dépressifs pourraient être engendrés par des intolérances alimentaires ou certains produits toxiques. Les dépressions, confusion mentale, hyperactivité, anxiété, migraine, surpoids, troubles du transit, ulcères gastriques, maladies auto-immunes, diabète peuvent être provoquées par des aliments ou des substances ingérées que le corps ne « supporte pas » après une certaine accumulation. Dans tous les cas, il faut faire le test des intolérances afin d'identifier les aliments « coupables » et pratiquer un régime d'exclusion.

LES ACIDES AMINES
Le 5-hydroxy-tryptophane (5HTP). C'est le principal précurseur de la sérotonine, hormone souvent déficitaire lors des états dépressifs. La plante Griffonia Simplicifolia est très riche en 5-HTP, ce qui constitue une excellente alternative.
La Taurine est un dérivé d'acide aminé soufré, la cystéine. Elle réduit la quantité d'adrénaline sécrétée par les glandes surrénales et la quantité de noradrénaline sécrétée par le système nerveux central soumis à un stress. La taurine réduit quasi la vulnérabilité au stress et protège de ses conséquences. De plus, elle possède ainsi une activité anti-convulsivante et atténue les tremblements dus à la fatigue.
Le tryptophane : Il fait partie des 8 acides aminés essentiels .Notre corps est incapable de le synthétiser, il doit être apporté par notre alimentation. D’autant qu’il est fréquemment en subcarence. Il est précurseur de la sérotonine et de la mélatonine qui jouent un rôle essentiel dans notre équilibre psychologique, dans la régulation de l’humeur, de l’anxiété et de la dépression.

La Tyrosine est un précurseur de deux neurotransmetteurs cérébraux, la dopamine et la noradrénaline qui interviennent dans l'initiative et la recherche du plaisir. Des études suggèrent que la Tyrosine pourrait aider 70% des personnes souffrant de dépression.

Le SAMe dérivé de la méthionine (un acide aminé) jour un rôle important dans la synthèse de certains neuromédiateurs intervenant dans les états dépressifs.
Le SAMe a fait l'objet de très nombreuses études cliniques qui ont démontré son efficacité pour traiter la dépression même sévère et même chez les patients qui n'avaient pas obtenu de résultats avec des anti-dépresseurs classiques. Ces études ont aussi permis d'expliquer le mode d'action du SAMe qui est d'augmenter les niveaux des neurotransmetteurs : la noradrénaline (stimulant naturel), la dopamine (responsable du sentiment de bien être) et la sérotonine (calmant naturel).
Le SAMe est indispensable à la production de mélatonine. En effet, la synthèse de la mélatonine durant la nuit dépend de la synthèse du SAMe pendant la journée. Le SAMe est indispensable pour convertir la sérotonine en mélatonine. Il existe un rythme circadien entre le SAMe et la mélatonine : quand les niveaux de mélatonine augmentent pendant la nuit, les niveaux de SAMe restent bas et quand les niveaux de mélatonine chutent pendant la journée, les niveaux de SAMe grimpent.

LES MINERAUX

Le sélénium : Les sujets consommant du sélénium ont remarqué une amélioration de leurs symptômes dépressifs après une supplémentation (100 mcg par jour).

Le magnésium : C'est le minéral le plus présent dans la cellule après le calcium. Son absorption est d'ailleurs impérativement liée à celle du calcium. Il contribue à la production d'énergie au niveau cellulaire ainsi qu'à la synthèse des protéines. Il joue un rôle capital dans la transmission de l'influx nerveux. Il est important pour l'équilibre psychique et émotionnel ainsi que pour la gestion du stress. Le magnésium renforce le système immunitaire (de 400 à 500 mg par jour).

Le lithium. Grâce à sa remarquable action neurosédative, cet oligoélément agit aussi bien sur l’angoisse que la dépression, l'insomnie ou l'hyperémotivité. On le trouve dans les céréales, la laitue, les légumes verts, 1'œuf, le poisson, la pomme de terre. Prendre 2 à 3 ampoules par jour (Granions ou Microsol).


LES VITAMINES INDISPENSABLES
Un déficit en vitamine B peut potentialiser la vulnérabilité au stress, à l'anxiété et aux troubles du comportement liés au déficit magnésien.
Quatre des vitamines du groupe B participent à la synthèse des neurotransmetteurs et diminuent ainsi l'anxiété, l’irritabilité, l'insomnie et la dépression.
La vitamine B3 ou PP joue un rôle majeur dans la transmission optimale de l'influx nerveux. En favorisant la synthèse de la sérotonine, elle possède un effet favorable sur l'humeur: tranquillisant, tonique et antidépresseur. Elle joue également un rôle essentiel dans la production d'énergie, en association avec les vitamines B-1 et B2.
Les aliments les plus riches en vitamine B3 sont: l'avocat, les céréales complètes, la figue, le foie de veau, la levure de bière, les pois, le riz brun, le son, les graines de sésame et de tournesol.
L'apport en vitamine B6 dans 80% dé la population française est inférieur aux apports recommandés. Par ailleurs, le sport, la pilule contraceptive, l'hyperoestrogénie, et le stress lui-même, provoquent une surutilisation de la vitamine B6.
Le déficit en vitamine B6, mais aussi en vitamines B9 et B12, se répercute rapidement sur la capacité de synthèse de deux neurotransmetteurs, la sérotonine et le GABA, qui jouent un rôle majeur dans le contrôle de l'anxiété
Par ailleurs, un déficit en vitamine B6 peut altérer le métabolisme du magnésium.

Les vitamines B9, B12 et B6 jouent un rôle essentiel à la fois dans la synthèse des neurotransmetteurs et dans la qualité des phospholipides membranaires, ce qui se répercute sur la transmission des signaux envoyés par les récepteurs sur lesquels se sont fixés les neurotransmetteurs.

La Vitamine B9 possède une action importante sur le système nerveux puisqu'elle aide le corps à synthétiser les neurotransmetteurs (sérotonine) et améliore ainsi l'équilibre émotionnel. Parmi les aliments les plus riches en vitamines B9, citons : l'asperge, le brocoli, les épinards, le foie, les germes de blé, les haricots verts, le jaune d'œuf, les lentilles, l'oseille ou les salades vertes.

La vitamine B12 est essentielle au fonctionnement du cerveau, elle intervient sur l’équilibre de l'humeur les facultés mentales. Elle a en particulier des actions antistress et antifatigue. Elle est contenue exclusivement dans les produits d'origine animale: foie abats, crustacés, huître, poisson, jaune d'œuf.

LES OMEGAS 3
Le système nerveux est l'organe le plus riche en acides gras à longues chaînes de  la série ω 3.
Un apport régulier de ce type d'acides gras est indispensable au tissu nerveux tout au long de la vie : en vieillissant, le potentiel enzymatique s'affaiblit et l'organisme synthétise en quantité moindre les acides gras ω 3 à longue chaîne.

En psychiatrie, on découvre aussi les vertus des huiles de poissons, qui, en améliorant la fluidité membranaire des neurones, ont un effet tranquillisant et anxiolytique.
Seul le Lyprinol®️ contient l'huile stabilisée extraite de la moule Perna Canaliculus de Nouvelle-Zélande.
L'huile de poisson combinée avec le Lyprinol, se caractérise par une teneur particulièrement élevée en oméga 3 EPA (acide eicosapentaénoïque) et DHA (acide docosahexaénoïque), dont l'importance est cruciale dans le cadre d'un bon équilibre diététique.
Le mariage entre le complexe d'acides gras de la moule de l’huile de poisson fait de Lyprinol  un super oméga 3 beaucoup plus efficaces que les autres produits contenant des oméga 3.
Prendre 2 fois 2 gélules par cure de15 jours (Laboratoire Phyt’Inov)

Ne tombons pas dans l’écueil des médecins qui prescrivent systématiquement et sur de longues périodes des psychotropes et des somnifères, comme solution de facilité, recourrons à un ensemble d’approches plus naturelles et individualisées. Parfois la parole suffit.
Livre de Jean Pierre WILLEM




Dernière édition par admin therese le Sam 30 Sep 2017 - 8:46, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37080
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Message par dn le Mer 5 Nov 2014 - 10:39

Houlàlà Thérèse là j'en ai pour la journée à lire... Bon me lance
avatar
dn

Messages : 657
Date d'inscription : 02/04/2014
Age : 59
Localisation : 68 Haut Rhin

Revenir en haut Aller en bas

Message par dn le Mer 5 Nov 2014 - 11:31

Bon vais contrôler dans un premier temps mon traitement homéopathique mais pas là car j'ai la tête qui explose.

Pour l'acuponcture je lui avais demandé ce qu'elle avait traité mais me souvient plus de toute façon j'oublie tout ce qui est essentiels, j'ai de nouveau rdv vendredi, essayerais de mettre ça au clair car en fait plusieurs aiguilles sont sorties le temps que j'étais seule dans la pièce celles du dos j'ai pas pu remettre les autres les ai remises mais peut être pas au bon endroit.

J'ai du pollen des fleurs que j'avais acheté à Néris ça vais de démarrer de suite .

Pour ce qui est de la vitamine B c'est marrant car après 1 mois d'hospitalisation en 2005 soit tous les examens possibles et impossibles fait tout ce qu'ils ont trouvé c'est je sais plus les termes exacte mais que mon corps détruisait la vitamines B12, soit j'étais en manque, on m'a dit que je devais faire des piqures vie pour ça, en fait on m'en a fait 2 ou 3 puis on m'a dit que c'était bon que j'avais de nouveau ce qu'il me fallait j'ais pas compris et j'ai souvent insisté concernant cette vitamine B12 de temps en temps ils ont contrôlé mais on dit que c'était bon, pour moi ça reste une énigme car de à vie à 2 ou 3 injections ça fait une grosse différence.  

Bon là dans ma petite concentration j'ai retenue de voir pour : (Laserpitium gallicum, le laser de France, antidépressive puissante, sédative, calmante) car il est vrai que ma prise massive des xanax et somnifères après avoir arrêté les antidépresseurs, ne viennent que du fait que je suis mal, soit dépression soit même en arrêtant les xanax (ça c'est fait) et les doses massives de somnifères (il en reste 1 à 2) l'état dépressif sera toujours là donc je vais retomber, enfin c'est ce que j'en déduit ???
avatar
dn

Messages : 657
Date d'inscription : 02/04/2014
Age : 59
Localisation : 68 Haut Rhin

Revenir en haut Aller en bas

Message par dn le Mer 5 Nov 2014 - 11:52

admin therese a écrit:Hello la belle ,
Pourquoi retomber ? tu iras mieux aussi quand tu n'auras plus de lysanxia : facteur d'état dépressif entre autre .
Tu as commandé le L tryptophane et la tyrosine et ça va t'aider .
Allez, on est là pour trouver au fur et à mesure ...
Bisous

je ne veux pas retomber ça fait trop longtemps maintenant, mais d'après ce que j'avais compris le lysanxia ne suffisait pas pour une dépression mais tu sais que j'ai du mal à tout capter.
Non pas encore commandé il faut que j'attende que ma pension rentre mais dès que je commande. Biz
avatar
dn

Messages : 657
Date d'inscription : 02/04/2014
Age : 59
Localisation : 68 Haut Rhin

Revenir en haut Aller en bas

Message par dn le Mer 5 Nov 2014 - 12:01

Voilà d'où le fait que j'ai peur de retomber car ma chute vient d'une dépression et même si on réussi toute les deux à arrêter le reste de stilnox puis le sevrage lysanxia ma dépression sera toujours présente et c'est elle qui fait que je me replie sur moi que je ne veux voir personne que je suis mal etc... c'est elle qui a inversée mon rythme de sommeil pour justement ne voir rien ni personne le jour, la nuit t'es tranquille. Mais là il faut que j'arrête que je reprenne un rythme jour nuit normal.
avatar
dn

Messages : 657
Date d'inscription : 02/04/2014
Age : 59
Localisation : 68 Haut Rhin

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions sur la tyrosine et la sérotonine

Message par admin therese le Mar 11 Nov 2014 - 8:51

http://www.spirulinedugarlaban.com/troubles_humeurs_depressifs.html

       Les troubles de l’humeur et les troubles dépressifs

       Les carences dopaminergique et en sérotoninergique sont à l’origine de la dépression majeure.
       L’axe dopaminergique (ou catécholaminergique) est fonction de l’acide aminé tyrosine.
       La tyrosine est à l’origine de la synthèse de la dopamine (le starter) et la noradrénaline (l’accélérateur).
       La dopamine est la molécule de la pensée, de l’envie, de l’intérêt.
       La noradrénaline est molécule de la pérennisation et de l’amplification de l’action parce que cela nous fait plaisir. C’est donc aussi la molécule du plaisir.
       L’axe sérotoninergique (ou indolaminergique) est fonction de l’acide aminé tryptophane.
       Le tryptophane est à l’origine de la synthèse de la sérotonine (le frein, la prise de recul, l’endormissement) et de la mélatonine (régule le rythme biologique du sommeil profond).
       Une carence en sérotonine se traduit par un comportement impulsif.

     
       Comment savoir si la dépression est due à une carence dopaminergique ou sérotoninergique ?

          Like a Star @ heaven  Les signes cliniques d’une carence dopaminergique

       Fatigue du matin car la nuit a été mauvaise, migraine du matin parfois, difficulté à se concentrer et à se souvenir, perte de motivation, de plaisir et de désir.
       La tyrosine est apportée par les protéines. C’est le matin que la tyrosine est le mieux assimilée.
       Causes de carences en tyrosine :
       ~ les personnes âgées digèrent mal les protéines,
       ~ si le taux d’insuline ou de cortisol est élevé dans le sang, la tyrosine est brûlée pour faire de l’énergie.

       Le stress chronique fait augmenter le taux de cortisol.

       Un diabète de type 2 ou un petit déjeuné sucré fera augmenter le taux d’insuline et la tyrosine ne pourra pas être utilisée pour être transformée en catécholamine.
       Le matin, il important de privilégier un petit déjeuner riche en protéine et pauvre en sucre, cela permettra un bon apport de tyrosine qui sera bien assimilé puis métabolisé en dopamine. La concentration, le réveil et la vigilance seront améliorés.

       Les 2 principaux cofacteurs de la synthèse de la dopamine sont le fer et la BH4 (tétrahydrobioptérine) qui est un dérivé de la vitamine B9.

2. Like a Star @ heaven Les signes cliniques d’une carence sérotoninergique

       On compte 4 signes d’appel : irritabilité/agressivité, compulsion vers le sucre, insomnie et réveil nocturne, dépression hostile

       Le tryptophane est apporté par les protéines.
       Le tryptophane est plus rare que la tyrosine et il existe une compétition entre le tryptophane et la tyrosine pour leur l’assimilation au niveau intestinal.
       La présence de glucides dans la ration alimentaire favorise l’absorption du tryptophane au détriment de la tyrosine.
       Il existe plusieurs cofacteurs importants impliqués dans la synthèse de la sérotonine :
       ~ le fer, l’oxygène et le cuivre
       ~ les vitamines B6, B9 et B12

       En résumé, le ratio « glucide / protéine » influence l’assimilation « tryptophane / tyrosine »
       Le matin et le midi : protéines animales
       Le goûter et le soir : glucides lents et protéines végétales (et aussi poissons car contiennent beaucoup de tryptophane).

   
       Les dépressions résistantes aux antidépresseurs

       Les SSRI (IRS en français) (http://www.depression-guide.com/lang/fr/ssri-antidepressants.htm) : 1 patient sur 2 ne répond pas à ce médicament (le plus connu est le Prozac®️). Cela est dû à ce que toutes les dépressions ne sont pas dues à un problème lié à la sérotonine. Il y a aussi la dopamine !
       Les SSRI sont peu efficaces en cas de dépression moyenne et très efficaces en cas de dépression grave.

       Il existe 3 origines de la dépression :
1. Epuisement présynaptique de la sérotonine

       Les SSRI empêchent la recapture de la sérotonine. Ces médicaments sont seulement efficaces : en effet, une fois le stock de sérotonine épuisé, ils ne servent plus à rien.
       La solution est de stimuler la production de sérotonine en mangeant du tryptophane et du fer.

2. Epuisement postsynaptique de la sérotonine

       S’il n’y a pas de récepteurs postsynaptiques de la sérotonine, la sérotonine ne sert pas à grand-chose.
       L’absence de ces récepteurs est symptomatique d’une membrane trop rigide. Cela traduit une prépondérance de graisses saturées et « trans » au profit de graisses riche en acide gras w3 longue chaîne (DHA et EPA). On trouve ces graisses dans les poissons gras.
       Une carence en DHA et EPA provoque une dépression et plus la carence est élevée plus la dépression est forte.

       L’EPA et le DHA majorent l’effet des SSRI :
       ~ L’EPA a un rôle d’antidépresseur, il est très actif dans les cas de dépression légère. 1000 mg/jour pendant 6 mois en cas de dépression aiguë.
       ~ Le DHA lutte contre la rechute en dépression.

3. Inflammation cérébrale de bas grade et dépression résistante

       Inflammation de bas grade = bruit de fond d’un état inflammatoire dans notre corps.
       Toute inflammation dans notre corps s’accompagne au niveau cérébral d’un état inflammatoire.
       Ce climat inflammatoire dans notre cerveau dégrade la sérotonine entraînant
       à court terme, des troubles du sommeil et un état dépressif à moyen terme, production d’acide quinolinique = produits neurotoxiques.

       Il existe 2 marqueurs sensibles permettant de détecter une inflammation de bas grade :
       ~ CRPus (ultrasensible)
       ~ Marqueurs inflammatoires des acides gras dont l'indice w3 (EPA+DHA+ALA), l'indice w3/w6 et l'indice "acide arachidonique/EPA".
       Ces 2 marqueurs sont associés à des troubles de l’humeur (symptômes de la dépression) et des troubles cognitifs (vieillissement, mémoire, démence).

     
       Synthèse sur la dépression résistante

       1.  en cas d’épuisement pré-synaptique en sérotonine :
       - doser la ferritine et le tryptophane, respecter la chronobiologie nutritionnelle
       - s’il y a un déficit en folate signe d’une mauvaise réponse aux IRS (SSRI), prendre 1 mg de folate (vit B9) par jour pendant une semaine puis 400 mg/jour.

       2. en cas d’épuisement post-synaptique en sérotonine :
       - corriger le déficit en w3, EPA et DHA par la consommation de poissons gras et huile de colza notamment.


Dernière édition par admin therese le Sam 30 Sep 2017 - 8:49, édité 2 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37080
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions sur la tyrosine et la sérotonine

Message par admin therese le Mar 11 Nov 2014 - 8:57

http://www.bio-info.com/fre/28/bien-etre/alimentation/la-tyrosine-cle-de-voute-de-la-gestion-du-stress

La tyrosine, clé de voûte de la gestion du stress

PUBLIÉ LE 05 septembre 2012

Acide aminé non essentiel, la tyrosine joue un rôle fondamental dans la gestion de l’activité physique et mentale de l’organisme. Dépression, hyperactivité et troubles thyroïdiens sont au rendez-vous de sa carence…



Abondante dans l’alimentation, la tyrosine est plus particulièrement présente dans les volailles, amandes, bananes, avocats et graines de citrouille ou de sésame. Mais elle est également synthétisée dans l’organisme à partir d’un autre acide aminé, essentiel lui, la phénylalanine. C’est en tant que précurseur métabolique de molécules fondamentales pour le bon fonctionnement nerveux et hormonal de notre corps que la tyrosine intervient.

Nerfs d’acier…

La tyrosine est l’acide aminé à partir duquel sont élaborées les catécholamines : dopamine, adrénaline et noradrénaline, chacune étant le précurseur de la suivante. Synthétisées par le système nerveux et les glandes surrénales, celles-ci agissent en tant que neurotransmetteurs dans le système nerveux, mais aussi comme hormones dans le reste du corps.
Tout état de stress, qu’il soit psychologique (divorce, naissance, perte d’emploi…) ou physique (froid, faim, blessure…) se traduit par une production accrue de ces substances dont les principaux effets physiologiques permettent l’adaptation au stress : augmentation de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle, du taux de sucre dans le sang… autant de paramètres permettant une mobilisation maximale de l’énergie pour la fuite ou la lutte.

Le stress chronique risque donc de générer rapidement un épuisement des réserves de tyrosine et d’entraîner un état dépressif. Le fort taux de cortisol sanguin qu’il induit ainsi que l’hyperinsulinémie (associée au diabète) conduisent en outre à un détournement de la tyrosine pour produire de l’énergie et donc à un manque accru en catécholamines.
Une carence en dopamine – sorte de démarreur nerveux – se traduit ainsi par une fatigue matinale, des difficultés de concentration et d’idéation, une perte de motivation et de désir (tant physique que psychique). Chez l’enfant, un déficit en tyrosine et donc en dopamine participe au développement de troubles hyperkinétiques souvent accompagnés de déficit d’attention. Il est souvent dû à une alimentation inadéquate, trop riche en sucres. À partir de la quarantaine et chez les personnes âgées, ce même déficit conduit à des pertes de mémoire et une lassitude persistante. Un des stades ultime de la carence dopaminergique est la maladie de Parkinson.

La noradrénaline intervient quant à elle dans le maintien de l’activité liée aux mouvements initiés par la dopamine, elle est donc un accélérateur de l’activité nerveuse. L’importance de la tyrosine dans l’équilibre psychique est donc manifeste et son utilisation, conjointement au tryptophane, est conseillée dans le traitement de la dépression légère à modérée et des troubles associés.

La tyrosine est aussi le précurseur des hormones thyroïdiennes ainsi que de la mélanine, pigment responsable de la couleur de la peau. Sa carence emporte dès lors un ralentissement du métabolisme cellulaire et les symptômes classiques de l’hypothyroïdie (fatigue, frilosité, prise de poids, œdème…), ainsi que de possibles troubles de la pigmentation de la peau et des cheveux. La tyrosine stimulant la production de l’hormone de croissance par l’hypophyse, un état carencé peut aussi participer à un retard de croissance chez l’enfant.

Combler ses besoins

Une alimentation équilibrée privilégiant des repas à dominance protéique au petit-déjeuner et déjeuner devrait couvrir aisément les besoins en tyrosine : entre 1 et 2 grammes par jour. En cas de stress intense ou d’état dépressif, une supplémentation en L‑tyrosine (à raison de 500 mg pour commencer) peut être utile, elle sera prise à jeun ou loin des repas. En parler à son thérapeute est indispensable car il existe des contre-indications avec certains médicaments et pathologies. 
Charline Nocart


Dernière édition par admin therese le Sam 30 Sep 2017 - 8:50, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37080
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions sur la thyrosine et la sérotonine

Message par admin therese le Mar 11 Nov 2014 - 9:03

http://www.pileje-micronutrition.fr/besoins-nutritionnels/dossiers/traitement-fatigue/role-dopamine


Réveil difficile, baisse de motivation...

La fatigue : définition
L’intérêt des micronutriments dans la fatigue
Réveil difficile, baisse de motivation...
La mélatonine, l’hormone du sommeil
3 question à Isabelle Guinobert, Chargée de (...)


... et si c’était la dopamine ?

Lorsque la fatigue s’exprime par une lassitude ou un manque d’entrain, elle peut traduire un état dépressif
Or, certains neurotransmetteurs, comme la dopamine et la noradrénaline jouent un rôle essentiel dans notre vitalité puisque

- La dopamine fonctionne comme un starter : exploration de la nouveauté, envie de faire des projets…

- La noradrénaline comme un accélérateur : elle nous aide à réunir l’énergie pour réaliser ces projets.

Pour fabriquer la dopamine et la noradrénaline, notre organisme a besoin d’un acide aminé que l’on retrouve dans l’alimentation : la tyrosine.


Seulement, une alimentation déséquilibrée ou un régime spécifique peuvent conduire à des déficits d’apport en tyrosine.
Résultat : avec un organisme en manque de dopamine et noradrénaline, les réveils sont difficiles, ce qui entraine une baisse de motivation et des difficultés de concentration.
Dépister une insuffisance en dopamine

Le spécialiste en Micronutrition dispose d’une échelle pour évaluer votre niveau en neurotransmetteurs : le DNS (Dopamine - Noradrénaline - Sérotonine).

À l’aide de questions, il va pouvoir mesurer votre score pour chaque neurotransmetteur et vous conseiller la complémentation adaptée.



1.Magnette C, Gerard B. Société scientifique de médecine générale belge, La plainte fatigue en médecine générale, Recommandations de bonne pratique. Septembre 2005

2.Meunier J-M, Shvaloff A. Neurotransmetteurs. Ed : Masson. Coll : Abrégés. 1995
Dossier réalisé en collaboration avec Isabelle Guinobert (Chargée de Recherche PiLeJe) - Octobre 2012


avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37080
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par Fanny16 le Ven 8 Mai 2015 - 15:49

Je me suis régalée de te lire , mais je n'ai pas fini ... Suite demain , merci pour toutes ces choses que tu nous fais partager . Fanny
avatar
Fanny16

Messages : 2108
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : Hérault

Revenir en haut Aller en bas

JE T'AI LU...

Message par Bella la Vita le Ven 29 Mai 2015 - 9:51

admin therese a écrit:Bonjour Isabelle ,

La dépression n'est pas une fatalité ! Si tu diminues correctement le cymbalta tu pourras t'en sevrer : inscris -toi sur le forum pour que l'on puisse t'aider et tu verras que tu n'es pas la seule . ** je viens de voir que tu es inscrite : va dans accueil et ouvres ton espace .Tu es inscrite en invité aussi !
Tout le travail de psychologie que tu as fait est super ! la clé pour réussir maintenant c'est "un sevrage correct du cymbalta " .

CAR un AD doit être sevré progressivement ,avec des paliers assez longs à la même dose ,sans interruption brutale surtout : ne pas compter sur le temps pour aller mieux ensuite ! aller jusqu'au bout du sevrage surtout ,sous peine de rechuter : c'est là ensuite que l'on croit avoir besoin d'Ad à vie .
J'en suis débarrassée et je vais bien ,alors ne perds pas courage .

Le millepertuis marche bien : il faut prendre les bonnes doses pour que ce soit efficace .Ensuite il faut s'en sevrer lentement .

Tu es sous cymbalta maintenant et tu ne peux cumuler avec du millepertuis .

Bisous

Bonjour Thérèse !

J'ai lu ton parcours ! Quel courage ! Quelle détermination !
Pour moi ce matin.... en larmes... c'est la cata.
J'ai essayé l'oligoélément manganèse-cobalt dont je te parle ! Je le supportais en 2006 et cela me faisait du bien et m'a aidé à diminuer le tranx.
Mais la MICI a évolué et il est déconseillé en cas de malabsorption ! J'ai quand même voulu le reprendre hier soir. Douleurs très fortes au ventre ce matin. Démoralisée. De plus, comme tu le sais.... j'ai écouté mon doc. qui m'a conseillé d'augmenter et de passer à deux fois 5 mg par jour. Cata à nouveau donc après une journée et demi d'essai, j'ai repris le 5 mg le matin. Oui mais voilà... avant hier soir, j'ai ressenti qques tiraillements dans les jambes mais bon rien d'autre. Mais hier soir... les tiraillements étaient plus forts. Je me suis réveillée à 2 h du mat. puis à 6 h du mat. Je sentais que au niveau angoisse cela était mieux gérable suite au manganèse-cobalt mais comme je l'ai dit forts maux de ventre. Je ne peux donc me soigner à aucun niveau pour m'aider à lutter contre ces symp. de manque. EST-CE QUE CE JE RESSENS APRES QUATRE JOURS DE L'ARRET DES 2 FOIS 5 MG POUR UNE SI PETITE DUREE PEUT OCCASIONNER UN SYMPTOME DE MANQUE 72 H APRES ? DOIS-JE M'ACCROCHER OU PRENDRE LE SOIR 2,5 MG DE TRANXENE ? JE RESSENS QUE JE N'AURAIS JAMAIS DU PRENDRE LE 5 MG LE MATIN EN UNE FOIS ET RESTER AU 2,5 MG DEUX FOIS PAR JOUR MEME SI LES SYMPTOMES DES ANGOISSES ETAIENT FORTS. MAIS C'EST TROP TARD. SI JE DESCENDS A 2,5 MG LE MATIN.... LES SYMPTOMES DE MANQUE VONT ETRE INTOLERABLES PUISQUE JE LES AI RESSENTIS AVEC SEULEMENT 1 JOURNEE ET DEMI D'AUGMENTATION. J'AI PEUR ! JE NE SAIS PLUS QUOI FAIRE ! J'AI RDV AVEC MON DOC LUNDI. ME CONSEILLES-TU DE VOIR LE PSY QUE L'ON M'A PROPOSE ? SAURA-T-IL COMPRENDRE MA MICI RARE ET M'AIDER A DESCENDRE PLUTOT QU'A AUGMENTER COMME LE FONT LA PLUPART DE CEUX DONT MES AMIES ME PARLENT ?
MERCI POUR TES BONS CONSEILS !
GROS BISOUS ET BONNE JOURNEE !
PRENDS SOIN DE TOI ! I love you

Bella la Vita

Messages : 41
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Message par Ladyso le Jeu 4 Juin 2015 - 18:23

Coucou Thérèse,

Merci de nous avoir fait parager ton "parcours" perso et le fruit de tes recherches.
Je comprends mieux pourquoi tu nous  donnes à  tous de si bons conseils.

Comment te sents tu au jour d'aujourd'hui après toute cette "aventure" à la reconquête de la Thérèsita ,

Gros bisous
Sophie
avatar
Ladyso

Messages : 61
Date d'inscription : 25/05/2015
Age : 48
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Message par Fanny16 le Sam 1 Aoû 2015 - 19:54

Coucou Thérèse ,
je viens de te relire , j'ai tout repris du début .. Quel parcours ! Et tant de connaissances ! Bravo et merci pour tout ce que tu nous fait partager , car j'ai des moments très durs , ou tout est en noir , je me sens descendre dans un gouffre , puis je remonte la pente , je fais le yoyo et c'est épuisant ... J'ai encore du mal à accepter que cette souffrance me vient de mon traitement de benzos et AD . Du mal à imaginer que cet état dépressif est sans cause . Faut que je lache prise et que j'accepte pour avancer plus facilement .
Je suis un peu perdue là .
Bisous
Fanny
avatar
Fanny16

Messages : 2108
Date d'inscription : 29/04/2015
Localisation : Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Neurobiane

Message par cassy82000 le Dim 4 Oct 2015 - 14:24

Bonjour et merci pour votre témoignage...

Je tombe sur votre forum en faisant une recherche concernant le Neurobiane.

En effet, je souffre de colopathie fonctionnelle depuis bien des années; l'état de stress de la vie accentue bien évidemment les douleurs et autres; on m'a donc conseillé de prendre du Neurobiane. Mais, contrairement à l'effet recherché, je me sens plus nerveuse, je ne vais plus aux toilettes et surtout, je suis toute gonflée, du dessous de poitrine jusqu'aux chevilles avec une prise de 4kg ( ça ne fait qu'augmenter ) depuis lundi, jour où j'ai commencé le traitement. Je me demandais si ça ne pouvait pas venir de ces fameuses gélules. Quelle expérience avez-vous eue avec de complément?

Merci pour votre réponse...

Angel

cassy82000
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Message par admin therese le Dim 4 Oct 2015 - 17:11

Bonjour ,

http://www.commander-pileje.fr/neurobiane.html/?gclid=CJiT-5mLqcgCFYMSwwodpV0MVg

Contient du L tryptophane ( précurseur de sérotonine ), et du magnésium : pour moi difficilement assimilable : oxyde de mg qui peut donner des diarrhées .

Pourquoi gonflements et constipation : rien dans la composition ne prédispose à ça !
Je ne sais ...

Pour le stress vous pouvez associer du D' stress + du tryptocalm par ex .
Pour les colopathies vous avez d'autres compléments plus spécifiques .

Amicalement


Dernière édition par admin therese le Sam 19 Mar 2016 - 10:39, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37080
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

griffonia

Message par Invité le Jeu 17 Mar 2016 - 11:28

Like a Star @ heaven
http://www.reponsesbio.com/2014/05/18/merveilleuse-griffonia/

OUVRIR le lien


La Griffonia simplicifolia est une plante africaine recélant dans ses graines de très grandes quantités de 5-HTP, ou hydroxytryptophane, un métabolite du tryptophane.
Le tryptophane, lui-même, est un acide aminé précurseur de la sérotonine, un des plus importants neurotransmetteurs.
Grâce à une complémentation naturelle en Griffonia, le tryptophane vous assurera le calme et le sommeil…
Mais il aide également à combattre la boulimie de sucre, la toxicomanie, les migraines, et même la fibromyalgie ou la dépression.
tous les bienfaits du griffonia, ou 5-HTP

Le tryptophane est un des huit acides aminés essentiels à votre organisme pour la synthèse protéique.
Mais c’est aussi et surtout le précurseur d’un neurotransmetteur des plus importants : la sérotonine.
Cette sérotonine exerce un rôle effectivement prépondérant puisqu’elle participe à la régulation de votre sommeil et de votre humeur.

Si vous souffrez d’un déficit en sérotonine, vous êtes mal… car cela :
 → détériore votre bien être physique et psychique,
 → favorise la survenue d’états dépressifs,
 → vous plonge dans les problèmes de sommeil,
 → produit des céphalées s’apparentant aux migraines,
 → encourage des troubles du comportement alimentaire comme la boulimie sucrée.

Pour éviter tous ces troubles pénibles, il vous faut donc augmenter votre taux de sérotonine cérébrale.

ouvrir


Un allié de votre sommeil
Dans les troubles du sommeil, et plus particulièrement l’insomnie, le manque de sérotonine a été mis en évidence.
N’oublions pas que cette sérotonine est tout simplement le précurseur de la mélatonine, l’hormone du sommeil !
Mais, pour en revenir au tryptophane en tant que précurseur de la sérotonine, soulignons un point important : son effet bénéfique sur le sommeil est lié au rythme circadien.

Pris dans la journée il n’entraîne pas de somnolence.
En revanche, dans la soirée, période de sécrétion maximale de la sérotonine, le tryptophane va considérablement booster l’action de la sérotonine.



Un allié de votre régimele griffonia aide minceur
Lorsque vous consommez des aliments sucrés, votre pancréas sécrète de l’insuline.

Du coup, votre organisme ne ressentira plus le besoin de consommer des aliments sucrés.
ouvrir

C’est de cette façon que le tryptophane vous apportera une aide irremplaçable pour moduler vos boulimies sucrées.

Et là, il faut savoir que le stress – ainsi, d’ailleurs, que l’âge – diminuent considérablement le taux de sérotonine dans votre cerveau.
Voilà pourquoi l’âge ou le stress entraînent :
 → humeur dépressive,
 → fatigue,
 → anxiété,
 → insomnie,
 → fringales de sucre,
 → dépndances toxicologiques,
 → agressivité,
 → comportements obsessionnels…

Parce qu’il vous manque de la sérotonine !

Eh oui, cette sérotonine est vraiment un neurotransmetteur fondamental dans la vie humaine !
C’est elle qui contribue à réguler :

 → votre sommeil,
 → votre appétit,
 → votre mémoire, griffonia pour soigner déprime, stress, insomnie, boulimie...
 → votre apprentissage,
 → votre concentration,
 → la régulation de votre température,
 → votre comportement sexuel,
 → votre fonction cardiovasculaire,
 → la contraction de vos muscles,
 → votre régulation endocrinienne,
 → votre calme,
 → votre relaxation,
 → vos sensations de bien-être,
 → votre sentiment de sécurité,
 → votre confiance…

Ouf !

Aussi, vous vous doutez bien que toute carence en tryptophane, son précurseur, puisse très facilement entraîner, au minimum, une humeur dépressive, de l’anxiété et des insomnies.
Hélas, étant donné que le tryptophane est le moins abondant des vingt acides aminés, il ne faut pas compter sur la seule alimentation pour combler la carence lorsqu’elle survient.

C’est là qu’intervient la Griffonia !

Ouvrir

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven A l’inverse, les antidépresseurs de synthèse bloquent le recaptage de la sérotonine par les synapses cérébraux et provoquent des effets secondaires tels que tension artérielle, palpitations, constipations, nausées ou céphalées…

Ce n’est pas le cas de la Griffonia !

Des études basées sur des doses de 50 à 300 mg de Griffonia, trois fois par jour, ont toutes montrées une amélioration significative en deux à quatre semaines sur des patients souffrant de dépression unipolaire ou bipolaire.



Une foule d’autres indications

Mais ce n’est pas tout, car la Griffonia :
 → diminue la fréquence et l’intensité des maux de tête,
 → agit comme coupe-faim qui facilite le régime amaigrissant,

 → donne d’excellents résultats dans les cas de fibromyalgie,
 → aide au sevrage des dépendance toxicologiques…

Parlons un peu de la fribromyalgie…

Ce syndrome de fatigue chronique se manifeste par des douleurs, des muscles tendus et un sommeil perturbé.
Et – surprise ! – il se caractérise par de très faibles niveaux de sérotonine.
En tout cas, inutile de dire que la Griffonia compte parmi les bases du traitement naturel de la fibromyalgie !

Beaucoup de migraines sont également les conséquences d’une déficience en sérotonine.griffonia, remède naturel des migraines

Autre surprise : dans les tests, la Griffonia s’est montrée supérieure aux médicaments chimiques pour traiter des patients migraineux.
Enfin, les Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  dépendances toxicologiques, elles aussi, sont les conséquences les plus communes d’une déficience en sérotonine.

Et, là encore, au risque de nous répéter, la Griffonia simplicifolia s’est montré supérieure aux médicaments chimiques pour traiter des patients désireux d’arrêter la consommation de leur drogue.



Comment consommer la Griffonia ?
Attention : il ne faut pas consommer la Griffonia simultanément avec des médicaments antidépresseurs, antidouleurs, tramadol ou carbidopa.

D’autre part, en dehors d’un contrôle médical, ne dépassez jamais 100 mg par jour.
Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven Evitez aussi de prendre de la vitamine B6 dans les six heures après la prise de Griffonia.
La vitamine risquerait alors de convertir le 5HTP de la Griffonia en sérotonine dans votre sang… et non dans votre cerveau.

Egalement bon à savoir : il existe une compétition entre le tryptophane et d’autres acides aminés apportés par l’alimentation. Pour améliorer son efficacité il est donc préférable de prendre votre Griffonia à distance des repas qui contiennent des protéines.

Aucun effet secondaire significatif n’a été rapporté avec la Griffonia, sinon, de rares fois, de légers troubles digestifs ou quelques petites réactions allergiques sur de très courtes périodes.

ATTENTION:
lire la recommandation du post ci-dessous !!! (mise en garde de Thérèse).


Dernière édition par Catherine76 le Jeu 17 Mar 2016 - 12:03, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par admin therese le Jeu 17 Mar 2016 - 11:40

ATTENTION !

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1326-antidepresseurs-a-qui-profite-le-crime-ne-pas-toucher-au-metabolisme-de-la-serotonine-nourrir-ses-neurones
TABLE des MATIÈRES :
1 AD , à qui profite le crime ? ne pas toucher au métabolisme de la sérotonine
2 Métabolisme de la sérotonine
3 Précurseurs de sérotonine naturels et non chimiques + vitamines B pour assimiler
4 Acide folique : préférez les folates et vitamines B : complexes
5 Danger des médicaments sérotoninergiques ainsi que des compléments alimentaires
6 Remplacer les médicaments sérotonigergiques - OCYTOCINE
7 Mélatonine : précautions
8 Anti-dépresseurs , et si on arrêtait ? *COMPLEXES vitamines B -les OROTATES
9 Les habitudes de vie et les troubles de l'humeur

10 SOMNIFÈRES, ANTIDÉPRESSEURS, ANXIOLYTIQUES, CALMANTS...
LE VÔTRE EST-IL DANGEREUX ? REMPLACER un AD

11 Nourrissez vos NEURONES

Ce lien est couplé avec celui-ci : Manuel des aides au sevrage :
Like a Star @ heaven
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t185-manuel-des-aides-au-sevrage-stress-guide-phyto-aromatherapie-plantes-adaptogenes-le-sevrage-naturel-utiliser-les-plantes-en-synergie-cortisol-melatonine-vit-b-omega-3-orotates-oligoelements-medicaments-qui-pompent

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Attention :
"Avec le 5HTP, la production de sérotonine n’étant pas régulée, une partie peut aller dans l’intestin et entraîner des nausées. Par ailleurs, la sérotonine ne traversant pas la barrière hémato-encéphalique, la part de sérotonine produite en dehors du cerveau sera incapable d’y pénétrer.
Chez certains sujets, certaines maladies et entre autres une dépression sévère, peuvent bloquer le passage du 5HTP à travers la barrière hémato-encéphalique, ce qui ne se produit pas avec le L-tryptophane.
Enfin le L trypophane est un acide aminé essentiel indispensable au bon fonctionnement de l’organisme et notamment à la production de niacine."

Je n'ai pas le lien , c'était un document  que j'avais du labo  :
http://www.solutions-naturelles.fr/
http://www.nutranews.org/sujet.pl?id=47
Le L-tryptophane est l'un des 8 acides aminés essentiels de l'alimentation humaine. C'est le précurseur métabolique de la sérotonine, de la mélatonine et de la niacine. Il a été découvert en 1901 par sir Frederick Growland, qui a également montré son importance vitale. Le L-tryptophane est utilisé pour soulager la dépression, favoriser l'endormissement et aider à perdre du poids.
http://www.powersante.com/laboratoire-des-granions-l-tryptophane-220mg-60-gelules-vegetales.html?gclid=CIyDq_OHwcUCFUHItAodW0EAnw


Dernière édition par admin therese le Jeu 17 Mar 2016 - 16:46, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37080
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la dépression et réflexions sur les neurotransmetteurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum