Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

la liste noire des remèdes chimiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la liste noire des remèdes chimiques

Message par admin therese le Mer 21 Mar 2012 - 8:31

La liste noire des remèdes chimiques

Quand la doctoresse Irène Frachon, pneumologue au CHUde Brest a révélé les effets dévastateurs du Mediator, cefut un raz de marée dans le monde médical. Cette femme courageuse se retrouva confrontée à un harcèlement sans nom. “Je me suis heurtée, avoua-t-elle dans la revue Femina, à la compromission du monde médical, à la trahison des clercs et des politiques, qui n’ont passu protéger lapopulation.
Cette machination diabolique m’a épouvantée. Ayant appris à distinguer le bien et le mal, je devais réagir. Beaucoup de gens se sont engagés avec moi, pris de vertige devant cet empoisonnement
sciemment accompli et dissimulé.”
Dr Jean-Pierre WILLEM (Lire p. 6) •••
2 Votre santé n° 147 - janvier 2012
www.votresante.org



******
6 Votre santé n° 147 - janvier 2012 La liste noire des remèdes chimiques
Ce combat doit se poursuivre. Des médecins et des politiciens courageux doivent s’exprimer. La liste des remèdes chimiques aux effets délétères et parfois mortels ne cesse de s’allonger.
Le Mediator ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt. Il y a eu d’autres produits toxiques par le passé : le Distilbène prescrit à 170 000 femmes qui a causé des malformations génitales.
L’anti-inflammatoire Vioxx qui a causé près de 30 000 décès, et combien d’autres ?
Aujourd’hui, plus d’une centaine de médicaments courants sont sous surveillance.

L’omerta qui entoure les problèmes sanitaires consécutifs à l’absorption des remèdes allopathiques est responsable d’un nombre insoupçonné de dégâts collatéraux qui auraient pu être évités
en procédant à une information dans la transparence.
Accusé d’avoir trop tardé pour le Mediator qui a causé déjà plus de 2 000 morts estimés, l’Agence française des produits de santé (Afsapps) a mis 77 produits et 12 classes de médicaments
sous surveillance.
Mais, pour les médecins et les patients, l’intérêt de cette compilation est quasi nul.
Pour chaque médicament, ni les risques ni les bénéfices ne sont mentionnés. Des données pourtant connues.

Et rien sur les traitements alternatifs aussi efficaces et moins nocifs

La revue médicale indépendante Prescrire souligne que la liste comporte de nombreux médicaments qu’il faut cesser d’utiliser d’urgence, sans attendre l’issue des procédures administratives,
en raison d’une balance bénéfices-risques défavorable.

La revue Que choisir de mars 2011 a recensé une liste non exhaustive de ces produits iatrogènes qui touchent la quasi- totalité des classes de médicaments.
Peut-être ne sommes-nous qu’au début d’une catastrophe sanitaire qui risque de se prolonger si l’on considère la complexité des nouveaux traitements mis sur le marché et le vieillissement
des populations atteintes de pathologies chroniques cardiovasculaires et neurodégénératives.

Nous nous attarderons ici sur quelques-unes de ces thérapies les plus employées en exposant leurs effets délétères.
Evidemment, nous donnerons des exemples de produits alternatifs naturels à utiliser
En premier lieu, les statines ou hypolipémiants(Tahor, Fractal, Lescol, Crestor, Elisor) prescrits pour faire chuter le cholestérol mais qui, par ailleurs, neutralisent le coenzyme Q10, des
molécules incontournables qui boostent les mitochondries cellulaires lesquelles apportent l’énergie aux muscles. Ces statines provoquent des douleurs musculaires et parfois la fonte des cellules
des muscles striés. On matérialise les dégâts par l’élévation de certaines enzymes (transaminase, CPK).

La pilule contraceptive, les traitements hormonaux substitutifs et les anti-inflammatoires stéroïdiens induisent une réduction de l’activité des enzymes chargées d’éliminer les substances
étrangères et créent des carences avérées en vitamines B3, B6, B9 et B12. Ces produits chimiques hormonaux favorisent la rupture de la barrière hémato-encéphalique dont le rôle est
de protéger les neurones contre l’invasion des substances étrangères arrivées par voie sanguine. Quand ce dernier filtre est submergé, c’est la maladie d’Alzheimer qui fait son apparition
vingt ans plus tard !

Les biphosphonates (Actonel, Didronel, Fosamax) prescrits dans la déminéralisation et l’ostéoporose. Quoique inhibiteurs de la résorption osseuse, ils induisent eux-mêmes une
déminéralisation et certains effets indésirables (acidose tissulaire avec syndrome hémorragique, hypocalcémie, douleurs articulaires) dus à la présence de molécules d’acide phosphorique
accolées et voisines de la structure des pesticides organophosphorés. Les IPP (inhibiteurs de la pompe à protons): Inexium, Lanzor, Ogast, Mopral, Zoltram, des antisecrétoires.

Prescrits au long cours dans le reflux gastrooesophagien mais ils privent l’estomac de son extraordinaire acidité. Ainsi, ils inhibent la phase initiale gastrique de la dégradation des protéines et de l’amylase
salivaire, avant l’étape suivante des enzymes protéolytiques (pepsines). Leurs effets indésirables sontà la hauteur de leurs modes d’action : bloqueurs des canaux de potassium, ils induisent crampes des membres inférieurs, dépression, hallucination, perte de mémoire. Ils favorisent la prolifération bactérienne et fongique au niveau du grêle, du fait de l’élévation du pH et de la captation intestinale de la glutamine, première source énergétique de l’intestin grêle.

La litanie de ces produits toxiques est interminable (Benzodiazépines, neuroleptiques, Lévothyrox, alpha et bêta-bloquants, corticoïdes, antidiabétiques, anti-agrégeants plaquettaires,antihistaminiques, antihypertenseurs).
Avec l’allongement de la longévité (qui s’est arrêtée aux Etats-Unis et maintenant en France), les maladies chroniques ne font que progresser (rhumatismes, diabète, maladies auto-immunes, pathologies neurodégénératives, pathologies infectieuses résistantes, intolérance alimentaire…).

Tous les traitements allopathiques, proposés souvent à vie parce que sans espoir de rémission, amènent ces patients désespérés à se tourner vers des traitements alternatifs.

Les thérapeutes, pratiquant une médecine de terrain, cherchent à élaborer une réponse adaptée aux situations auxquelles ils sont confrontés. Une nouvelle conception de la santé et dela maladie se met en place. Le prix à payer est une marginalisation académique et bien souvent une radiation de ces médecins de terrain par les autorités administratives.

Dans notre revue Votre santé, nous continuerons notre combat et essaierons d’apporter des solutions naturelles plus efficaces et sans innocuité.
Nous aborderons des thèmes que vous attendez et qui vous permettront de vous réconcilier avec la médecine holistique.
C’est Médecines Votre santé n° 147 - janvier 2012 7

Ainsi que nous traiterons des pathologies contre lesquelles la médecine officielle apporte peu de solutions sinon des effets secondaires : la gestion du stress, les bienfaits des huiles essentielles,
le danger des OGM, les intolérances alimentaires, l’inflammation, les cancers hormono-dépendants, le système intestinal, l’eau et les filtres, les deux diabètes, les enfants hyperactifs, les
champignons médicinaux, les alternatives naturelles au sucre, le foie et ses maladies.

Comment accompagner la ménopause, les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson), les maladies auto-immunes (Hashimoto, Basedow, polyarthrite rhumatoïde…), les métaux
lourds. Bref, une panoplie de thérapies naturelles qui vous permettront de devenir des séniors sereins et en bonne santé.

Bonne lecture et rejoignez-nous !
Faites passer ce message à vos proches !
Jean Pierre WILLEM

A lire :
100 ordonnances naturelles pour 100 maladies courantes (Editions Guy Trédaniel).
Le Dr Jean-Pierre Willem est chirurgien, anthropologue, spécialiste desmédecines traditionnelles. Il est né à Villers-Cernay dans les Ardennes. A été assistant du Dr Albert Schweitzer au
Gabon, avant d’exercer dans de nombreuses régions du monde.
Il est président de plusieurs associations: Médecins Aux Pieds Nus, la Faculté libre de médecines naturelles (FLMNE), Association biologique internationale.
C’est après avoir inauguré, en 1985, la première chaire de médecines naturelles à la Sorbonne, qu’il fonde, en 1987, la Faculté libre de médecines naturelles et d’ethnomédecine.
Son enseignement original ouvrait sur de nouvelles approches médicales et des techniques de pointes permettant l’élargissement de l’art de soigner et de guérir, offrant une alternative à la thérapeutique
occidentale traditionnelle.

Maladies émergentes
Depuis que je fais déposer les amalgames dentaires argento-mercuriels – c’est-à-dire depuis 1982, ce qui représente entre 5 000 et 10 000 personnes –
les dentistes sensibilisés sont passés, en France, de 3 % à 30 % : ce sont eux qui ne mettent plus d’amalgames.

Il reste beaucoup à faire !
Deux millions de fibromyalgiques en France, 400 000 enfants plus ou moins autistes, des SEP, des Parkinson, des asthéniques chroniques, etc. : toujours penser en premier aux amalgames. Vos traitements aboutiront à un échec si vous passez à côté.

L’ouvrage remarquable de Mme Cambayrac relate son parcours familial et personnel : elle ne saisit la cause des ennuis médicaux de la famille que plus de vingt ans après leurs débuts. Cela se lit comme un roman, sans lasser le lecteur même averti. J’ai appris encore pas mal de choses car il est très complet (le plus complet qu’il m’ait été donné de lire sur le sujet).
Elle y parle même des gènes de prédisposition APO E dont tout le monde médical et dentaire devrait rechercher les polymorphismes pour soi et ses patients (chaque single nucleotid polymorphism ou SNP coûte 49,50 euros,non remboursés).
Par contre, elle méconnait l’importance de la délétion du gène GSTM1 qui contribue à une baisse de 30 % de la détoxication hépatique en moins et favorise l’intoxication aux métaux lourds !

Il est évident que l’homéopathie est insuffisante à guérir ces patients, car il y a des carences importantes à combler (vitamines, anti-oxydants) qui favorisent les multiples symptômes et sont entretenues par l’intoxication mercurielle.

Personnellement, je préfère doser les vitamines avant d’en donner à l’aveugle. Les précautions qu’elle décrit, proposées d’abord par le regretté Dr Mélet (dont je salue la mémoire et que j’ai connu par l’association Odent et dont j’ai incité bon nombre de patients à rejoindre son association “Non au mercure dentaire”), puis par le Pr Samy Sandhaus, sont probablement excessives
mais vivement conseillées pour ne pas avoir d’aggravation après la dépose des amalgames.
Toujours est-il qu’il faut faire un choix et ne pas garder en bouche éternellement ces bombes à retardement.

Je n’ai eu, dans ma clientèle, que quelques cas d’aggravation en cours de dépose (dont un gravissime), mais tous les patients ont un traitement de terrain et de détoxication avant, pendant et après la dépose effectuée pardes dentistes très compétents. Je ne me suis pas fait beaucoup d’amis chez les autres !
J’espère ne pas avoir provoqué de dégâts chez d’autres patients.

C’est pourquoi je vous incite à lire cet ouvrage pour éviter de répéter les erreurs que j’aurais pu faire. Mais que cela ne freine pas votre volonté de lutter contre ce tueur caché, savamment entretenu par un silence coupable de nos diverses instances.
C’est un problème de santé publique puisque la mère transmet son intoxication pendant la grossesse et l’allaitement et que le mâchage de chewing gum amplifie l’intoxication : je rappelle que certains patients exhalent plus de vapeurs de mercure que ce qui est autorisé par la médecine du travail dans les locaux industriels ! On devrait leur fermer la bouche !

Regarder systématiquement la bouche de votre patient. On peut creuser sa tombe avec ses dents, mais surtout avec ces métaux qu’elles contiennent(mercure : un gramme par dent en moyenne, argent et étain).
Dr Laurent HERVIEUX
Maladies émergentes : comment s’en sortir ? de Françoise Cambayrac,
378 pages, 20 euros.
Editions Mosaïque-Santé, BP 8, 77520 Donnemarie-Dontilly.
Tél. : 01 64 01 37 08.


Comprendre les maladies infantiles
Conférence à New York le 18 janvier 2012
Selon la philosophie de la pratique médicale conventionnelle et des croyances dominantes actuelles, nous sommes conditionnés pour penser que les symptômes des maladies aiguës chez les enfants
sont mauvais et dangereux. On fait croire aux parents que les symptômes des maladies d’enfance peuvent et doivent être évités,supprimés et arrêtés à n’importe quel prix au moyen de médicaments,
d’antibiotiques et de vaccins et qu’ils doivent craindre les pires scénarios chaque fois que leurs enfants tombent malades, ou quand ils choisissent de ne pas les faire vacciner.

Au cours de cette conférence, le public comprendra pourquoi les enfants doivent faire l’expérience de ces symptômes et de ces maladies, un peu comme un rite de passage qui permettra à leur système
nerveux et immunitaire de se développer pour atteindre la maturité.
Au contraire, l’apparition de ces symptômes et de ces maladies, qui ne sont pas nécessairement provoqués par des bactéries et des virus,sera le signe que nos enfants sont sains, que leur corps travaille pour
nettoyer en profondeur toute accumulation de déchets, de toxiques, peut-être même avec l’aide de bactéries et de virus.

Nous faisons du mal à nos enfants avec l’usage de médicaments, d’antibiotiques et de vaccins qui suppriment ces symptômes des maladies infantiles qui s’avèrent nécessaires.
C’est en ayant recours à cette approche et à ces traitements que les déchets et les toxines pénètreront plus profondément dans le corps des enfants, contribuant de ce fait au développement des maladies
chroniques de l’enfance.
Eliminez la confusion, supprimez la peur. Venez ! Nous attendonsvos questions et votre curiosité !
Rejoignez-nous le 18 janvier 2012, à 18 h 30, au “The Philip Coltoff Center”, 219 Sullivan Street, New York, NY 10012.
Dr Lawrence B. PALEVSKY, MD

Pédiatre, conférencier et éducateur de sa maladie des reins), et aussi l’arthrite, la fibromyalgie, la lymphadénopathie, la fatigue chronique, les céphalées chroniques,la perte anormale des cheveux,
des lésions de la peau qui ne guérissent pas, des ulcères, des vertiges, des pertes de mémoire, de modifications de l’humeur, des problèmes neuropsychiatriques,des troubles thyroïdiens,
de l’anémie, une diarrhée chronique, des transpirations nocturnes.

Au mois d’août 1991, Anthony Principi, secrétaire aux Affaires des vétérans, admettait que les soldats qui avaient reçu le vaccin contre l’anthrax contenant du squalène, entre 1990 et
1991, présentaient un risque 200 fois supérieur de développer la maladie meurtrière qu’est la sclérose latérale amyotrophique que l’on appelle aussi la maladie de Lou Gehring.
Même si le vaccin était efficace, ce qui n’est pas le cas, la grippe, qu’elle soit porcine ou aviaire, est moins dangereuse que toutes ces pathologies qui menacent les vaccinés. etc...







Dernière édition par admin therese le Lun 8 Oct 2012 - 7:35, édité 3 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 36360
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la liste noire des remèdes chimiques

Message par carole le Mer 21 Mar 2012 - 12:00

Oh mais c'est affolant tout ça !
Carole
avatar
carole

Messages : 6130
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 70
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: la liste noire des remèdes chimiques

Message par admin therese le Lun 8 Oct 2012 - 7:37

J'ai revu la mise en pages qui était illisible ,du moins indigeste !

_________________
Thérèse

Mode d'emploi du forum   ***
Quoi de neuf aujourd'hui?
MANUEL des aides au sevrage - guide phyto - plantes adaptogènes - sevrage naturel- utiliser les plantes en synergie - cortisol - mélatonine- vit.B- oméga3- orotates - oligoéléments- médicaments qui pompent
manuel de sevrage / suivi / erreurs /Coup de gueule
PROTOCOLE de SEVRAGE REGLES de sevrage OUBLI de sa dose

Sevrage des antidépresseurs
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t812p100-conseils-pour-se-sevrer-d-un-ad-effexor-difficile#182939
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1776-atelier-plan-de-sevrage-ou-conseils-pratiques#171743

http://psychotropes.info/wordpress/sevrage-psychotropes/

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1517-liens-sous-signature-de-therese#182404
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 36360
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la liste noire des remèdes chimiques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum