Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

On invente des maladies psychiatriques pour vendre de la drogue légalisée

Aller en bas

On invente des maladies psychiatriques pour vendre de la drogue légalisée

Message par admin therese le Lun 23 Avr 2018 - 7:02

https://contrinfos.fr/snl/w/PDzWAAxxTG67Fee6du763SEA/g5uV3nCcSE0Bu489214Hnfdg/ZsN6B9V51RofMubnD0I8iw


Pendant que l’on diabolise les drogues illégales en tant que nouveau phénomène de société, les apôtres de la moralité politico-orthodoxe font le grand silence sur le marché honteux des drogues psychotropes légales du créneau pharmaceutique. Cette langue de bois est évidemment en rapport direct avec les fausses statistiques de l’alcoolémie au volant, la plupart des accidents actuels étant dus aux effets des tranquillisants émoussant gravement les réflexes des conducteurs. Oui, une fois de plus l’hypocrisie est au rendez-vous, trouvant moyen de rendre les victimes coupables.
....

**** Voici la liste des effets secondaires physiques et mentaux pouvant être générés par les psychotropes :
Spasmes, mouvements grimaçants, grande agitation, psychose, réactions maniaques, attaques, dysfonctionnements sexuels, confusion, faible concentration, troubles de la mémoire, sentiment de panique, hallucinations, cauchemars, pensées suicidaires et hostilité.
Ils sont aussi générateurs de dépendance et le sevrage peut être encore plus difficile que celui des drogues illégales.

L’arrêt de ces psychotropes peut provoquer :
Anxiété, agitation, réactions hautement émotives, insomnie, dépression sévère, hallucinations et agressivité.
La preuve la plus éclatante de la similarité entre les drogues psychiatriques et les drogues illégales est une même dépendance envers l’une et l’autre.

Nota : Les benzodiazépines, surnommées « la drogue des ménagères », manifestent leur effet de dépendance au bout de 14 jours de consommation régulière. Les médecins attestent que les patients pharmaco-dépendants se comportent comme tout consommateur de drogues illégales. Le sevrage de tels médicaments est souvent plus difficile et plus long que pour l’héroïne (déclaration du Dr Conway Hunter J.).

Facteurs pouvant rendre un enfant hyperactif :
- réactions allergiques,
- taux élevé de plomb dans le sang,
- taux élevé de mercure (vaccins multiples),
- taux élevé de pesticides (aliment non biologiques),
- trop de sucre,
- alimentation fast-food (action directe sur la violence).

Mais il y a aussi les enfants indigo, nouvelle race de petits mutants. Beaucoup de ces petits génies ont été littéralement massacrés par camisole chimique.
Voir les ouvrages :
• Indigo... ces êtres différents, Sélène et Cyrille Odon – Éd. I.E.R.O.
• Indigo... terre nouvelle, Sélène et Cyrille Odon – Éd. I.E.R.O.
• L’enfant Indigo, Arthur Colin – Éd. du Rocher.
• L’œil du monde et l’enfant Indigo, Arthur Colin – Éd. du Rocher.

Des chiffres alarmants
Entre 1990 et 1996, les benzodiazépines ont provoqué 1 810 décès en Angleterre, chiffre supérieur à celui occasionné par l’héroïne, la cocaïne et la méthadone réunies, lesquelles ont causé la mort de 1.623 personnes.
En 1999, plus de 17,5 millions d’ordonnances pour des tranquillisants mineurs ont été rédigées en Angleterre. À noter que 1,6 million de patients qui ont suivi un traitement de 4 semaines sont devenus dépendants.
En Suisse, entre 1985 et 1998, le chiffre d’affaires de la vente d’antidépresseurs s’est multiplié par 6.
Par ailleurs, entre 1995 et 1998, la vente d’antidépresseurs, tranquillisants et neuroleptiques rassemblés a augmenté de 40 %.
Entre 1992 et 1998, les ordonnances de stimulants ont triplé en Colombie Britannique (Canada). Plus de 21 000 jeunes entre 6 et 15 ans ont été mis sous stimulants psychiatriques en 1999.
Entre 1997 et 2001, les ordonnances de drogues employées pour traiter le soi-disant « trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention » (le THADA) ont connu une croissance de 37 % aux États-Unis. Depuis 1994, la consommation allemande de stimulants pour le THADA été multipliée par 10.
En 2000, elle était le double de celle de 1999. En Amérique latine, pendant ce même temps, les ventes de neuroleptiques ont connu un accroissement de 20 %. Entre 1990 et 1998, les importations de stimulants pour le THADA ont triplé au Mexique, ce qui donne 159 millions de doses par an.
Depuis, il est de plus en plus difficile d’accéder aux chiffres qui en outre sont censés être en hausse constante…..
Des générations d'enfants drogués par la médecine

....
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 43237
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum