Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Sevrage NOCTAMIDE et comment éviter les symptômes des effets indésirables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sevrage NOCTAMIDE et comment éviter les symptômes des effets indésirables

Message par gregory sodad le Lun 28 Jan 2013 - 14:55

Sevrage NOCTAMIDE





Ce médicament est un hypnotique (somnifère) qui appartient à la famille des benzodiazépines.

Il est utilisé dans le traitement de l'insomnie.



Présentations du médicament NOCTAMIDE
NOCTAMIDE 1 : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 14
Durée de prescription limitée à 4 semaines.

NOCTAMIDE 2 : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 14
Durée de prescription limitée à 4 semaines.


Contre indications du médicament NOCTAMIDE
Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

insuffisance respiratoire ou hépatique graves,

syndrome d'apnée du sommeil,

myasthénie.



Conseils

Ce médicament vous a été prescrit dans une situation précise : ne le réutilisez pas ultérieurement sans avis médical et ne le conseillez pas à une autre personne.

La durée de prescription des hypnotiques doit être la plus courte possible. Dans certaines situations, le traitement doit toutefois être prolongé. Il appartient alors au médecin de réévaluer périodiquement la nécessité de le poursuivre ou de l'interrompre.

Les somnifères ne sont pas la seule réponse aux troubles du sommeil. Une meilleure hygiène de vie, une consommation modérée d'excitants (y compris les boissons alcoolisées) permettent aussi de lutter efficacement contre les insomnies.


Effets indésirables possibles du médicament NOCTAMIDE

Sensation d'ivresse, maux de tête, fatigue, somnolence pendant la journée en particulier chez la personne âgée, troubles de la coordination des mouvements, confusion des idées.

Faiblesse musculaire, baisse de la libido, éruption cutanée avec ou sans démangeaisons, vision double.
Dans certaines circonstances et chez certaines personnes :

réactions paradoxales avec augmentation de l'anxiété, agitation, agressivité, confusion des idées, hallucinations ;

amnésie antérograde.

Ces troubles nécessitent l'arrêt du traitement.

Comment se sevrer du NOCTAMIDE

Certaines insomnies peuvent traduire une dépression masquée et justifier un traitement spécifique.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance rénale et chez la personne âgée.

Une prise prolongée, surtout à doses importantes, de somnifères de la famille des benzodiazépines peut provoquer une dépendance. Ce risque de dépendance est accru chez les personnes ayant déjà présenté une dépendance à d'autres médicaments, substances ou à l'alcool.

L'arrêt brutal de ce médicament expose à un syndrome de sevrage : réapparition de l'insomnie, anxiété, agitation, irritabilité, maux de tête, douleurs musculaires, tremblements, hallucinations. Il faut donc s'entourer de conseils médicaux pour diminuer progressivement les doses et espacer les prises, sur une période d'autant plus longue que le traitement a été prolongé.

Ce médicament expose à un risque de chute nocturne chez la personne âgée ayant l'habitude de se lever la nuit.

Un réveil nocturne après la prise du médicament peut entraîner des troubles de la mémoire parfois angoissants.

Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.

Attention : Ce médicament est un somnifère. Conduire ou utiliser une machine dangereuse dans les heures qui suivent sa prise est bien sûr contre-indiqué.

La durée de l'effet sédatif, ainsi que son intensité, est très variable d'une personne à l'autre. Il vous appartient de vérifier, après les premières prises, que la persistance éventuelle d'une somnolence au réveil est compatible avec la poursuite de vos activités habituelles.


Nous vous conseillons de suivre un sevrage progressif entre 5 et 10% et par palier de 2 à 3 semaines. La méthode par titration est fortement conseillée.
Pour en savoir plus, nous vous invitons à parcourir le forum qui regorge d'informations et vous aidera à préparer votre plan de sevrage en douceur.


Attention: Il est très dangereux d'arrêter brusquement le NOCTAMIDE sans avis médical.

gregory sodad
Webmaster

Messages : 1170
Date d'inscription : 11/11/2012
Age : 44
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum