Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Sevrage benzodiazépines : témoignage de réussite : nous en avons plein des réussites !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sevrage benzodiazépines : témoignage de réussite : nous en avons plein des réussites !

Message par admin therese le Sam 28 Sep 2013 - 13:22

Je ne résiste à mettre ce témoignage qui va en encourager plus d'un et plus d'une !! sunny 

Coucou Thérèse,

Oui, je vais très bien
Cela fait bientôt 7 semaines que j'ai arrêté le Lysanxia et je n'ai quasiment plus aucun symptôme !!! Fini l'agoraphobie, les crises d'angoisse etc...
Je revis depuis plusieurs semaines, il me reste encore la fatigue certains jours.
Je reprends le travail à mi temps thérapeutique.
Aujourd'hui, je n'ai plus aucun doute, mon état venait bien du sevrage et heureusement que je n'ai pas écouté les psy et les médecins et heureusement que j'ai trouvé ce forum sinon je serais toujours avec mon Lysanxia et un AD supplémentaire...
Alors vraiment MERCI à tous, c'est grâce à vous si je vais bien aujourd'hui.
J'espère que tout va continuer comme ça.

Bisous.


Merci à toi  de dire !

L'erreur des médecins c'est d'ajouter des médocs croyant qu'il y a une aggravation des symptômes ,alors qu'il suffit de comprendre comment ces molécules agissent , ce qu'est la tolérance,la dépendance ,les 1/2 vies ...
Avec la tolérance ,besoin d'augmenter la dose pour produire le même effet , il suffit de DIMINUER et non d'augmenter et surtout pas d'ajouter une autre benzo ; c'est inutile ...!!
La dépendance peut arriver au bout d'1 semaine ,attention !

Une autre erreur des médecins ,privilégier les 1/2 vies courtes :
Une 1/2 vie longue est préférable à une 1/2 vie courte et n'entraine pas  de dépendance comme une 1/2 vie courte ,bien au contraire !
Quand le taux de bzd est constant dans le sang avec une 1/2 vie longue il n'y a pas le besoin  d'augmenter la dose comme avec une 1/2 vie courte : Car le manque entre les doses arrive vite et conduit à augmenter la quantité ....

Voici un extrait de la FAQ :

5 Une demie-vie ,qu’est-ce que c’est ?

C’est une notion importante à savoir .Toutes les bzd ont des structures chimiques semblables ,mais elles n’ont pas la même puissance ,ni la même demie-vie : c’est à dire  le temps qu’il faut pour que la moitié de la substance consommée soit éliminée de l’organisme .

Ainsi le *Valium *le Lysanxia *le tranxène *le Rivotril ont des demie-vie longues , alors que le *Xanax *le séresta *le témesta *le Lexomil ...ont des demie- vie courtes.

C’est pourquoi il sera plus facile de se sevrer avec une bzd à demie- vie longue : la concentration dans le sang reste stable au fil du temps et on évite ainsi les phénomènes de manque entre les prises .

NB :
Les protocoles de sevrage faits par le Pr Ashton sont le résultat d'expériences : tout a été testé ,expérimenté sur un temps suffisamment long .
Ici sur ce forum nous avons expérimenté ses protocoles avec bonheur et chaque fois que nous y avons dérogé nous avons eu des difficultés .

Le corps médical est ébouriffé par ses protocoles qui vont à l'encontre de ce qu'ils ont appris ,c'est pourquoi vous aurez des points de vue différents et DANGEREUX ...sauf chez les homéopathes qui dans l'ensemble sont plus ouverts .

Par ex :Les médecins prescrivent facilement une 1/2 vie vie courte car ils pensent qu'il y a moins d'addiction : ce qui est une erreur .
Avec une 1/2 vie courte on a tendance à augmenter car il y a vite un effet de sevrage,de manque , dans la journée : ne couvre pas la totalité de la journée .
Une 1/2 vie longue n'engendre pas davantage d'addiction et permet un sevrage plus facile .

Il faudra vous sevrer sans vraiment compter sur votre médecin ,lire le manuel Ashton et quand un protocole de sevrage vous est conseillé ,il est INDISPENSABLE de vous y tenir car vous ne vous rendez pas compte de la puissance de ces molécules,de leur impact et un changement un peu trop brutal peut vous nuire plus que vous ne le croyez !
Nous voulons bien vous aider mais il faut suivre nos propositions ....

Donc ,pas de créativité personnelle en matière de sevrage ,il vaut mieux l'exercer ailleurs


Dernière édition par admin therese le Dim 6 Nov 2016 - 8:49, édité 5 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sevrage benzodiazépines : témoignage de réussite : nous en avons plein des réussites !

Message par admin therese le Mar 31 Déc 2013 - 10:08

Je complète ici le témoignage de A ....

"Bonjour à tous

Tout d'abord désolé de pas avoir donné de news pendant tout ce temps mais j'ai eu besoin d'oublier les benzos qui m'ont tellement fait souffrir.

Depuis la fin du sevrage, je vais bien dans l'ensemble... cela fait 4 mois et demie que j'ai terminé mon sevrage du Lysanxia.
Les crises d'angoisse et l'agoraphobie ont totalement disparu.
Je peux à nouveau sortir de chez moi sans me poser de question et sans appréhender une éventuelle attaque de panique... bien sûr, j'y pense encore de temps en temps mais je n'en ai jamais refait pour autant (ma psy me disait que c'est moi qui provoquait mes attaques de panique parce que j'en avais peur... j'en ai toujours peur et pourtant elles n'arrivent plus ! donc, c'était bien le sevrage et uniquement le sevrage !)

J'ai encore quelques moments de "flottement" où j'ai des peurs infondées, où je sens qu'une crise d'angoisse est sur le point d'arriver mais au final, ça passe comme c'est arrivé et la crise d'angoisse ne se déclenche pas.
J'ai aussi encore parfois ces sensations d'étouffement mais qui ne dure pas et dont l'intensité est bien moindre que durant le sevrage.
Il y a quelques jours, j'ai également eu cette sensation d'agitation interne où j'ai l'impression que mon cerveau est en "ébullition" comme si j'avais bu 15 cafés! Sensation que j'avais puissance 10 régulièrement le soir pendant mon sevrage...

Les douleurs à la tête sont également de moins en moins fréquentes.

La fatigue est encore bien présente, par période... mais c'est peut être dû au fait que j'ai repris le travail et que je suis en formation actuellement puisque j'ai changé de service en novembre....

Sur le plan physique, encore quelques douleurs musculaires en particulier à la nuque mais rien comparé au sevrage !

Conclusion : je revis depuis la fin du sevrage !!! et tous les petits symptômes que je ressens encore ne sont rien comparé à ce que j'ai vécu pendant le sevrage.

Concernant le Norset, j'ai commencé le sevrage sans aucun symptôme pour l'instant.

Je tiens une nouvelle fois à vous remercier pour votre aide durant ce sevrage.
Et je tiens également à dire aux personnes en cours de sevrage, que certes c'est pas facile, certes il y a souffrance durant un sevrage, mais qu'au bout, on revit, on retrouve la joie de vivre (que j'avais perdu sous benzos) et surtout on redevient nous même !

Bisous et bonnes fêtes de fin d'année à tous
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Message par Invité le Mar 31 Déc 2013 - 19:27

c'est qui  Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Message par esperance le Mer 1 Jan 2014 - 16:13

Merci Thérèse pour cette lueur d'espoir dans notre nuit cauchemardesque. Mais dis-donc tu te lèves drôlement tôt ou alors tu ne t'es pas couchée du tout. Pense à te reposer.
Bises
Sylvie
avatar
esperance
Modérateur

Messages : 6199
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 60

http://unpeudecielbleu.xooit.be/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Message par Invité le Mer 1 Jan 2014 - 21:26

oui c'est bon de se reposer  Very Happy
comme je lisais effet caféine, c'etait pour cela que je demandais
Merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sevrage benzodiazépines : témoignage de réussite : nous en avons plein des réussites !

Message par admin therese le Dim 9 Oct 2016 - 10:09

Une suite ...

par laflal Hier à 21:50

Bonsoir,

11ème jour de cette nouvelle vie....
Un passage difficile le 5ème jour mais c'est la seule ombre sur cette dizaine de jours.
Le symptôme qui persiste est la fatigue mais je me sens mieux : les nausées sont très atténuées, les angoisses sont quasi absentes.
J'avais oublié cette sensation de se sentir libre et sereine : se lever le matin sans autre envie que d'apprécier le moment présent.
Quand je suis arrivée sur ce forum, j'étais perdue, submergée de peurs et d'angoisses, confrontée à une situation personnelle qui a fait exploser mes repères. J'avais cru trouver dans cette pilule bleue la béquille qui allait me permettre de surmonter cette épreuve mais cette pilule m'a fait sombrer et à aucun moment le corps médical ne m'a prévenu de ce que je risquais. Aurais-je pu m'en sortir sans médicament, je ne sais pas mais je crois que personne ne mérite cette torture dans laquelle nous plonge le sevrage d'une benzo.
Je ne veux pas ressasser cette épreuve mais m'en servir pour accepter celle que je suis aujourd'hui, sans doute fragile mais aussi plus sereine.

Je le dois à ce petit bout de femme de 72 ans, ma chère Thérèse, sans qui ce forum n'existerai pas. Nous sommes nombreux à te devoir énormément et je crois que la liste s'allonge de jour en jour. Je ne trouve pas les mots suffisants pour t'exprimer ce que je ressens quand je pense à tout ce qui tu as fait pour m'aider. Je ne serai pas là aujourd'hui sans toi.

Et je ne vous oublie pas non plus mes compagnons de galère : menthe01, chiva57, simba, squatty, fanny16, zoedelaboissière, naimoulinaki, rachi123, bitchat, liespoir2015, raxlix, yemaya, framboise03, philéo, rabha, sissi, archi ou purenarcotic et mon très cher jp. Vous avez jalonné et éclairé mon sevrage, m'encourageant, m'aidant avec cette gentillesse, cette compréhension, sans relâche et vous m'avez redonné l'espoir : celui qui nous permet d'avancer et de croire en cette nouvelle vie : je vous remercie tous et je vous embrasse très très fort.


Gros bisous
Sylvia
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sevrage benzodiazépines : témoignage de réussite : nous en avons plein des réussites !

Message par admin therese le Dim 6 Nov 2016 - 8:44

Coucou Laure
Tu sais , nous n'avons pas le choix, je crois qu'il faut en passer par là pour se retrouver, sevrage brutal, sevrage lent, de toute façon, si nous sommes ici, c'est que nous avons décidé de nous en sortir,
Nos corps et nos cerveaux sont vivants, donc l'équilibre qu'il doivent rechercher en sevrage, est si difficile à retrouver, que tous ces symptomes sont , si j'ose dire, presque "normaux" ,
C'est vrai que c'est plus "confort " avec les molécules, quoique , au fil des années et de l'augmentation des doses, nous arrivions à saturation, et donc mal-être aussi, paradoxalement,
Ce qui devrait soigner rend malade, oui, c'est chimique, mot tellement incongru dans un corps vivant
Nous ne sommes pas faits pour avaler de la chimie, je ne sais pas bien expliquer bien sur, je ne suis pas spécialiste, mais quand je vois toutes ces souffrances, et ce que j'ai subi aussi (mon expérience) , parfois, j'ai du mal à réaliser la violence de tout ça.
Voilà, il ne faut rien regretter, mais il faut surtout garder espoir, parce que tu le sais, quand tu vas bien, la vie est belle et c'est de ça que tu dois te souvenir quand ça clashe, tu vas me dire, mais c'est trop dur, oui je sais que c'est dur, je l'ai vécu aussi,des mois, et si c'était à refaire, je le referais ce sevrage, doucement bien sur, malgré ce que je dis parfois quand je suis mal, parce que je me retrouve, je redeviens ce que j'étais avant toutes ces cocho*********ies
Je ne croyais plus à rien quand je suis arrivée ici, ça met le temps, bientot 9 mois pour moi, mais c'est le jour et la nuit entre aujourd'hui et le début de mon sevrage, alors je te demande d'y croire, même quand tu es au fond du trou, parce que je tiens la corde qui t’empêchera de couler!! et que j'ai de la force dans les mains, et je sais que tu sais que tu es capable d'y arriver!!
Bisous
Marie Tina!!!!
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sevrage benzodiazépines : témoignage de réussite : nous en avons plein des réussites !

Message par esperance le Dim 6 Nov 2016 - 13:58

Bonjour Thérèse et les autres.
Je peux témoigner de ce que Thérèse a vécu et aussi qu'elle m'a tenue pour ne pas que je me noie pendant des mois.
C'est un très beau message que tu laisses sur le forum, Thérèse, il ne faut pas oublier qui nous sommes.
Merci pour tout ce temps passé à nos côtés.
Merci la vie pour nous soutenir aussi, merci l'amour pour être notre force de vie, merci la bienveillance pour nous avoir réunis.
avatar
esperance
Modérateur

Messages : 6199
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 60

http://unpeudecielbleu.xooit.be/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sevrage benzodiazépines : témoignage de réussite : nous en avons plein des réussites !

Message par digitale195847 le Dim 6 Nov 2016 - 15:33

admin therese a écrit:Coucou Laure
Tu sais , nous n'avons pas le choix, je crois qu'il faut en passer par là pour  se retrouver, sevrage brutal, sevrage lent, de toute façon, si nous sommes ici, c'est que nous avons décidé de nous en sortir,
Nos corps et nos cerveaux sont vivants, donc l'équilibre qu'il doivent rechercher en sevrage, est si difficile à retrouver, que tous ces symptomes sont , si j'ose dire, presque "normaux" ,
C'est vrai que c'est plus "confort " avec les molécules, quoique , au fil des années et de l'augmentation des doses, nous arrivions à saturation, et donc mal-être aussi, paradoxalement,
Ce qui devrait soigner rend malade, oui, c'est chimique, mot tellement incongru dans un corps vivant
Nous ne sommes pas faits pour avaler de la chimie, je ne sais pas bien expliquer bien sur, je ne suis pas spécialiste, mais quand je vois toutes ces souffrances, et ce que j'ai subi aussi (mon expérience) , parfois, j'ai du mal à réaliser la violence de tout ça.
Voilà, il ne faut rien regretter, mais il faut surtout garder espoir, parce que tu le sais, quand tu vas bien, la vie est belle et c'est de ça que tu dois te souvenir quand ça clashe, tu vas me dire, mais c'est trop dur, oui je sais que c'est dur, je l'ai vécu aussi,des mois,  et si c'était à refaire, je le referais ce sevrage, doucement bien sur, malgré ce que je dis parfois quand je suis mal, parce que je me retrouve, je redeviens ce que j'étais avant toutes ces cocho*********ies
Je ne croyais plus à rien quand je suis arrivée ici, ça met le temps, bientot 9 mois pour moi, mais c'est le jour et la nuit entre aujourd'hui et le début de mon sevrage, alors je te demande d'y croire, même quand tu es au fond du trou, parce que je tiens la corde qui t’empêchera de couler!! et que j'ai de la force dans les mains, et je sais que tu sais que tu es capable d'y arriver!!
Bisous
Marie Tina!!!!

Ben ,c'est mon message pour Laure,/simoneandco  pourquoi il se retrouve là Thérèse??
je me suis trompée de post?? j'ai fait une bêtise??
Laure m'appelle Tina parce que j'ai les cheveux fous!!! il n'y a pas que les cheveux!!!
Bisous
Marie
avatar
digitale195847
Modérateur

Messages : 3769
Date d'inscription : 23/03/2016
Age : 59
Localisation : 03 ALLIER

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sevrage benzodiazépines : témoignage de réussite : nous en avons plein des réussites !

Message par esperance le Dim 6 Nov 2016 - 16:11

Coucou Tina, on dirait que Thérèse a déplacé ton message ici dans un but précis.Sans doute parce qu'il a une connotation très positive.
Merci d'avoir écrit ce message Marie.
Bises
avatar
esperance
Modérateur

Messages : 6199
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 60

http://unpeudecielbleu.xooit.be/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sevrage benzodiazépines : témoignage de réussite : nous en avons plein des réussites !

Message par digitale195847 le Dim 6 Nov 2016 - 16:29

esperance a écrit:Coucou Tina, on dirait que Thérèse a déplacé ton message ici dans un but précis.Sans doute parce qu'il a une connotation très positive.
Merci d'avoir écrit ce message Marie.
Bises

Coucou Sylvie
Ah bon!! j'ai eu peur (de Thérèse!!) je plaisante!!
J'ai eu peur d'avoir fait une bêtise,
Mon message voulait insuffler de l'espoir à Laure et par la même occasion à vous tous, je vais faire un post de "post sevrage" pour dire ce que j'ai vécu et en même temps le positif, oui on peut y arriver, c'est galère mais quand on passe par là, on se doit de dire quand on a du mieux,
Si tu penses et Thérèse aussi, que mon message est positif, alors oui, je suis contente de pouvoir vous aider et témoigner
Merci Sylvie et Thérèse de vos présences bienveillantes
Bisous à vous
Marie Tina!!!!
Je ressemble à Calif parfois!!!
avatar
digitale195847
Modérateur

Messages : 3769
Date d'inscription : 23/03/2016
Age : 59
Localisation : 03 ALLIER

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sevrage benzodiazépines : témoignage de réussite : nous en avons plein des réussites !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum