Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

La toxicomanie commence en pharmacie (médicaments)

Aller en bas

La toxicomanie commence en pharmacie (médicaments)

Message par admin therese le Sam 15 Sep 2018 - 10:44

La toxicomanie commence en pharmacie
Chères et chers membres du Club,

Vous faites peut-être partie de ceux à qui on prescrit des antalgiques pour apaiser vos douleurs. Si c’est le cas, méfiez-vous : ils sont en train d’engendrer une crise sanitaire sans précédent.

Également au sommaire des News de cette semaine :

   La cannelle : une alternative aux antibiotiques ?

   Pourquoi le scorbut est de retour.

Bonne lecture,

Elsa Roncière

La toxicomanie commence en pharmacie
Like a Star @ heaven La prise d’antidouleurs opioïdes a explosé depuis quinze ans.
Près de 12 millions de Français consomment des médicaments à base d’opium. Entre 2004 et 2017, le nombre de prescriptions aurait augmenté de 167 %.

La codéine, le tramadol et l’opium ont vu leur prévalence annuelle augmenter respectivement de 150 %, 123 % et 244 % [[1]] ! Alors qu’initialement, ces traitements étaient réservés aux personnes atteintes de cancers.

Like a Star @ heaven Cette consommation d’opioïdes a entraîné une hausse des dépendances, ainsi que des surdoses aboutissant à des intoxications graves, voire morbides. La prescription excessive et prolongée d’antalgiques post-opératoires [[2]] a développé cet état de dépendance aujourd’hui responsable de la crise mondiale des opioïdes.

Aux États-Unis, une crise sanitaire sans précédent frappe la population. La prise d’opioïdes y est devenue la première cause de décès chez les moins de 50 ans, devant les armes à feu et les accidents de la route. Les overdoses d’opioïdes font des ravages.
En France, ce sont les moins de 25 ans les plus exposés.

Like a Star @ heaven Peut-être que cette situation permettra de faire évoluer les restrictions sur d’autres antidouleurs,
comme le cannabis médical toujours diabolisé en France. Le paradoxe est choquant.

On interdit le cannabis médical, alors que la dépendance est moins forte, qu’il n’y a pas de symptômes de sevrage ou de risque d’overdose, mais on autorise la prescription des opioïdes…

Les autorités sanitaires tentent de nous rassurer en parlant d’opioïdes forts et d’opioïdes faibles, les premiers étant soumis à une législation plus encadrée.
Like a Star @ heaven Pourtant, le tramadol, censé être un opioïde faible, est l’antalgique le plus prescrit mais également le plus impliqué dans les Like a Star @ heaven intoxications.

Alors, même si on est bien loin de la situation d’Amérique du Nord, nous devons rester vigilants

Like a Star @ heaven et trouver des alternatives à ces antalgiques, et aux médicaments trop puissants en général,
car les anti-anxiolytiques comme le Xanax, de plus en plus prescrit, exposent aussi les patients à des risques d’addiction, sans parler des risques neurologiques et psychiatriques… De quoi nous faire réfléchir sur leur véritable utilité.

Like a Star @ heaven Sachez qu’il existe des antalgiques naturels

sans effets secondaires comme Lactuca virosa, ou encore la laitue sauvage.
Vous pouvez aussi essayer des méthodes douces comme l’hypnose ou l’acupuncture pour vous soulager.

L’hypnose, par exemple, fait de plus en plus ses preuves dans le traitement des douleurs chroniques : elle permet d’aider à contrôler l’intensité de la douleur et les émotions qui l’accompagnent en faisant appel à vos ressources mentales : vous êtes ainsi actif de votre prise en charge, c’est un peu comme si vous arriviez à vous soigner par vous-même ! Et, contrairement aux opioïdes, aucun risque de dépendance, d’intoxication ou de mort…


Like a Star @ heaven La cannelle : une alternative aux antibiotiques ?
La surutilisation d’antibiotiques a entraîné l’apparition de bactéries résistantes aux traitements et difficiles à éradiquer. Ceci n’est pas nouveau. Mais la question du traitement des infections dues à des bactéries antibiorésistantes est toujours d’actualité.

Une équipe de l’université de Swinburne a travaillé sur un composé déjà connu pour ses propriétés médicinales :
la cannelle, et plus particulièrement sur le cinnamaldéhyde, qui donne sa saveur à la cannelle et qui est le principal composant de l’huile essentielle de cannelle.

Cette étude [[3]] s’est concentrée sur l’effet de ce composé organique sur une bactérie, Pseudomonas Aeruginosa, présente dans les infections urinaires, cutanées ou pulmonaires, et qui résiste aux antibiotiques.
En effet, cette bactérie pathogène opportuniste forme des biofilms dans l’organisme contre lesquels les antibiotiques ne peuvent pas grand-chose, voire accélèrent leur développement…

Like a Star @ heaven Or, l’utilisation de cinnamaldéhyde sur ces biofilms s’est montrée efficace. S’il ne permet pas d’éradiquer totalement les bactéries, il est capable d’inhiber le développement des biofilms impliqués dans les complications graves liées à la mortalité. L’étude montre que ce composé naturel aurait détruit trois quarts des biofilms, ce qui laisse beaucoup d’espoir dans la lutte contre les superbactéries.

Like a Star @ heaven En cas de pneumonie ou d’infection bactérienne, ne vous précipitez donc pas sur la prise d’antibiotiques. Le risque de formation de souches résistantes est important, et le développement de nouveaux inhibiteurs de biofilms à partir de substances naturelles n’est pas évident.
Optez donc plutôt pour l’huile essentielle de cannelle, que vous pouvez trouver facilement en magasin bio ou en pharmacie.


Like a Star @ heaven Pourquoi le scorbut est de retour
Comme l’a indiqué récemment le journal américain Science Alert[4], on voit aujourd’hui réapparaître des cas de scorbut dans les pays développés. On se croirait revenus au temps des trois-mâts ! Au XXIe siècle !!!

Cette maladie, due à une carence en vitamine C, avait disparu. Mais la consommation d’aliments riches en calories et pauvres en nutriments qu’on trouve à bas prix dans les supermarchés nous fait faire ce retour en arrière.

Like a Star @ heaven Notre alimentation est devenue trop pauvre en nutriments pour subvenir à nos besoins. Quand vos grands-parents mangeaient une pomme, ils recevaient 400 mg de vitamine C. Aujourd’hui, les Golden standardisées en contiennent 4 mg !

Like a Star @ heaven Au début de notre siècle, des chercheurs se sont intéressés au sujet et ont comparé la teneur en nutriments et en micronutriments de différents végétaux [[5]].
Leur but était de voir l’évolution au cours des dernières décennies. Et les résultats sont alarmants.
Les teneurs en calcium, en fer, en vitamines B et C, en protéines ont significativement diminué.

Like a Star @ heaven Le responsable : l’industrialisation de notre alimentation qui encourage l’utilisation de pesticides pour plus de rentabilité, et qui cherche à créer de nouvelles variétés toujours plus résistantes, plus adaptables.

Mais les fruits et légumes ne sont pas les seuls concernés. Les viandes, les produits laitiers et les œufs issus de l’élevage intensif sont eux aussi appauvris, notamment en vitamines A, D et E, et contribuent au déséquilibre du ratio oméga-6/oméga-3. Les viandes contiennent aussi deux fois moins de fer qu’avant, à cause de la pauvre alimentation des animaux d’élevage.

Like a Star @ heaven S’ajoutent à cela les techniques de conservation et de cuisson, elles aussi responsables du déclin nutritionnel, sans parler de l’utilisation de produits néfastes pour le consommateur,

Like a Star @ heaven comme les additifs, les acides gras, les sucres. Le traitement thermique détruit ainsi 30 à 50 % des vitamines, le blanchiment par ébullition avant la congélation entraîne aussi des pertes nutritionnelles, comme une réduction de 35 % de la teneur en vitamine C des brocolis [[6]].

Like a Star @ heaven Et la pollution environnementale n’est pas en reste. Les niveaux de dioxyde de carbone dans l’air sont en train de modifier les teneurs en protéines, en vitamines et en micronutriments du riz [[7]]. Cette dégradation nutritionnelle pourrait avoir un impact considérable sur la population d’ici la fin du siècle, sachant que cette céréale est à la base de l’alimentation de plus de 2 milliards de personnes.

Ce grand appauvrissement des aliments met en danger la sécurité alimentaire. Et c’est notre santé globale qui est menacée, car les déficiences et les carences nutritionnelles favorisent le développement de multiples maladies, y compris les maladies dégénératives qui explosent à notre époque.

Après le scorbut, quelle maladie, que l’on croyait reléguée aux livres d’histoire, va donc faire son grand retour ? Le crétinisme des Alpes avec son déficit en iode ?

Il est plus que jamais important de privilégier les produits non transformés et non industriels, de préférer les produits animaux issus de bêtes élevées en pâturage et nourries de façon naturelle, et les végétaux issus de l’agriculture biologique.




Pour être sûr de bien recevoir les messages envoyés par Le Club Santé Nature Innovation sans qu'ils ne se perdent dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.


Sources :

[1] C. Chenaf , J.âL. Kaboré, J. Delorme, B. Pereira, A. Mulliez, M. Zenut, N. Delage, D. Ardid, A. Eschalier, N. Authier. Prescription opioid analgesic use in France: Trends and impact on morbidity–mortality. 27 July 2018. https://doi.org/10.1002/ejp.1291

[2] Lanzillotta JA, Clark A, Starbuck E, Kean EB, Kalarchian M. The Impact of Patient Characteristics and Postoperative Opioid Exposure on Prolonged Postoperative Opioid Use: An Integrative Review. PMID : 30172738. DOI : 10.1016/j.pmn.2018.07.003

[3] Topa SH, Subramoni S, Palombo EA, Kingshott P, Rice SA, Blackall LL. Cinnamaldehyde disrupts biofilm formation and swarming motility of Pseudomonas aeruginosa. PMID: 29993359 ; DOI: 10.1099/mic.0.000692. Juilllet 2018

[4]https://www.sciencesetavenir.fr/sante/scorbut-la-maladie-des-marins-fait-son-retour-dans-les-pays-developpes_126825

[5] Nicholas G. Blurton Jones & al. Antiquity of postreproductive Life : are there modern impact on hunter-gatherer postreproductive life spans ? American Journal of Human Biology, 14, 2002, p. 184-205.

[6] Joy C Rickman, Diane M Barrett and Christine M Bruhn, Nutritional comparison of fresh, frozen and canned fruits and vegetables. Part 1. Vitamins C and B and phenolic compounds, J Sci Food Agric

[7] Chunwu Zhu, Kazuhiko Kobayashi, Irakli Loladze, Jianguo Zhu, Qian Jiang, Xi Xu, Gang Liu, Saman Seneweera, Kristie L. Ebi, Adam Drewnowski, Naomi K. Fukagawa and Lewis H. Ziska. Carbon dioxide (CO2) levels this century will alter the protein, micronutrients, and vitamin content of rice grains with potential health consequences for the poorest rice-dependent countries. DOI: 10.1126/sciadv.aaq1012. 2018




Le Club Santé Nature Innovation est un service de SNI Editions.

Les informations de cette publication sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 43059
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Antalgique naturel, La laitue vireuse remplace le cannabis et l’opium

Message par admin therese le Sam 15 Sep 2018 - 13:02

Sachez qu’il existe des antalgiques naturels
sans effets secondaires comme Lactuca virosa, ou encore la laitue sauvage.

Like a Star @ heaven lactuca virosa
https://www.lechemindelanature.com/2017/07/17/video-la-laitue-vireuse-remplace-le-cannabis-et-lopium/

Dans cette vidéo on vous dit tout sur une plante sauvage abondante : la laitue vireuse, Lactuca virosa, de la famille des astéracées. Une plante médicinale puissante qui facilite le sommeil, calme le stress. Certains la fument, d’autres la consomment en tisane !

La laitue vireuse remplace le cannabis et l’opium

Like a Star @ heaven Existe en granules homéopathiques .
J'ai testé 5CH : je suis zen de chez zen !

Like a Star @ heaven Existe aussi en solution buvable en 4Dh
https://www.parapharmacie-chezmoi.fr/produit-boiron-boiron-gouttes-buvables-lactuca-virosa-4dh-p21743.htm
Indications :

La solution gouttes buvables Lactuca virosa des laboratoires Boiron est un médicament homéopathique traditionnellement utilisé dans le traitement de congestion hépatique, d'hépatomégalie congestive, d'ascite, mais aussi de delirium tremens, d'insomnie, de tremblements.

Règles sur la posologie :

Dans l’ensemble des cas, les recommandations oscillent entre 50 et 150 gouttes par jour selon les personnes et la gravité des troubles.

Étant donné qu’il s’agit ici de doses pondérales, il est évident qu’une règle de proportionnalité doit être appliquée en fonction du poids de la personne.

En pratique, il convient de commencer avec des dosages relativement faibles afin de na pas déclencher des débâcles éliminatoires difficiles à gérer, et de monter ensuite progressivement le nombre de gouttes jusqu’à obtention de résultats tangibles et satisfaisants.

En outre, il est d’usage de répartir les posologies journalières sur 3 prises.


Soit une formulation :

0,75 x le poids = Y (Y étant le nombre de gouttes à prendre par jour).
Y / 3 = Z (Z étant la répartition des prises journalière 3 fois par jour).


Posologie usuelle :

Suivant le contexte clinique ou la prescription médicale.

Attention : ce médicament contient de l'éthanol (alcool). Son utilisation est dangereuse chez les sujets alcooliques et doit être prise en compte chez les femmes enceintes ou allaitant, les enfants et les groupes à haut risque tels que les insuffisants hépatiques ou les épileptiques.
 
Mode d'administration :

*Voie orale.

*Prendre les gouttes dans un peu d'eau, de préférence à distance des repas.

*À garder quelques instants dans la bouche avant d’avaler.


Dernière édition par admin therese le Sam 15 Sep 2018 - 15:16, édité 3 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 43059
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La toxicomanie commence en pharmacie (médicaments)

Message par Nathalie04 le Sam 15 Sep 2018 - 13:42

Coucou,

Attention, peut-être, en sevrage car elle a une action diurétique, donc drainante :

CLIQUER ICI

Qu'est ce que tu en penses Thérésita ?

Qui veut essayer en sevrage le 5CH homéopatique  et venir nous dire ?
avatar
Nathalie04

Messages : 5259
Date d'inscription : 08/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Message par admin therese le Sam 15 Sep 2018 - 14:34

https://www.complements-alimentaires.co/laitue-vireuse/

Elle est digestive en stimulant la digestion et en aidant au moulage des selles, elle stimule la sécrétion biliaire, élimine les toxines de l'organisme, soulage des nausées, des coliques et des douleurs de l'estomac.

C'est l'action sur la digestion qu'il faut regarder plus que l'action diurétique .

A tester .
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 43059
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La toxicomanie commence en pharmacie (médicaments)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum