Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Maladie de Lyme ,déni = pandémie . En 10 questions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maladie de Lyme ,déni = pandémie . En 10 questions

Message par admin therese le Mer 5 Juin 2013 - 10:55

Chère lectrice, cher lecteur,

Je me permets de vous transférer un message important reçu de l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle, que beaucoup d'entre vous connaissent bien. Il me paraît important de diffuser ce message le plus largement possible. Merci de l'envoyer à vos contacts, si du moins vous trouvez vous aussi que cette cause vaut la peine.

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

____________________________________________________________________________________
De : Institut pour la Protection de la Santé Naturelle < newsletter@institutprotectionsantenaturelle.eu >
Objet : Maladie de Lyme, Déni = Pandémie
Date : 28 mai 2013 11:42:00 HAEC
À : CONTACT@santenatureinnovation.com


 
 


Madame, Monsieur,

Je m'appelle Judith Albertat et je suis la présidente de l'Association Lyme Sans Frontières.

Avec l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle, nous lançons un grand appel à nos dirigeants politiques pour qu'ils se préoccupent enfin des millions de patients touchés par la maladie de Lyme souvent sans le savoir, et qui sont aujourd'hui ignorés par la médecine.

Si je m'adresse à vous, c'est parce que nous avons besoin de votre signature pour appuyer nos demandes.


LA MALADIE DE LYME, ÇA VOUS CONCERNE PEUT-ÊTRE
La maladie de Lyme est une maladie grave, qui peut ruiner votre vie. Mais la plupart des personnes touchées ne sont même pas informées de son existence. Elles souffrent de symptômes en tout genre (douleurs, dépression, fatigue...), mais elles n'arrivent pas à les traiter parce qu'elles ne sont pas diagnostiquées.

Ce n'est pas moi qui le dis : des centaines de milliers de patients soutenus par leurs médecins en témoignent partout dans le monde.


LE MONDE ENTIER SE MOBILISE… SAUF LA FRANCE !!
Depuis plusieurs mois, un immense mouvement international porté par des associations de malades, des responsables politiques (aux Etats-Unis, au Canada) s'est créé pour tirer la sonnette d'alarme. En France, trois ministres de la Santé successifs ainsi que des responsables politiques de tous bords ont été informés par courriers recommandés, courriers toujours restés sans réponse, ceci depuis 2007 !

Au Canada, le projet de loi C-422, du 21 juin 2012 considère qu'en 2020, 80% de la population sera exposée à la maladie de Lyme, et demande que soient prises d'urgence des mesures pour informer la population, former les médecins, faire de la recherche, et améliorer les diagnostics. Ce projet de loi, soutenu par différentes pétitions à travers le pays, est toujours en discussion.

Il est absolument crucial de faire de même France, alors qu'on parle encore chez nous de « maladie rare »...

Et pour cause !

Les médecins ne sont pas formés pour reconnaître la maladie de Lyme. Le système médical est dans le déni. Les patients passent de médecin en médecin, sont soumis à toutes sortes d'examens et traitements inefficaces, coûteux, et souvent nuisibles, jusqu'au jour où on leur dit que « tout est dans la tête » et qu'ils devraient prendre des antidépresseurs ou suivre une psychothérapie.


SOUFFREZ-VOUS D'UN DE CES SYMPTÔMES ?
Peut-être êtes-vous vous-même, ou un proche, concerné. Cela pourrait être le cas si vous souffrez de symptômes que la médecine ne parvient pas à guérir, par exemple :


>> le syndrome de fatigue chronique ;
>> la fibromyalgie : fatigue, douleurs musculaires, problèmes de sommeil, troubles digestifs ;
>> des maux de tête permanents et le sentiment d'avoir le « cerveau dans le brouillard » ;
>> des troubles visuels ; des picotements dans les yeux ;
>> des acouphènes (bruits dans les oreilles) ;
>> des crampes et des sueurs nocturnes ;
>> des troubles cardiaques et respiratoires (apnées du sommeil,…) ;
>> une paralysie faciale ;
>> une dépression chronique ;
>> des douleurs articulaires, notamment dans les genoux, le dos et le cou ;
>> des maux d'estomac et d'intestin ;
>> des difficultés d'élocution ;
>> des difficultés de concentration ou de mémoire ;
>> des sautes d'humeur chroniques ;
>> des alternances de diarrhées-constipation ;
>> des problèmes de peau ;
>> des troubles neurologiques et/ou psychiatriques : autisme, Parkinson, Alzheimer, …


mais aussi, selon de nombreux médecins de terrain, si vous souffrez de diverses maladie auto immunes : polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, thyroïdite, etc...

Mais si vous allez consulter votre médecin, vous avez toutes les chances qu'il vous dise que vous n'êtes pas touché par la maladie de Lyme, même si vous l'êtes. Ceci est dû aux tests sanguins inefficaces pour détecter les différentes souches de la maladie et le manque de formation des médecins.


ATTENTION AUX FAUX TESTS ET AUX FAUX TRAITEMENTS
Ce problème a été pris à bras le corps aux Etats-Unis dans l'état de Virginie où depuis le 29 Janvier 2013, une législation oblige le médecin à informer le patient sur le peu de fiabilité des sérologies, c'est à dire les tests officiels. Si le médecin oublie de le faire, les patients ont la possibilité de porter plainte contre lui.

Aux Etats Unis encore, dans plus d'une vingtaine d'Etats, les médecins qui soignent la maladie de Lyme hors des protocoles établis sont aujourd'hui protégés dans leurs actions thérapeutiques.

En France, la maladie n'est reconnue que si le patient est piqué par une tique et qu'à la suite de cette piqûre, apparaissent des rougeurs autour de la zone infectée. Pourtant, d'autres voies d'infection existent et que les rougeurs (érythème migrant) n'apparaissent que dans moins de 50% des cas.

Dans ce cas, votre médecin vous prescrira une cure de trois à six semaines d'antibiotiques (Doxycycline ou Rocéphine). Une fois le traitement terminé, il considèrera que vous êtes guéri, qu'il n'y a plus rien à faire pour vous. Et si vous souffrez d'autres symptômes (douleurs, troubles cardiaques et respiratoires, etc.), il vous dira qu'il s'agit uniquement d'une réaction « psychosomatique ». Autrement dit, « c'est dans votre tête que ça se passe » !

C'est pourtant une grave erreur. Il existe aussi une forme chronique de la maladie de Lyme, beaucoup plus insidieuse. La maladie ne commence pas forcément par une rougeur concentrique sur la peau. Elle peut se réveiller des mois, voire des années ou même décennies après la piqûre d'insecte. Et elle peut littéralement détruire votre existence.


LE VRAI MÉCANISME DE LA MALADIE DE LYME
Le mode d'infection est le suivant : l'animal – en général une tique – qui vous pique crache dans votre sang un liquide contenant une bactérie de type Borrélia.

Cette bactérie peut s'infiltrer dans tous les organes, tous les tissus de votre corps, y compris les os. Mais vous ne vous en apercevez pas au début. Elle attaque ainsi tous les systèmes, dont votre système nerveux et votre cerveau, menant, au stade chronique, à des lésions graves très variées qui provoquent douleurs insupportables, paralysies, fatigues chroniques accablantes, troubles neurologiques et psychiatriques...

C'est pourquoi la maladie de Lyme, non diagnostiquée, est facilement confondue avec toutes sortes d'autres maladies, dont les maladies mentales.

Cela explique qu'un grand nombre de patients soient considérés par leurs médecins comme dépressifs, voire psychotiques, ou alors malades d'autre chose, ce qui leur vaut de recevoir des traitements inadaptés et destructeurs.


UNE EPIDÉMIE DONT LES VICTIMES SONT IGNORÉES
Cette forme chronique et neurologique de la maladie de Lyme est beaucoup plus grave que l'autre. Et elle prend actuellement des allures d'épidémie en Russie, en Europe Centrale, en Amérique du Nord et en Allemagne. En Allemagne, rien qu'en 2010, 900 000 personnes ont été officiellement reconnues comme atteintes par la maladie chronique de Lyme, et prises en charge par la médecine.

Pourtant, en France, la même année, les autorités ne reconnaissaient que 5000 cas, alors que des centaines de milliers de personnes souffraient des symptômes possibles de la maladie chronique de Lyme. En mars 2012, le Professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine, découvreur du VIH, a pourtant parlé de pandémie en ce qui concerne la maladie de Lyme.

Ces personnes sont ballottées de médecin en médecin, d'hôpitaux en hôpitaux, sans que jamais on ne leur propose un traitement adapté, uniquement parce que les médecins refusent de reconnaître cette maladie (ou l'ignorent !).


LA LOI DU SILENCE FAIT DE NOMBREUSES VICTIMES
Le drame est que la très grande majorité de ces patients n'est même pas informée de l'existence de cette maladie. En effet, aucune information n'est faite à ce jour auprès de la population française – quand elle est sérieusement instaurée dans de nombreux pays, par exemple en Amérique du Nord, Allemagne, Suisse, Suède, Luxembourg. Pendant des années, ils doivent vivre avec des douleurs insupportables, et les traitements qu'on leur propose ne font souvent qu'empirer le mal.

Ceci est aujourd'hui officiellement reconnu par de grands noms de la médecine comme le Professeur Luc Montagnier, en France, ou le Dr Richard Horowitz aux Etats-Unis, spécialiste de la Borréliose de Lyme et membre fondateur de l'ILADS, une institution de recherche sur cette maladie, et bien d'autres…


DES ASSOCIATIONS SE MOBILISENT
Des associations de patients et de médecins se sont formées pour obtenir des autorités médicales qu'elles reconnaissent l'existence de cette maladie, pour que les médecins français reçoivent eux aussi des instructions claires pour la traiter : Chronimed, Réseau Borréliose (la maladie de Lyme est aussi appelée Borréliose de Lyme), diverses associations françaises dont bien entendu, notre propre association, Lyme Sans Frontières.

Nous avons nous-mêmes demandé et obtenu la création d'une commission ministérielle sur les maladies causées par des parasites (en langage médical, « maladies vectorielles »), dont fait partie la maladie de Lyme.

Pour informer médecins et patients, notre association a lancé les Journées Internationales d'Information sur les Maladies Vectorielles, qui réuniront les plus grands spécialistes internationaux de la maladie de Lyme comme le Dr. Horowitz (Etats-Unis) ou le Dr. Petra Hopf-Seidel (Allemagne) à Strasbourg les 15 et 16 juin 2013.

En attendant, le gouvernement refuse toujours de financer les recherches indispensables pour diagnostiquer et traiter la maladie.


UN NOUVEAU SCANDALE DU SANG CONTAMINÉ EST EN VUE
Ce déni de réalité face à la maladie de Lyme en France est d'autant plus criminel que c'est une maladie qui peut se transmettre par transfusion sanguine, ce qui sous-entend un nouveau scandale du sang contaminé puisqu'aucune précaution n'est prise actuellement. Dans certains pays, les dons de sang ou d'organes sont interdits aux malades atteints par la maladie.

Un tel mépris de notre santé est inacceptable, et nous souhaitons donc en référer directement aux autorités politiques. Et c'est pourquoi je vous demande de signer notre appel au Ministère de la Santé.


AGISSEZ MAINTENANT : C'EST POSSIBLE
Plusieurs mesures simples pourraient être prises pour améliorer la détection et le traitement des personnes touchées par la maladie de Lyme.


La première chose serait de mieux former les médecins et les professionnels de santé, qui reçoivent aujourd'hui une formation complètement obsolète sur la maladie de Lyme ;


Il faut ensuite revoir les protocoles de détection et de soin, en utilisant des tests fiables. Les tests officiellement recommandés par les médecins, les tests Elisa et Western Blot, sont notoirement inefficaces ;


Nous demandons la fin du harcèlement et de la répression contre les professionnels de santé (médecins, pharmaciens, biologistes) qui sont engagés dans la lutte contre cette infection en s'inspirant des méthodes qui ont fait leurs preuves au niveau international et qui ne sont pas validées en France ; il faut savoir que le laboratoire d'analyse médicale de la biologiste Viviane Schaller, qui travaillait avec de nouveaux protocoles de diagnostics a été fermé brutalement le 31 mai 2012 sur l'ordre de l'Autorité Régionale de Santé d'Alsace. Par ailleurs, le laboratoire Nutrivital, du pharmacien Bernard Christophe qui travaillait depuis longtemps sur les traitements alternatifs, a subi le même sort en janvier 2012 pour avoir proposé un traitement alternatif, le Tic-Tox, commercialisé en pharmacies allemandes, entre autres mais interdit maintenant en France. Les dirigeants de ces deux entreprises sont actuellement poursuivis pour « escroquerie », sous prétexte qu'ils n'ont pas respecté les protocoles français, qui pourtant ne sont plus adaptés à la réalité de la maladie. Il en va de même pour certains médecins du Groupe Chronimed, eux aussi inquiétés par les Autorités de Santé. Il est scandaleux qu'au XXIème siècle, des professionnels de santé travaillant au bénéfice des malades soient mis en examen comme des criminels ou escrocs alors que de grands services ont été rendus aux malades et qu'il n'y a pas de plaintes de victimes…


Nous demandons la transparence concernant l'état de l'épidémie, sa diffusion, ainsi qu'une l'étude objective faite de façon indépendante en ce qui concerne la connaissance des transmissions bactériennes, afin de savoir ce qu'il en est des transfusions sanguines ou de la transmission par le placenta, l'allaitement, etc.


Nous demandons également que le ministère de la Santé alloue des fonds à la recherche et à la veille épidémiologique (aujourd'hui, aucun financement n'existe pour une maladie qui touche pourtant des centaines de milliers de personnes.)


Une politique élémentaire de prévention de la maladie de Lyme nous permettrait d'économiser des milliards d'euros chaque année.

En optant pour des tests sérieux, en posant les bons diagnostics, les patients peuvent être pris en charge beaucoup plus tôt avec de meilleurs résultats. Si par ailleurs ils optent pour une alimentation et un mode de vie sains incluant une activité physique régulière, ils pourront peut-être vivre avec la maladie pendant des années sans avoir à subir les effets secondaires des médicaments.

Certains centenaires sont atteints de la maladie de Lyme. Et certains patients se remettent à 80 % dès les premiers mois de traitement.

Soigner Lyme, c'est possible. Vivre normalement avec la maladie, aussi. La meilleure réponse à la maladie reste le renforcement du système immunitaire. En soutenant notre action par votre signature (lien ici), vous pouvez nous aider à améliorer grandement, voire sauver de nombreuses vies.

http://www.ipsn.eu/petition/0513/?utm_source=Newsletter&utm_medium=emailing&utm_campaign=20130603-TR-Lyme



Un grand merci,

Judith Albertat
Présidente
Association Lyme Sans Frontières
 

Soutenez l'IPSN
Vous souhaitez soutenir les actions de l'IPSN et faire un don : visitez la page ici.


--------------------------------------------------------------------------------

Cette newsletter est publiée par l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous souhaitez la recevoir, il vous suffit de vous rendre à la page qui se trouve ici.

Votre adresse ne sera jamais transmise à aucun tiers et vous pourrez vous désinscrire grâce à un lien se trouvant sur toutes nos newsletters, en fin de message.


--------------------------------------------------------------------------------

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association sans but lucratif
Rue du vieux Marché au grain, 48
1000 BRUXELLES
www.ipsn.eu


--------------------------------------------------------------------------------

Si vous ne souhaitez plus recevoir la newsletter de l'IPSN, rendez-vous à l'adresse suivante pour vous désinscrire.


Dernière édition par admin therese le Dim 14 Mai 2017 - 11:42, édité 1 fois

_________________
Thérèse

Mode d'emploi du forum   ***
Quoi de neuf aujourd'hui?
MANUEL des aides au sevrage - guide phyto - plantes adaptogènes - sevrage naturel- utiliser les plantes en synergie - cortisol - mélatonine- vit.B- oméga3- orotates - oligoéléments- médicaments qui pompent
manuel de sevrage / suivi / erreurs /Coup de gueule
PROTOCOLE de SEVRAGE REGLES de sevrage OUBLI de sa dose

Sevrage des antidépresseurs
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t812p100-conseils-pour-se-sevrer-d-un-ad-effexor-difficile#182939
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1776-atelier-plan-de-sevrage-ou-conseils-pratiques#171743

http://psychotropes.info/wordpress/sevrage-psychotropes/

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1517-liens-sous-signature-de-therese#182404
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 36339
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie de Lyme ,déni = pandémie . En 10 questions

Message par Capucine le Ven 7 Juin 2013 - 8:49

Merci, Thérèse, d'avoir mis ici le message de J. Albertat.

Il est vraiment temps que tout le monde (le grand public et les autorités) ouvre les yeux sur les réalités de cette maladie !



avatar
Capucine

Messages : 488
Date d'inscription : 04/11/2012
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie de Lyme ,déni = pandémie . En 10 questions

Message par admin therese le Ven 7 Juin 2013 - 9:11

Et tu sais de quoi tu parles ! ! t'as failli passer à côté du diagnostic scratch
Alerte sur Lyme donc et ne pas croire que c'est uniquement les benzo ou les benzo ! car les symptômes se ressemblent ...

_________________
Thérèse

Mode d'emploi du forum   ***
Quoi de neuf aujourd'hui?
MANUEL des aides au sevrage - guide phyto - plantes adaptogènes - sevrage naturel- utiliser les plantes en synergie - cortisol - mélatonine- vit.B- oméga3- orotates - oligoéléments- médicaments qui pompent
manuel de sevrage / suivi / erreurs /Coup de gueule
PROTOCOLE de SEVRAGE REGLES de sevrage OUBLI de sa dose

Sevrage des antidépresseurs
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t812p100-conseils-pour-se-sevrer-d-un-ad-effexor-difficile#182939
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1776-atelier-plan-de-sevrage-ou-conseils-pratiques#171743

http://psychotropes.info/wordpress/sevrage-psychotropes/

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1517-liens-sous-signature-de-therese#182404
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 36339
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie de Lyme ,déni = pandémie . En 10 questions

Message par Invité le Ven 7 Juin 2013 - 17:19

ça fait peur Shocked
J'ai pas mal des symptômes décrits en plus !
Si les tests sont peu fiables on sait comment?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie de Lyme ,déni = pandémie . En 10 questions

Message par Capucine le Ven 7 Juin 2013 - 19:36

admin therese a écrit:Et tu sais de quoi tu parles ! ! t'as failli passer à côté du diagnostic scratch
Alerte sur Lyme donc et ne pas croire que c'est uniquement les benzo ou les benzo ! car les symptômes se ressemblent ...

Eh oui, malheureusement, je commence à bien cerner le sujet...
Et non, tout n'est pas dû aux benzos... comme je l'ai cru pendant de longs mois.
Certains symptômes sont en effet très similaires et peuvent prêter à confusion.
Seul un médecin connaissant bien la maladie et ses symptômes mettra le doigt dessus !
Les tests (Elisa) pratiqués en général ne servent à rien ou peu s'en faut...!!
avatar
Capucine

Messages : 488
Date d'inscription : 04/11/2012
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie de Lyme ,déni = pandémie . En 10 questions

Message par Capucine le Ven 7 Juin 2013 - 19:45

marriuccia12 a écrit:ça fait peur Shocked
J'ai pas mal des symptômes décrits en plus !
Si les tests sont peu fiables on sait comment?

Coucou Marie,

Ne pas paniquer non plus mais si tu sens vraiment des symptômes "étranges" qui pourraient laisser entrevoir autre chose que des symptômes de sevrage, il faudrait que tu vois ce qu'il en est auprès d'un médecin qui connaît bien Lyme.

Malheureusement, ils sont très peu nombreux... Si tu veux vraiment en avoir le cœur net, le mieux est de te renseigner auprès de l'association France Lyme qui te donnera les coordonnées d'un médecin compétent dans ta région ou du moins le plus proche de chez toi.

Je te souhaite une bonne soirée.



avatar
Capucine

Messages : 488
Date d'inscription : 04/11/2012
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie de Lyme ,déni = pandémie . En 10 questions

Message par Invité le Sam 8 Juin 2013 - 10:16

Merci à toi Capucine et bonne journée Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie de Lyme ,déni = pandémie . En 10 questions

Message par admin therese le Lun 17 Nov 2014 - 9:41

http://dbloud.free.fr/lyme.htm

Histoire de la maladie de Lyme

La maladie de Lyme a d'abord été reconnue aux Etats-Unis en 1975, après une mystérieuse éruption d'arthrite rhumatoïde juvénile près de la commune de Lyme, dans le Connecticut. La localisation rurale de l'épidémie de Lyme et le début de la maladie ont eu lieu pendant l'été et le début de l'automne, suggérant que la transmission de la maladie soit due à un vecteur d'arthropode.
En 1982, Willy Burgdorfer a découvert l'agent étiologique de la maladie de Lyme. Il a isolé les spirochètes appartenant au genre Borrelia dans les entrailles de la tique Ixodes ricinus. Il a montré que ces spirochètes réagissaient avec le sérum immunisant des patients qui avaient été diagnostiqués par la maladie de Lyme. Comme la bactérie spirochète de la maladie de Lyme ressemble à celle de la syphilis, elle a pris le nom de Borrelia burgdorferi. La maladie de Lyme, connue sous le nom de borréliose de Lyme dans une grande partie du monde, est répandue sur 6 continents et reconnue comme une épidémie dans plusieurs pays.

Les modes de transmission

Les docteurs W.T Harvey et Patricia Salvato (Pratiques Médicales Diversifiées à Houston (Texas)) ont récemment publié un article sur la maladie de Lyme : moteur méconnu de la pandémie de Borréliose. Le fait que le Texas du sud-est est une région "non endémique" et que beaucoup de patients n'aient aucun antécédents "d'érythème migrant" a mené ces médecins à mettre au point des méthodes concrètes afin de mieux étudier la maladie de Lyme.
La réflexion prudente de la recherche publiée les mène à la conclusion suivante.
Tout d'abord, l'arthropode n'est pas le vecteur exclusif de la maladie de Lyme. En plus de la tique, Borrelia Burgdorferi peut être portée et transmise par des puces, des moustiques et des mites.
D'autres médecins parviennent à la même conclusion. "Sur 5 000 enfants que j'ai traités, 240 d'entre eux sont nés avec la maladie" dit le docteur Charles Ray Jones. Ce médecin, qui est le spécialiste en pédiatrie le plus réputé au monde pour la maladie de Lyme, dit qu'environ 90% de sa pratique comprend des patients porteurs de cette maladie et que "12 enfants qui ont été allaités ont développé par la suite la maladie de Lyme".
Des chercheurs à l'université du Wisconsin déclarent que certains produits d'origine animale (dont le lait) pourraient être contaminés par le pathogène.
Des découvertes récentes indiquent que la bactérie peut être transmise oralement à des animaux de laboratoire, sans aucun vecteur d'arthropode.

Existe donc la possibilité que la maladie de Lyme soit la conséquence d'une infection alimentaire. En citant les tests en laboratoire pour la détection d'anticorps du germe Borrelia, une étude a été conduite en 1995 à l'université de Vienne (Autriche). En utilisant la mise à l'épreuve des réactions en chaîne de polymérases sur l'ADN, le germe Borrelia a été trouvé tant dans l'urine que dans le lait maternel de patients précédemment diagnostiqués en maladie de Lyme.
Une étude conduite à Sacramento (Californie) par la "Medical Foudantion Blood Center" en 1989 déclare qu'il y a une preuve que la transmission du germe Borrelia est rendue possible par transfusion sanguine. De plus, en 1990, une étude par le Centre de Contrôle des Maladies (CDC) à Atlanta en Géorgie, a indiqué que les données démontrent que le germe Borrelia Burgdorferi peut résister au traitement que subit le sang selon les procédures normalement appliquées pour pratiquer la transfusion sur le territoire américain.

Repos et Activité

On pense que des années peuvent passer avant que les symptômes apparaissent chez un patient qui a été infecté par Borrelia. En 1998, une étude conduite en Suisse a démontré que seulement 12,5% des patients testés positifs au germe Borrelia ont développé des symptômes cliniques, confirmant que l'infection par le germe Borrelia burgdorferi est souvent asymptomatique.
Un rapport allemand décrit un garçon de 12 ans qui a développé l'arthrite de Lyme 5 ans après avoir été mordu par une tique. Ce cas indique que la période de latence entre la morsure de la tique et le début de l'arthrite de Lyme peut durer jusqu'à 5 ans.
A certains niveaux, les patients asymptomatiques du germe Borrelia risquent de développer la maladie de Lyme. Un stress dû à un ennui de santé semblent avoir déclenché la maladie de Lyme chez un patient en Suède. Un virus d’herpès a activé une borréliose latente chez une femme de 26 ans. La suppression immunitaire par le stress peut avoir entraîné l'activation des deux infections, virale et bactérienne.

Le nombre de cas

La maladie de Lyme est l'épidémie la plus rapide en terme de croissance dans le monde. Le Centre de Contrôle des Maladies à Atlanta affirme "un signalement inconsidérable" de cas de Lyme, soutenant que le taux d'infection réel peut être de 8 millions, soit 10 fois plus que les 180 000 cas actuellement recensés.
Le médecin Mick Harris, directeur de l'International Lyme and Associated Diseases Society, déclare que "la maladie de Lyme est extrêmement sous-estimée aux Etats-Unis et que nous avons problablement 200 000 cas par an".
Le docteur Dan Kinderleher, expert en maladie de Lyme, déclare dans le Today Show du 10 juin 2002 que le nombre de cas peut être 100 fois plus élevé (seulement 18 millions aux Etats-Unis) qu'il n’était annoncé par le CDC.

Le docteur Jo Anne Whitaker a développé "un protocole d'identification rapide du germe Borrelia burgdorferi" et sur plus de 3200 cas positifs au germe Borrelia burgdorferi, 46 d'entre d'eux ont été déclarés, même dans des zones comme l'Alaska et Hawaï.
De plus, le docteur Whitaker a eu aussi des cas positifs en Australie, Canada, Iles Canaries, Brésil, Danemark, Angleterre, France,Belgique, Allemagne, Irlande, Pays-Bas, Ecosse, Espagne, Suède et Suisse.
En considérant les vecteurs de transmission que sont l'hérédité et les relations sexuelles, les docteurs Harvey et Salvato estiment que 15,5% de la population pourrait être infectée par le germe Borrelia.
Le docteur Lee Cowden déclare qu'il y a très peu de symptômes pour lesquels on devrait ignorer la maladie de Lyme, étant donné qu'un quart de la population américaine peut être infectée. Il est évalué que la maladie de Lyme peut être un facteur contribuant à plus de 50% de la population chroniquement malade.
La clinique de Sierra, spécialisée en Médecine Intégrative à Reno dans le Nevada, déclare que "les autorités évaluent à plus de 90% la population susceptible de porter le germe de la Lyme spirochète et que la Lyme est un facteur de plus de 50% des maladies chroniques".

300 pathologies provoquées par la Borréliose ou maladie de Lyme

La maladie de Lyme est fréquemment mal diagnostiquée.
Elle induit de nombreux médecins en erreur, car ses symptômes ressemblent à ceux de beaucoup d'autres maladies. Selon une étude informelle conduite par l'association américaine de la maladie de Lyme, la plupart des personnes diagnostiquées avec le syndrôme de fatigue chronique souffrent en fait de la maladie de Lyme.
Selon cette étude, 28 patients sur 31 diagnostiqués avec le syndrome de fatigue chronique seraient atteints en réalité par la maladie de Lyme, soit 90,3% des patients.
Le docteur Paul Fink, président de l'association américaine de psychiatrie, reconnaît que la maladie de Lyme peut entraîner ou aggraver tous les désordres des maladies psychiatriques énumérées dans le manuel de diagnostic des symptômes ou troubles d'origine psychique. Ce manuel sert à diagnostiquer des troubles psychiques tels que le manque de concentration, la paranoïa, l'anorexie, l'autisme, les crises d'angoisse, pour n'en citer que quelques-uns.
Parmi les nombreux symptômes dus à la maladie de Lyme, citons : la fibromyalgie, la sclérose en plaques, l'hépatite, l'hyperthyroïdie, la perte d'audition soudaine, l'urticaire, les vertiges, la migraine, le lupus, l'anxiété, l'arthrite rhumatoïde, la faiblesse musculaire, les dermatoses, l'épilepsie, les tumeurs au cerveau, le syndrome du canal carpien, la faiblesse respiratoire, les problèmes occulaires, etc.

Agent pathogène de la maladie de Lyme : les biotoxines

De nombreuses recherches existent sur les toxines d'origine microbienne avec leurs conséquences et leurs dégâts sur les organes et les tissus. Cela inclut à la fois les dommages directs causés aux tissus et les effets indirects provoqués par la toxémie (présence de toxines dans le sang). L'actuelle toxicologie moléculaire et clinique a permis la présentation du terme "biotoxines provoquant la maladie", celle de Lyme ou Borréliose étant la plus importante car cette épidémie se développe rapidement à travers le monde.

Du point de vue de la toxicologie moléculaire, comme l'ont déclaré les docteurs C. Shoemaker et H. Kenneth Hudnell, "la borréliose produit de nombreuses biotoxines qui ont une affinité pour les tissus cellulaires, notamment des neurotoxines ayant un tropisme moléculaire important pour les structures lipidiques, le système nerveux central, les nerfs périphériques, les muscles, les articulations (liquide synovial et cartilage), les poumons et bien d'autres tissus".

Depuis 1819, quand James Parkinson a décrit la maladie de Parkinson en précisant "nous n'avons trouvé aucune cause pathologique concluante pour expliquer les causes et l'évolution de la maladie", nous avons plus de questions que de réponses concernant l'étiologie et la pathogénèse de la maladie de Parkinson, de la sclérose en plaques et de beaucoup d'autres maladies dégénératives du système nerveux ;
ces maladies pourraient être classées dans la catégorie des maladies provoquées par les biotoxines. A ce jour, nous ne disposons pas de traitements qui arrêtent ces maladies ou les rendent réversibles.

Des autopsies réalisées sur de jeunes adultes décédés de la maladie de Parkinson n'ont pas démontré de processus dégénératifs.
Ces morts semblent avoir été causées par des biotoxines migrantes dans le cerveau, entraînant l'anarchie dans les neurotransmetteurs (dopamine, sérotonine, GABA, acéthylcholine, etc...), dans les membranes nerveuses pré- et post-synaptiques, changeant l'action moléculaire des enzymes, des hormones et de beaucoup d'autres molécules.
Finalement, dans l'explication du manque d'énergie et de fatigue invariablement présents dans la maladie de Lyme et dans la liste des 300 maladies présentées comme étant "proches" des biotoxines de Borrelia burgdorferi, un fait de toxicologie moléculaire a été corrélé : les neurotoxines de Borrelia burgdorferi empêchent le calcium de circuler, provoquant une destruction des enzymes et d'autres composants moléculaires impliqués dans la production d'énergie. Des rapports attestent de l'effet toxique de cette bactérie sur les noyaux cellulaires et même sur l'A.R.N. et l'A.D.N.

Le test français de Borrelia burgdorferi n'est pas fiable.
Faites d'abord le test francais et, s'il est négatif, faites le test BCA, qui semble fiable à 100%, par le site Borreliose Centrum d’Augsburg (BCA) où se font les analyses (test Elispot) détaillées de cette maladie (tél. +49 821 455 471-0 - service@borreliosecentrum.be).
Il s'agit d'un centre qui propose, en plus du traitement antibiotique une approche plus globale, dont la naturopathie, les conseils alimentaires, etc. Le rétablissement complet de plusieurs personnes atteintes de SLA au stade terminal après une thérapie appropriée montre à quel point il est crucial de diagnostiquer la maladie de Lyme.
Référence : revue Nexus 65 (11-12/09) p. 58-65, sous la plume du Dr James A. Howenstine, qui suggère un traitement par Uncaria tomentosa (Griffe du Chat ou Liane du Pérou).

D’après le thérapeute Pierre Arzant, la bactérie Borrelia burgdorferi se retrouve dans 100% des cas d’Alzheimer et Parkinson, mais aussi -dans une proportion semble t-il moindre- dans la sclérose en plaques (SEP), dans la sclérose latérale amyotrophique (SLA), dans toutes les maladie psychiatriques y compris la schizophrénie, dans la fatigue chronique, la fibromyalgie, les dermatites, les maladies auto-immunes, les réactions inflammatoires oculaires, la surdité soudaine, la mort subite du nourrisson, le trouble du déficit de l’attention (TDA), l’hyperactivité, les douleurs chroniques, le cancer, les maladies cardiaques et dans bien d'autres affections.
Transmissible par le sang et par le sperme, il n'est pas rare de voir toute une famille contaminée : il suffit de se frotter un œil et ensuite de donner une poignée de main. Une personne sur 6 est contaminée lors d'une transfusion de sang. Beaucoup de personnes sont contaminées sans le savoir. Tant que les défenses immunitaires sont intactes, il n'y a pas de symptômes, mais il suffit d'un stress, d'une vaccination, d'une intoxication au mercure dentaire pour que se déclenche une pathologie.

L’hypothèse d’une infection bactérienne à l’origine de maladies neurologiques (Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques et même diabète) est fondée sur les travaux du chercheur allemand Heiko Braak, tels que rapportés par Mathieu Nowak dans l’article intitulé « Parkinson, l’incroyable hypothèse » (Science et Vie, novembre 2011, p. 98-102).
Les neurones entourant le côlon (appelé « le deuxième cerveau ») présentent parfois des lésions identiques à celles que l’on trouve dans le cerveau (la substantia nigra en cas de Parkinson) de patients atteints de neuropathologies.
Des parkinsoniens traités par antibiotiques pour une infection intestinale par Clostridium difficile ont en effet manifesté, dès reprise du transit intestinal normal, une amélioration très nette et durable de leurs symptômes nerveux.
Comme dans le cas de la « protéine tau » trouvée dans le cerveau des sclérosés en plaques ou du prion dans l’encéphalopathie spongiforme, des toxines issues de bactéries ou de virus ou d’autres sources externes provoqueraient –d’abord dans la zone intestinale ce qui signe l’importation alimentaire- l’accumulation progressive d’une protéine (l’alpha-synucléine) formant finalement des corps de Lewy entraînant la mort des neurones intestinaux, puis se propageant jusqu’au cerveau avec les conséquences que l’on connaît.

Pistes de traitement de la maladie de Lyme


Une étude approfondie (assortie de 19 références scientifiques) sur cette maladie a paru dans la revue Nexus 65 (11-12/09) p. 58-65, sous la plume du Dr James A. Howenstine, qui suggère un traitement par Uncaria tomentosa (Griffe du Chat ou Liane du Pérou).
Borrelia Burgdorferi semble également sensible à « l'argent colloïdal » (tel qu’on le trouve par exemple dans l’Oligosol Cu-Au-Ag), ainsi qu’aux huiles essentielles (méthode suisse du « Tic-Tox », plus efficace que l’antibiothérapie).

Méthodes d’obtention de l’argent colloïdal


Une telle suspension nanométrique peut être obtenue par différents moyens, dont les suivants.
On trouve par exemple sur le marché un petit générateur d’ions Ag plus ou moins solubilisés en colloïdes ou en nanoparticules dans de l’eau ultrapure et fonctionnant sous 30 V cc (ou 9 V cc en version portable).
Cet appareil américain est certainement efficace, mais il est peu précis car la taille des particules obtenues varie avec l’intensité du courant envoyé sur l’électrode Ag ! L’adaptateur secteur convient pour le 240 V européen,mais ses 2 broches sont du type plat américain.
Il existe des adaptateurs de voyage permettant de les raccorder à un socle européen pour broches rondes mais le plus simple est souvent de donner un coup de ciseaux sur le fil et de le visser dans une fiche normalisée.



A mon avis, il est facile de construire soi-même un petit électrolyseur de ce type et d’utiliser une cuiller en argent ou une électrode plus pure. Une électrode Ag pour dynamiseur Marcel Violet (toujours en vente aux Laboratoires Marcel Violet, 82 rue Saint-Lazare, 75009 Paris) serait aussi appropriée, d’autant que l’eau dynamisée à l’argent par l’électrolyseur à décharges Marcel Violet (également très simple à construire) serait certainement plus efficace afin de détruire la Borrelia.
Plus simple encore, je suggère de passer commande en pharmacie d’une spécialité française contenant de l’argent colloïdal normalisé (on est ainsi plus certain de la pureté et du dosage) : le collyre « Stillargol 1 % ». Il s’agit d’un protéinate d’argent en solution à 1 % fabriqué par les Laboratoires Mayoly Spindler et que l’on pouvait autrefois obtenir par les grossistes habituels (autorisation 309996-7) mais qui ne semble plus disponible actuellement. Il y a des années que je l’utilise après quelques redilutions calculées pour arriver à la dose de 400 millionièmes (« ppm ») recommandée dans les études américaines relatives aux applications de cette suspension.



Dans les pathologies où la gaine de myéline a été abîmée, la cause infectieuse est certes combattue par l'argent colloïdal. Mais afin de réparer la myéline, il faut consommer chaque jour 1 jaune d'œuf cru bio du jour, pour le bon cholestérol (HDL) ainsi que de l'huile de coco (extraite de la pulpe et du lait de la noix de coco, que l’on peut aussi consommer nature) afin de consommer de l'acide laurique (ou dodécanoïque).
Le cholestérol HDL et l’acide laurique favorisent en effet le développement des cellules souches, réparatrices de la gaine de myéline.
Le cholestérol HDL est nécessaire à la synthèse de la myéline. Afin de faire monter le HDL, consommer le moins possible de graisse saturée, prendre des oméga 3, des pommes, stopper complètement la consommation de sucre blanc et d'alcool.
Consommer des jaunes d'œuf crus ou très peu cuits (à la coque, car le jaune doit rester liquide).



La levure de bière est un complexe naturel de vitamines du groupe B.
La vitamine B12, en collaboration avec les B9 et B6, est nécessaire à la conversion de l'homocystéine en méthionine, elle-même nécessaire à la production de myéline.
On retrouve la méthionine dans la spiruline et dans les noix du Brésil.
L'homocystéine est un acide aminé qui, en excès, est néfaste à nos nerfs.
Quand la vitamine B12 fait défaut, l'homocystéine s'accumule dans le sang. Des taux élevés d'homocystéine sont responsables de problèmes cérébrovasculaires.
La niacine (vitamine B3) améliore les problèmes de Parkinson. Des biopsies ont montré que les fibres nerveuses reconstituaient leur gaine de myéline après une cure de vitamine B11 ou L-acétyl-carnitine, dont l’action est favorisée par l'acide alpha-lipoïque (ALA).
Notre organisme synthétise la carnitine en présence de méthionine et de lysine.
La haute teneur en phospholipides (97%) et choline de la lécithine la rend indispensable pour le cerveau et la myéline.
La vitamine D, le cuivre, l’iode, le fer et le zinc interviennent également dans le processus de myélinisation. L’huile d’onagre, par sa richesse en acide gamma-linolénique (GLA), contribue également à régénérer la gaine de myéline. Il est toutefois préférable d’obtenir cet acide gras par synthèse normale des précurseurs contenus dans d’autres huiles végétales.



Il convient aussi de prendre des anti-oxydants tels que le concentré de melon + Q10 + OPC + germanium + zinc + sélénium + oligo-éléments (sel de l'Himalaya).
En fait, pour qu'une pathologie se déclare, il faut qu'il y ait 3 causes:
(A) l'intoxication aux métaux lourds, vaccination ou mercure dentaire ou stress
- (B) contamination par la bactérie Borrelia burgdorferi
- (C) inversion de polarité de la cellule à cause de l'excès de sodium et du manque de potassium.

Il faut donc agir de 5 façons:
(1) détoxication (iode, sélénium, cobalt)
- (2) décontamination de Borrelia burgdorferi par l'argent colloïdal et
(3) réparation de la gaine de myéline (jaune d'oeuf bio cru + noix de coco) comme décrit ci-dessus.

Décharge de responsabilité. Ce dossier n'est qu'une simple information. Il n’a aucune valeur médicale, donc aucune valeur de diagnostic et de ce fait ne dispense nullement la consultation de son médecin.
Comme d'habitude, cet article est purement informatif. Chaque lecteur demeure donc, en fonction de son propre discernement, personnellement et intégralement responsable de l'usage qu'il en fera ou n'en fera pas.

Si vous êtes malade, veuillez consulter votre médecin. Toutes les informations relatives aux moyens et produits naturels de santé se trouvant sur le présent dossier, sont données gracieusement à titre d'information et d'éducation des lecteurs et du public en général, dans une optique de prévention et d'invitation à la prise en charge de sa santé individuelle par soi-même.
Il s'agit de cultiver par la prévention, le respect du corps en bonne santé. Ces informations ne constituent jamais, en aucun cas, une démarche de diagnostic ou de traitement des maladies. Les informations données ne prétendent pas avoir de valeur probante dans le domaine scientifique ou médical.
Elles sont données de bonne foi, dans un but d'être utiles aux personnes, capables d'autonomie, en quête de santé naturelle, et elles sont mises à jour en fonction des expérimentations individuelles progressivement disponibles. Chacun qui utilise à son profit les informations données le fait donc sous sa propre responsabilité et doit à chaque fois faire preuve du plus grand discernement. Je n'assume, bien évidemment, aucune responsabilité d'ordre médical. Les personnes malades sont invitées à consulter un médecin.


---------------------

_________________
Thérèse

Mode d'emploi du forum   ***
Quoi de neuf aujourd'hui?
MANUEL des aides au sevrage - guide phyto - plantes adaptogènes - sevrage naturel- utiliser les plantes en synergie - cortisol - mélatonine- vit.B- oméga3- orotates - oligoéléments- médicaments qui pompent
manuel de sevrage / suivi / erreurs /Coup de gueule
PROTOCOLE de SEVRAGE REGLES de sevrage OUBLI de sa dose

Sevrage des antidépresseurs
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t812p100-conseils-pour-se-sevrer-d-un-ad-effexor-difficile#182939
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1776-atelier-plan-de-sevrage-ou-conseils-pratiques#171743

http://psychotropes.info/wordpress/sevrage-psychotropes/

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1517-liens-sous-signature-de-therese#182404
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 36339
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Êtes-vous malade ou fou ?

Message par admin therese le Jeu 26 Fév 2015 - 8:49

http://www.santenatureinnovation.com/maladie-de-lyme-traitement-sante-naturelle/

Une des plus douloureuses expériences que vous puissiez faire face à un médecin est qu’il vous prenne pour un malade mental ou un simulateur parce qu’il ne croit pas à vos symptômes.

Vous avez beau lui dire que vous avez mal, être plié en deux de douleur, il minimise les choses et vous conseille des antidépresseurs, voire de consulter un psychiatre.

Certaines personnes peuvent même avoir des symptômes visibles aux examens, et être considérées comme folles par le corps médical. Elle peuvent vivre ce cauchemar successivement avec des dizaines de médecins différents : ce sont par exemple les personnes touchées par la maladie de Lyme.

La maladie de Lyme est une maladie qui peut être grave. Elle est causée par les bactéries du genre Borrelia, qui se transmettent par les piqûres d’insecte, et en particulier les tiques.

Ces bactéries s’infiltrent dans tous vos organes, tous les tissus de votre corps, y compris les os. Elles attaquent ainsi tous les systèmes, dont votre système nerveux et votre cerveau, menant, au stade chronique, à des lésions graves très variées qui provoquent douleurs insupportables, paralysies, fatigues chroniques accablantes, troubles psychiatriques…

Mais ces expressions de la maladie de Lyme ne sont pas reconnues aujourd’hui en France, malgré le signal d’alarme lancé début 2012 par le Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine 2008. Elles ne sont aujourd’hui pas enseignées dans les Facultés. Les médecins ne font pas toujours passer les tests nécessaires à leurs patients, et se contentent de traiter les symptômes individuellement, sans s’apercevoir qu’ils ont une origine commune : l’infestation du corps par des spirochètes (une sorte de bactérie en spirale) et d’autres co-infections.

Lorsque l’infection devient chronique, la maladie de Lyme peut être confondue avec quasiment toutes les maladies connues en médecine.

Des dizaines de milliers de personnes pourraient être mal diagnostiquées. Leurs médecins leur disent qu’elles sont atteintes de fatigue chronique, de fibromyalgie, du syndrome thyroïdien d’Hashimoto, de douleurs migrantes, de douleurs articulaires, de polyarthrite rhumatoïde, de lupus, de sclérose en plaque, de spondylarthrite ankylosante, de sclérose latérale amyotrophique, de cystite interstitielle et d’autisme. Mais en réalité, elles sont infectées par la maladie de Lyme, et traiter les symptômes sans s’attaquer à la cause est inefficace.

Les douleurs engendrées et les coûts inutiles sont immenses. Et il faut encore leur ajouter les nombreux arrêts de travail, les patients voyant leur état de santé se dégrader d’année en année en raison de l’absence de soins ou de soins inappropriés.
Une pandémie ignorée par les autorités

Maladie rare autrefois, c’est devenue une épidémie galopante en Allemagne, où l’on recense un million de cas. 900 000 personnes ont été traitées en 2010. En Bavière, on considère que c’est la maladie infectieuse qui se développe le plus actuellement. C’est aussi le cas en Amérique du Nord, en Europe centrale, en Russie… La maladie de Lyme serait la maladie vectorielle qui se développe le plus de façon endémique dans le monde, selon le Docteur Richard Horowitz, membre fondateur de l’ILADS, spécialiste de la maladie de Lyme depuis 25 ans.

Mais, comme le fameux nuage de Tchernobyl, la maladie de Lyme se serait arrêtée à la frontière française. Les autorités sanitaires ne reconnaissent en France et pour la même année 2010, que… 5000 cas.

La cause en est tout simplement que la formation et l’information faites sur le sujet auprès des médecins français est insuffisante. De plus, le test de détection utilisé pour identifier cette maladie est très peu précis, et a à peine évolué en trente ans. Cela permet opportunément de déclarer « négatives » des centaines de milliers de personnes infectées, qui errent à la recherche d’une écoute, d’un médecin, d’une thérapie. Ainsi la maladie est-elle considérée comme « rare »

Ce test sanguin, appelé Elisa, est très peu sensible. Il existe un test un peu plus efficace (sans être infaillible), le test Western Blot, mais il n’est utilisé que pour confirmer le test Elisa, si celui-ci est positif.

Selon le Docteur Richard Horowitz :

« Les médecins passent à côté de cette maladie parce que les examens sanguins pour la diagnostiquer sont très peu fiables. On apprend à la plupart des médecins, durant leurs études, à faire un protocole de test en deux temps qui commence par un Elisa, et qui n’est suivi d’un Western-Blot que si le test Elisa est positif. Malheureusement, le test Elisa est un test extrêmement peu sensible. La plupart des études scientifiques montrent qu’il a une sensibilité moyenne de 56 %, d’autres études démontrent que cette sensibilité est moins bonne encore ». (1)

Le test de Western-Blot en revanche est presque généralisé en Allemagne, où il a été utilisé 500 000 fois en 2011. Cela explique, là-bas, une meilleure prise en charge des patients.

Pour en savoir plus, cliquez ici : http://www.santenatureinnovation.com/maladie-de-lyme-traitement-sante-naturelle/#ixzz3SpqmwNgq

_________________
Thérèse

Mode d'emploi du forum   ***
Quoi de neuf aujourd'hui?
MANUEL des aides au sevrage - guide phyto - plantes adaptogènes - sevrage naturel- utiliser les plantes en synergie - cortisol - mélatonine- vit.B- oméga3- orotates - oligoéléments- médicaments qui pompent
manuel de sevrage / suivi / erreurs /Coup de gueule
PROTOCOLE de SEVRAGE REGLES de sevrage OUBLI de sa dose

Sevrage des antidépresseurs
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t812p100-conseils-pour-se-sevrer-d-un-ad-effexor-difficile#182939
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1776-atelier-plan-de-sevrage-ou-conseils-pratiques#171743

http://psychotropes.info/wordpress/sevrage-psychotropes/

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1517-liens-sous-signature-de-therese#182404
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 36339
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

1 An pour détruire les borrelioses

Message par admin therese le Jeu 26 Fév 2015 - 8:53


_________________
Thérèse

Mode d'emploi du forum   ***
Quoi de neuf aujourd'hui?
MANUEL des aides au sevrage - guide phyto - plantes adaptogènes - sevrage naturel- utiliser les plantes en synergie - cortisol - mélatonine- vit.B- oméga3- orotates - oligoéléments- médicaments qui pompent
manuel de sevrage / suivi / erreurs /Coup de gueule
PROTOCOLE de SEVRAGE REGLES de sevrage OUBLI de sa dose

Sevrage des antidépresseurs
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t812p100-conseils-pour-se-sevrer-d-un-ad-effexor-difficile#182939
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1776-atelier-plan-de-sevrage-ou-conseils-pratiques#171743

http://psychotropes.info/wordpress/sevrage-psychotropes/

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1517-liens-sous-signature-de-therese#182404
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 36339
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie de Lyme ,déni = pandémie . En 10 questions

Message par admin therese le Ven 27 Fév 2015 - 11:05

http://www.ipsn.eu/actualites/lyme-strasbourg-15-16-juin/

...

Des raisons d’espérer

Il suffit de voir avec quelle énergie Judith Albertat et toute l’équipe de Lyme Sans Frontière dont la plupart des membres souffrent de la maladie de Lyme pour se rendre compte qu’il est possible de vivre avec cette satanée borréliose et d’être très actif.

Dans le temps, il est évident que le meilleur traitement reste d’adopter un mode de vie extrêmement sain associé à la prise de médicaments naturels (huiles essentielles notamment).
Mais rappelons pour toutes les personnes atteintes de la maladie : ce traitement fonctionne même s’il demande bien plus d’investissement de la part du patient et médecin.

Par ailleurs, selon Bernard Christophe, une étude menée sur le sang à Oslo pourrait proposer une nouvelle approche intéressante. Nous attendons donc avec impatience les résultats de ces travaux.

Une dernière chose : il est possible aussi de prévenir la maladie. Pour cela, il convient d’abord de savoir que les forêts sont des endroits de balades mais aussi d’infection par les tiques. Lorsque l’on se promène dans les bois, il est bon de se couvrir et, pourquoi pas de mettre certaines huiles essentielles sur ses vêtements qui empêchent les tiques de s’accrocher. Lorsque l’on est piqué par une tique, il ne fait pas la tuer. L’éther ou la cigarette – méthode des aventuriers – sont à proscrire. Utilisez une tire tique et retirer l’animal délicatement.
60 témoignages

Matthys W
7 juillet 2013

Je ne manque jamais l’occasion de m’instruire sur la maladie de Lyme
car a chaque promenade que je fais avec mon chien, je suis oblige’
de le soumettre a une inspection minitieuse de sa fourrure. La chasse aux tiques est une occupation a laquelle je me consacre tous
les jours. Merci pour tous vos precieux conseils.
Reply
B Monique
7 juillet 2013

D’abord, grand merci pour les précieuses informations que vous nous communiquées.
Je crains de vous faire perdre du temps avec mon questionnement sur l’importance de la borrelia burgdoferi mentionnée dans 3 sérologies me concernant, les deux dernières faites sur mes propres deniers, mon médecin traitant les jugeant injustifiées : 3 08 02011 – IgG 1.97
1 10 2012 – IgG 1.02 et 12 6 2013 IgG- 2.04 Fatigue, douleurs osseuses et musculaires, nausées, problèmes intestinaux et… infections urinaires à répétition avec grosse fièvre tout récemment et résistance aux antibiotiques. Escherishia coli en cause le plus souvent
Je m’interroge sur le lien possible avec Lyme ?
Dois-je consulter et quel praticien en dehors de l’urologue ? Merci de me guider, je suis bien perplexe, avec mes 77 ans que je voudrais ne pas vivre trop piteusement
Reply
D
8 juillet 2013

Vous pouvez contacter l’association France-Lyme par le biais du site http://www.francelyme.fr, pour la réponse à ces questions…

Sophie D

ouvrir le lien..

_________________
Thérèse

Mode d'emploi du forum   ***
Quoi de neuf aujourd'hui?
MANUEL des aides au sevrage - guide phyto - plantes adaptogènes - sevrage naturel- utiliser les plantes en synergie - cortisol - mélatonine- vit.B- oméga3- orotates - oligoéléments- médicaments qui pompent
manuel de sevrage / suivi / erreurs /Coup de gueule
PROTOCOLE de SEVRAGE REGLES de sevrage OUBLI de sa dose

Sevrage des antidépresseurs
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t812p100-conseils-pour-se-sevrer-d-un-ad-effexor-difficile#182939
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1776-atelier-plan-de-sevrage-ou-conseils-pratiques#171743

http://psychotropes.info/wordpress/sevrage-psychotropes/

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1517-liens-sous-signature-de-therese#182404
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 36339
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie de Lyme ,déni = pandémie . En 10 questions

Message par Nathina le Ven 27 Fév 2015 - 11:54

Avec les produits Reliv , les personnes atteintes de la maladie de Lyme ont beaucoup moins de symptomes , vous pouvez me contacter si vous êtes intéressé , je les distribue .
nathaliepeters25@gmail.com

Nathina

Messages : 129
Date d'inscription : 15/04/2013
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

La maladie de Lyme en 10 questions

Message par admin therese le Dim 14 Mai 2017 - 11:39

http://www.ipsn.eu/wp-content/uploads/2017/03/DS-IPSN-201703-LYME.pdf?
La maladie de Lyme en 10 questions

_________________
Thérèse

Mode d'emploi du forum   ***
Quoi de neuf aujourd'hui?
MANUEL des aides au sevrage - guide phyto - plantes adaptogènes - sevrage naturel- utiliser les plantes en synergie - cortisol - mélatonine- vit.B- oméga3- orotates - oligoéléments- médicaments qui pompent
manuel de sevrage / suivi / erreurs /Coup de gueule
PROTOCOLE de SEVRAGE REGLES de sevrage OUBLI de sa dose

Sevrage des antidépresseurs
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t812p100-conseils-pour-se-sevrer-d-un-ad-effexor-difficile#182939
http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1776-atelier-plan-de-sevrage-ou-conseils-pratiques#171743

http://psychotropes.info/wordpress/sevrage-psychotropes/

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1517-liens-sous-signature-de-therese#182404
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 36339
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie de Lyme ,déni = pandémie . En 10 questions

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum