Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Associaton d'aide aux victimes d'accidents médicamenteux ,y compris effets secondaires des benzo !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Associaton d'aide aux victimes d'accidents médicamenteux ,y compris effets secondaires des benzo !

Message par admin therese le Mar 5 Mar 2013 - 8:07

Je ne connais pas cette association mais elle a le mérite d'exister ! je suis plus que remontée contre les prescriptions de benzo à tout va ,contre ces labo qui s'en mettent pleins les poches au détriment de notre santé ....
Vous avez du mal à vous sevrer ? n'attendez rien du milieu médical français : tous les jours nous voyons arriver des personnes en pleine détresse médicamenteuse ,avec des prescriptions aberrantes,des conseils tout aussi aberrants ...

Il existe pourtant des protocoles de sevrage "qui tiennent la route " ,encore faut-il les regarder de près ,ne pas les juger "à priori " !
Le Pr Ahston a fait un travail remarquable et grâce à elle nous avons pu aider à se sevrer un nombre incalculable de personnes qui aujourd'hui reprennent goût à la vie !


http://www.guidedesdemarches.com/FICHES/EAUT153.htm
AAAVAM - Association d'Aide Aux Victimes d'Accidents Médicamenteux (757)


CONSULTER LE SITE L’Association d’Aide Aux Victimes des Accidents des Médicaments (L’AAA-VAM) a été fondée en 1992, suite au nombre de suicides de plus en plus élevés en France, imputables à des tranquillisants et à des somnifères.

L’AAA-VAM lutte pour faire interdire la prescription des tranquillisants et des somnifères trop actifs. L’association fait remonter à l'Agence du médicament les témoignages reçuspour faire avancer la reconnaissance de ces problèmes.

Depuis la création de l’Association plusieurs milliers de témoignages alarmants nous sont parvenus, en ce qui concerne la classe des médicaments appelés benzodiazépines (Halcyon®, Valium®, Lexomil®, Rohypnol®, Stilnox®, Lysanxia®, Tranxene®, Temesta® …).

Nous constatons que les médecins ont tendance à prescrire, sans suivi psychologique, des substances toxiques sans grand intérêt thérapeutique semble-t-il, à des patients trop rapidement étiquetés «malades mentaux».

Nous avons reçu également des témoignages concernant d’autres classes de médicaments ayant fait l’objet de retrait plus ou moins complet. Quinolones®, Noramidopyrine®, Distilbène®, Isoméride®, Anti-cholestérols Staltor®, Cholstat®, Cordarone®, Sabril®, Vioxx®… qui provoquent actuellement cancers, chocs mortels, myopathies, hypertensions pulmonaires, tendinites, infarctus …

Aussi incroyable que cela puisse paraître ces substances vénéneuses, sont toujours autorisées sans contrôle sérieux, au même titre que les benzodiazépines qui sont devenues «remède miracle» ou plus exactement «drogue légale».

Après huit ans de lutte, l’Association a obtenu du Gouvernement au début de l’année 2000 la modification de la monographie (R.C.P.) concernant les médicaments de la classe des benzodiazépines et apparentés.

Une mention avertissant les médecins et les «usagers» que ces «produits de santé» FAVORISENT LE PASSAGE A L’ACTE SUICIDAIRE, figure de manière ambiguë dans le dictionnaire VIDAL® et les notices.



AAAVAM - Association d'Aide Aux Victimes d'Accidents Médicamenteux
10 rue de la Paix, 75002 Paris
01 41 10 87 00

_________________
Thérèse

Mode d'emploi du forum
Quoi de neuf aujourd'hui?
MANUEL des aides au sevrage - guide phytothérapie - plantes adaptogènes - le sevrage naturel- utiliser les plantes en synergie - cortisol - mélatonine- vit.B- oméga3- orotates - oligoéléments- médicaments qui pompent
Le manuel de sevrage / Le suivi / Les erreurs / Coup de gueule
PROTOCOLE de SEVRAGE * REGLES de sevrage * % et paliers - un OUBLI de sa dose
Sevrage des antidépresseurs

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1776-atelier-plan-de-sevrage-ou-conseils-pratiques#171743
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 35322
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Associaton d'aide aux victimes d'accidents médicamenteux ,y compris effets secondaires des benzo !

Message par Invité le Ven 22 Mar 2013 - 13:17

merci pour l'article hélas les médicaments en question sont toujours prescrits et à mon avis pour longtemps.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Associaton d'aide aux victimes d'accidents médicamenteux ,y compris effets secondaires des benzo !

Message par alexandrinespoir le Ven 22 Mar 2013 - 21:51

réponse de mon médecin
"ce sont de très bons médicaments,qui ont faits leurs preuves"
alors à partir de là,!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
et la puissance des labos et leurs façons d'agir embobinent encore bien des médecins,alors on n'est pas près d'en voir la fin
avatar
alexandrinespoir

Messages : 1640
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 65
Localisation : vendée

Revenir en haut Aller en bas

Newsletter AAAVAM

Message par admin therese le Sam 28 Sep 2013 - 17:52

Objet: Newsletter AAAVAM


AAAVAM
LA NEWSLETTER

Lettre au Président Didier Migaud (pour information).

Monsieur Didier MIGAUD

Cour des Comptes

Paris le mercredi 18 septembre 2013

Objet Sécurité Sociale

Monsieur le Premier Président,

Notre Association a pris connaissance par des articles de presse du rapport de la Cour des Comptes concernant la Sécurité Sociale et notamment des recommandations pour éviter les dérives financières, nous félicitons les Magistrats pour ces imposants travaux.

Pour autant, il semblerait que les accidents et les maladies liés aux Médicaments n’aient pas été véritablement pris en considération ?

En effet, les effets indésirables de médicaments défectueux, comme le l’Isomeride, le Vioxx, le Staltor, l’Agreal, le Mediator Etc (tous retirés du marché) ne sont pas toujours mortels, ainsi le coup des soins aux blessés pour la Sécurité Sociale est exponentiel et sans commune mesure avec les conseils d’économies préconisés par la Cour !

Lors d’une intervention (colloque de la HAS au Conseil économique et Social) du Procureur à la Cour des Comptes, le Haut Magistrat avait indiqué que le coût pour la Sécurité Social d’un handicapé à vie pouvait atteindre la somme de 9 millions d’euros !

En ce qui concerne les suicides et autres actes de violence favorisés par les « tranquillisants et les somnifères » de la classe des Benzodiazépines ces effroyables drames ne semblent pas pris en compte, cependant un suicide réussi coûte peu d’argent, mais le suicide d’un jeune qui reste handicapé à vie peut couter la somme indiquée par Monsieur le Procureur.

Il serait utile de taxer, pour assurer tous ces effets indésirables, les multinationales de la pharmacie, et comme pour l’anxiolytique alcool, instituer une vignette sur chaque boîte de médicaments pour garantir l’indemnisation des Victimes et des ayants droit, et rembourser les frais déboursés par la Sécurité Sociale.

Proche de la Cour, nous restons à sa disposition et nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier Président, l’expression de notre haute considération.

Georges Alexandre Imbert

Président de l’AAAVAM



Association D'Aide Aux Victimes des Accidents de Médicaments
Tél. 01 41 10 87 00
www.aaavam.eu


_________________
Thérèse

Mode d'emploi du forum
Quoi de neuf aujourd'hui?
MANUEL des aides au sevrage - guide phytothérapie - plantes adaptogènes - le sevrage naturel- utiliser les plantes en synergie - cortisol - mélatonine- vit.B- oméga3- orotates - oligoéléments- médicaments qui pompent
Le manuel de sevrage / Le suivi / Les erreurs / Coup de gueule
PROTOCOLE de SEVRAGE * REGLES de sevrage * % et paliers - un OUBLI de sa dose
Sevrage des antidépresseurs

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1776-atelier-plan-de-sevrage-ou-conseils-pratiques#171743
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 35322
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Associaton d'aide aux victimes d'accidents médicamenteux ,y compris effets secondaires des benzo !

Message par admin therese le Jeu 17 Oct 2013 - 7:05

Ecrit par François/neptune :

"Excellente chose que cette association !

Pour l'anecdote : le Professeur en Médecine, chef de Service au Pôle Psychiatrie II du CHU de Strasbourg (donc, l'un des plus grands CHU de France), est très soucieux des dosages de thymorégulateurs et antipsychotiques. Lorsqu'il terminait ses ordonnances, nous lui demandions "un peu de Lysanxia svp" car nous étions habitués au discours comme quoi ce produit "n'est pas méchant, à prendre en cas de besoin, d'angoisses etc". Nous prenions du Lysanxia comme on prend de l'aspirine ou un efferalgan, un goûter en cas de petite faim...Alors il ajoutait une ou deux boîtes.

Un jour, inquiet des quantités qui inévitablement augmentaient, et d'ailleurs autant inquiet du fait de ne plus en avoir le lendemain, que d'une crainte de possibles effets ("improbable puisqu'on nous donne ça à volonté"), je tombe par hasard sur un article de soutienbenzo. Et tout s'éclaire. Les crises de manque ou d'intoxication, qui passent pour des "virages maniaques", des "agitations en état mixte" , enfin des tas de trucs graves, ont failli bien souvent nous faire atterrir à l'hôpital, et, quand on a une étiquette "bipolaire" dans un hôpital, on est sûr d'y passer une semaine au minimum avec des doses maxi... d'antipsychotiques ou de thymorégulateurs .... plus 30mg de Lysanxia ou 40 "si besoin". Ils ne tiennent pas compte des signes manifestes décrits ici ou là (douleurs, membres engourdis etc) qui pourtant sont bien connus.
Nous avons du enseigner la méthode Ashton à ce professeur, qui a reconnu avoir eu "peut être une vigilance insuffisante sur le sujet des benzodiazépines, mais il faut dire qu'il y avait aussi d'autres sujets de préoccupation" .... ah bon, lesquels ?

Plus que jamais, l'information et l'aide au sevrage de ce qui peut et doit l'être, doit continuer, cela sauvera des vies. Il nous faut en effet éduquer les médecins de tous niveaux, les professeurs en médecine spécialisés dans les troubles de l'humeur n'échappent pas à la règle !

Pour Neptune j'irai voir ce site et relayer pour nos membres la possibilité d'agir aussi comme le fait l'AAAVAM

Pour vous épargner de remonter ce fil :

http://www.guidedesdemarches.com/FICHES/EAUT153.htm
AAAVAM - Association d'Aide Aux Victimes d'Accidents Médicamenteux (757)
L’Association d’Aide Aux Victimes des Accidents des Médicaments (L’AAA-VAM) a été fondée en 1992, suite au nombre de suicides de plus en plus élevés en France, imputables à des tranquillisants et à des somnifères.

L’AAA-VAM lutte pour faire interdire la prescription des tranquillisants et des somnifères trop actifs. L’association fait remonter à l'Agence du médicament les témoignages reçuspour faire avancer la reconnaissance de ces problèmes.

Depuis la création de l’Association plusieurs milliers de témoignages alarmants nous sont parvenus, en ce qui concerne la classe des médicaments appelés benzodiazépines (Halcyon®, Valium®, Lexomil®, Rohypnol®, Stilnox®, Lysanxia®, Tranxene®, Temesta® …).

Nous constatons que les médecins ont tendance à prescrire, sans suivi psychologique, des substances toxiques sans grand intérêt thérapeutique semble-t-il, à des patients trop rapidement étiquetés «malades mentaux».

Nous avons reçu également des témoignages concernant d’autres classes de médicaments ayant fait l’objet de retrait plus ou moins complet. Quinolones®, Noramidopyrine®, Distilbène®, Isoméride®, Anti-cholestérols Staltor®, Cholstat®, Cordarone®, Sabril®, Vioxx®… qui provoquent actuellement cancers, chocs mortels, myopathies, hypertensions pulmonaires, tendinites, infarctus …

Aussi incroyable que cela puisse paraître ces substances vénéneuses, sont toujours autorisées sans contrôle sérieux, au même titre que les benzodiazépines qui sont devenues «remède miracle» ou plus exactement «drogue légale».

Après huit ans de lutte, l’Association a obtenu du Gouvernement au début de l’année 2000 la modification de la monographie (R.C.P.) concernant les médicaments de la classe des benzodiazépines et apparentés.

Une mention avertissant les médecins et les «usagers» que ces «produits de santé» FAVORISENT LE PASSAGE A L’ACTE SUICIDAIRE, figure de manière ambiguë dans le dictionnaire VIDAL® et les notices.



AAAVAM - Association d'Aide Aux Victimes d'Accidents Médicamenteux
10 rue de la Paix, 75002 Paris
01 41 10 87 00

Merci encore à soutienbenzo de faire ce qu'il fait et d'être aussi "open" et en soutien des actions des autres sites Wink."

François

Neptune
 
 
Merci François de compléter l'info !

_________________
Thérèse

Mode d'emploi du forum
Quoi de neuf aujourd'hui?
MANUEL des aides au sevrage - guide phytothérapie - plantes adaptogènes - le sevrage naturel- utiliser les plantes en synergie - cortisol - mélatonine- vit.B- oméga3- orotates - oligoéléments- médicaments qui pompent
Le manuel de sevrage / Le suivi / Les erreurs / Coup de gueule
PROTOCOLE de SEVRAGE * REGLES de sevrage * % et paliers - un OUBLI de sa dose
Sevrage des antidépresseurs

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t1776-atelier-plan-de-sevrage-ou-conseils-pratiques#171743
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 35322
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Associaton d'aide aux victimes d'accidents médicamenteux ,y compris effets secondaires des benzo !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum