Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Benzodiazépines ,des produits dangereux ? !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Benzodiazépines ,des produits dangereux ? !

Message par admin therese le Sam 22 Déc 2012 - 7:00

http://1libertaire.free.fr/Benzodiaz%E9pines.html

Oh oui! et s'en sevrer est difficile ....alors, soyez prudents !


Note du gestionnaire du site :

Les benzodiazépinessont des médicaments très largement utilisés, en France notamment.
Ce type de médicament est dangereux. Il provoque une dépendance et camoufle les difficultés psychiques des personnes qui les utilisent..
La subjectivation est perturbée en fonctionnant différemment que lorsque l’on vit sans absorption de ces produits chimiques. Ils sont utilisés pour obtenir une sensation de calme et de détente et diminuer le stress. Ils agissent comme un camouflage et fausse la perception que l'on a de soi-même.
Il s’agit ici de souligner le danger de ces produits, prescritsmassivement par des médecins généralistes et sur des périodes très longues. Ils font la fortune des multinationales du médicament.
Beaucoup de psychanalystes déconseillent fortement l’emploi des benzodiazépines. L'aide ponctuelle peut justifier la prescription, mais la prise sur une longue durée pose problème.
Benzodiazépine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Avertissements : Le système ouvert de Wikipédia permettant à chacun de modifier les articles, nous ne pouvons garantir la validité permanente du contenu. Veuillez également noter que toutes les modifications sont archivées dans l'historique de la page ainsi que l'adresse internet des contributeurs non inscrits.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Benzodiaz%C3%A9pine

Les benzodiazépines sont une classe de médicaments aux propriétés hypnotiques, anxiolytiques, antiépileptiques, amnésiantes et myorelaxantes. Les benzodiazépines sont souvent utilisées pour le soulagement à court-terme de l'anxiété ou de l'insomnie sévère, incapacitante. L'usage à long-terme peut être problématique à cause de l'apparition d'une tolérance et une addiction (dépendance). On pense qu'elles agissent sur le GABAA, récepteur des GABA dont l'activation tempère l'activité des neurones. Elles sont apparues dans les années 1960 et 1970.

Représentants de cette famille

* Utilisés comme anxiolytiques :
oxazépam
chlordiazépoxide
alprazolam
lorazépam
bromazépam
clorazépate
médazépam
prazépam
diazépam
le clobazam
le clotiazépam

* Utilisés comme hypnotiques :
triazolam
lormétazépam
midazolam
témazépam
estazolam
flunitrazépam

* Autres :
quazépam
flurazépam
le brotizolam
clonazépam

Les substances suivantes ne sont pas des benzodiazépines, mais ont des effets similaires:

* zolpidem
* zaléplone
* méprobamate

Indications

* Soulagement de l'anxiété (anxiolyse) primaire ou secondaire à un quelconque stress (maladie, procédure médicale)
* Provoquer une amnésie lors de procédures traumatisantes (par exemple cardioversions, intubations, inspection).

Effets secondaires

* Dépression respiratoire

Toxicomanie et dépendance

Une dépendance physique et psychologique peut se développer. Elle n'est cependant pas à craindre dans les situations cliniques où l'emploi d'une benzodiazépine s'avère nécessaire et quand la durée du traitement est courte. L'usage comme "antidepresseur" n'est pas adapté car elles n'agissent pas sur la tristesse.

L'arrêt brutal d'un traitement par benzodiazépines est potentiellement dangereux si le traitement a été prolongé, a fortiori à des doses élevées. L'arrêt brusque expose à un syndrome de sevrage, à un rebond d'anxiété, à une insomnie, ou à des symptômes neurologiques.

Intoxication

Dépression respiratoire plus ou moins prononcée, elle est antagonisable avec le flumazénil (Anexate). Ils sont beaucoup plus sûrs que les barbituriques, la méthaqualone ou les anesthésiques halogénés grâce à l'existence de cette antidote.

Statut légal

* Aux États-Unis, le flunitrazépam (Rohypnol®) et le bromazépam (Lexotan®) sont des stupéfiants et ne sont pas disponibles.
* En Belgique, la délivrance de benzodiazépines est soumise à ordonnance. Le flunitrazépam (Rohypnol®) est une substance réglementée assimilé aux stupéfiants. Seule la forme à 1 mg est encore autorisée (celle à 2 mg est interdite).

Récupéré de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Benzodiaz%C3%A9pine »
Benzodiazépines

Les Benzodiazépines: Comment agissent-elles et comment s'en sevrer ?

http://www.benzo.org.uk/freman/bzcha03.htm

http://www.benzo.org.uk/waf2.htm

Ativan (lorazépam)
Restoril (témazépam)
Halcion (triazolam)
Rivotril (clonazépam)
Xanax (alprazolam)
Tranxene (clorazépate)

Serax (oxazépam)
Mogadon (nitrazépam)
Somnal/Dalmane (flurazépam)
Klonopin (clonazépam)
Lectopam (bromazépam)
Librium (chlordiazépoxide)
Valium (diazépam)
Loftran (kétazolam)

Parmi les benzodiazépines les plus prescrites au Canada, on compte
Ativan,
Serax,
Xanax,
Klonopin
Valium.

Ambien (zolpidem),
Imovane* (zopiclone) et
Starnoc (zaleplon),
somnifères normalement prescrits contre l'insomnie, ne sont pas des benzodiazépines proprement dites, mais agissent de la même façon sur le système nerveux central. Comme toutes les benzodiazépines, ces somnifères peuvent potentiellement mener à une dépendance.

Deroxat
Stilnox
Lysanxia

Liste des noms de spécialité correspondant à votre requête.
(La classe thérapeutique figure entre parenthèses.)

ALPRAZOLAM (Anxiolytique de la famille des benzodiazépines)

ANXYREX (Anxiolytique de la famille des benzodiazépines)

BROMAZEPAM (Anxiolytique de la famille des benzodiazépines)

DIAZEPAM (Anxiolytique de la famille des benzodiazépines)

EQUITAM (Anxiolytique de la famille des benzodiazépines (retiré du marché en janvier 2001))

FLUNITRAZEPAM (Hypnotique de la famille des benzodiazépines)

HALCION (Hypnotique de la famille des benzodiazépines)

HAVLANE (Hypnotique de la famille des benzodiazépines)

LEXOMIL (Anxiolytique de la famille des benzodiazépines)

LORAZEPAM (Anxiolytique de la famille des benzodiazépines)

Ambien (zolpidem),

Imovane* (zopiclone)

Starnoc (zaleplon),

somnifères normalement prescrits contre l'insomnie, ne sont pas des benzodiazépines proprement dites, mais agissent de la même façon sur le système nerveux central. Comme toutes les benzodiazépines, ces somnifères peuvent potentiellement mener à une dépendance.
Les benzodiazépines

http://mastekush.ovh.org/drogue/benzodiaz.htm

Description

Les benzodiazépines sont les médicaments psychotropes les plus souvent prescrits dans le traitement de l'anxiété et des troubles du sommeil. Ils ont remplacé certains barbituriques qui, malgré leur efficacité, présentaient un important degré de dangerosité de par leurs puissants effets dépresseurs sur le système nerveux central. On peut cependant s'inquiéter de la dépendance tant physique que psychologique qu'engendrent les benzodiazépines prescrits abondamment par les médecins.

Les médicaments d'ordonnance, qu’ils soient excitants ou calmants, sont utilisés pour modifier la perception de la réalité et pour atténuer un état de mal-être psychique ou physique. Les tranquillisants sont des dépresseurs du système nerveux central, prescrits pour guérir ou soulager la douleur. Souvent, ils sont utilisés pour obtenir une sensation de calme et de détente et diminuer le stress dans certaines situations difficiles.

Indications médicales les plus fréquentes
Réduction de l'anxiété, traitement temporaire de l'insomnie. Certaines benzodiazépines peuvent être utilisées pour accompagner le sevrage à l'éthanol. Les benzodiazépines diminuent l'anxiété et réduisent l'activité de certains centres nerveux associés avec aux émotions (hippocampe, hypothalamus, région du septum). Ces produits agissent aussi sur seuil convulsif et modifient configuration des ondes cérébrales.

Utilisation médicale (au Québec)
Les benzodiazépines peuvent être utilisées comme adjuvant lors d'interventions psychothérapeutiques, sur une courte période, dans le traitement de l'anxiété et/ou de l'insomnie. L'usage constant et régulier, sur des périodes de plus de 6 mois est rarement justifié. Le diazépam peut aussi être utilisé comme relaxant musculaire. On peut utiliser certaines benzodiazépines lors du sevrage alcoolique pour en réduire la mortalité et la morbidité. Les benzodiazépines sont fréquemment utilisées en médication pré-anesthésique

Principaux effets des benzodiazépines
L'effet de tout médicament varie selon plusieurs facteurs, notamment :
Le genre et la gravité du trouble pour lequel le médicament est prescrit ; La quantité absorbée ;
L'âge de l'usager ; L'usage préalable ou simultanée d'autres psychotropes.

L'absorption d'une dose thérapeutique de benzodiazépine : diminue le niveau d'anxiété et d'insomnie. (Sédatif: somnolence et léthargie) ;

Tous les benzodiazépines causent une aggravation des fonctions de la mémoire, mais le risque d'amnésie aïgue et de trous de mémoire est prédominant avec les produits à courte durée comme Ativan (lorazépam), Halcion (triazolam), Xanax (alprazolam) et Rohypnol (flunitrazépam);

Peut produire une perte de coordination ;

Certaines substances comme le diazépam (Valium®) et le flurazépam (Dalmane® ) sont éliminées très lentement par l'organisme. Leur usage prolongé peut accentuer les effets léthargiques ;

Leur consommation augmentent les risques de chutes, de fractures et de confusion chez les personnes âgées ;

Elles peuvent induire une baisse de la vigilance, des sensations d'euphorie et une somnolence qui peuvent être préjudiciables au conducteur de véhicule ou à l'utilisateur de machine. Des effets imprévisibles peuvent s'ajouter si ces psychotropes sont mélangés à l'alcool ou à d'autres dépresseurs du système nerveux central.

Une augmentation de la dose absorbée accentue les effets calmants (Hypnotique : confusion et affaiblissement psychologique) .

Dépendance et tolérance
Dans tous les cas, la dépendance, aussi bien psychique que physique, est très forte et le sevrage est difficile. Au début, il y a dépendance psychologique. La tolérance - caractéristique de la dépendance physique - s'installe progressivement, nécessitant une augmentation de la dose pour obtenir l'effet désiré.

Lorsqu'ils arrêtent leur consommation de benzodiazépines, les usagers se plaignent de perturbations du sommeil, troubles gastro-intestinaux, malaise, perte d'appétit, engourdissement, transpiration, tremblements, faiblesse, anxiété ainsi qu'une sensibilité altérée à la lumière, aux bruits et aux odeurs.

Après quelques mois d'utilisation, le patient a des symptômes de sevrage lorsqu'il cesse sa consommation. Compte tenu de la durée de vie de la drogue, les symptômes apparaissent entre un et trois jours après l'arrêt de consommation. L'élimination du BZD à demi-vie intermédiaire (Ativan®) sera d'environ 14 jours avec un pic entre le 4e et le 6e jour alors que l'élimination du BZD à longue demi-vie (Valium®, Librium®) peut prendre entre deux et quatre semaines avec un pic vers le 10e jour.

Toute tentative de sevrage doit se faire sous surveillance médicale. Un arrêt brusque de consommation peut en effet avoir de graves conséquences :
anxiété - seul le médecin peut établir si le symptôme provient de l'arrêt de consommation proprement dit ou s'il est dû à un trouble chronique ; tremblements et agitation ; convulsions et attaques d'apoplexie ; paranoïa, hallucinations et délire.
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum