Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Message par admin therese le Sam 10 Déc 2016 - 8:18

https://www.santenatureinnovation.com/vaccins-le-dernier-coup-de-poignard-de-marisol-touraine/

Vaccins : le dernier coup de poignard de Marisol Touraine



Cette fois, je me suis dit que la folie s’était emparée des autorités de santé.

Mercredi dernier, le 30 novembre, après une année de pseudo « consultations démocratiques », le comité sur la vaccination a rendu son rapport, dans lequel il préconise de :

faire passer de trois à onze le nombre de vaccins obligatoires pour les nourrissons (plus les rappels) [1].

Cela ressemble au dernier coup de poignard de la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Ainsi, dans son esprit :

   puisque les gens demandent le retour du bon vieux vaccin DT-Polio sans aluminium ;

   puisqu’ils n’ont pas l’air contents qu’on injecte à la place à leurs bébés un super-vaccin avec aluminium et trois vaccins non obligatoires supplémentaires,

alors la solution la plus simple, selon elle, est de :

   rendre obligatoires tous les vaccins présents dans le super-vaccin

   et, tant qu’on y est, rendre obligatoires encore cinq vaccins supplémentaires (pneumocoque, méningocoque C et triple vaccin ROR).

Un tel abus de pouvoir paraîtrait déjà inimaginable.

Et pourtant, ce n’est pas tout.

Ce n’est pas tout
Pour nous « assaisonner » jusqu’au bout, le comité recommande de :

mettre à la charge de la collectivité (c’est-à-dire vous et moi) les inévitables accidents qui découleraient de la généralisation des vaccins, par un « régime d’indemnisation pris en charge par la solidarité nationale », plutôt qu’à celle de l’industrie pharmaceutique (voir page 32 du rapport) ;

« la mise en œuvre sans délai de l’ensemble de ces recommandations » afin de ne pas nous laisser le temps de réagir (page 32 du rapport) ;

envisager le « changement de statut » - c’est-à-dire rendre obligatoire- du très controversé vaccin contre le papillomavirus (contre le cancer du col de l’utérus), et même d’étendre la vaccination « aux jeunes garçons » (page 33 du rapport) !

Que cherchent-ils à faire ?

À mettre le feu aux poudres ?

À déclencher un sentiment d’injustice et de révolte, et perdre le peu de crédibilité qui leur reste ?

Une vaste mascarade
Déjà, la crédibilité de cette consultation prétendument « démocratique » sur les vaccins avait été ébranlée en février lorsqu’un haut fonctionnaire avait claqué la porte du ministère de la Santé.

Ancien diplômé de Sciences-Po Paris, secrétaire général de la Conférence nationale de santé (CNS), Thomas Dietrich a démissionné pour dénoncer la « vaste mascarade » que constitue la « démocratie en santé » [2].

Il dénonçait, en particulier, le fait que le débat public sur la vaccination ait été confié à un institut faussement démocratique, fondé en 2015 et géré par une des anciennes conseillères de Marisol Touraine, l’Institut pour la démocratie en santé.

« Il lui fallait s’assurer que la démocratie en santé serait à sa botte », a-t-il expliqué au sujet de Marisol Touraine, selon « la volonté de la ministre de cadenasser l’ensemble des moyens d’expression de la démocratie en santé ».

De son côté, le quotidien Libération s’étonnait que « l’élaboration de cette parole citoyenne s’est faite en l’absence de toute publicité [3] ».

Je vous le confirme : au cas où vous vous seriez posé la question, je n’ai pas eu la possibilité de participer à ces débats prétendument ouverts, et personne dans mon entourage non plus !

La voix de son maître
Je n’ai pas été surpris de constater que les conclusions de la « consultation citoyenne » sur les vaccins reflétaient dans les plus menus détails la position personnelle de la ministre Marisol Touraine, qui avait fameusement déclaré : « La vaccination, ça ne se discute pas [4]. »

Néanmoins, je ne m’attendais pas à une telle agressivité, une telle hâte d’aller à l’encontre de la volonté des citoyens, un tel manque de respect pour les légitimes préoccupations de la population.

Personne ne souhaite le retour des grandes épidémies. Personne ne souhaite exposer ses enfants à des maladies. Il est faux également de taxer de dangereux « antivaccins » les personnes qui interrogent la politique vaccinale française.

Nous nous rappelons tous que, lorsque nous avons demandé le retour du vaccin DT-Polio avec l’IPSN et le professeur Joyeux, les accusations « d’antivaccins » n’ont pas tardé à fuser.

Cela ressemblait à une tactique pour empêcher le débat. Pourtant, aucun acte médical n’est anodin et ce n’est pas un crime que de réfléchir et de débattre.

Au contraire, selon la loi Kouchner du 4 mars 2002, « aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne ».

Est-on encore libre si l’État vous menace de rétorsion, d’exclusion, de répression en cas de désaccord ?

Ce n’est pas ma définition de la liberté.

Il est logique, normal et sain de se poser des questions avant de vacciner contre l’hépatite B et le papillomavirus des petits enfants qui n’ont aucun risque d’attraper ces maladies.

Quant aux autres, c’est à voir au cas par cas. Dès qu’on aborde le sujet des vaccins, on agite le chiffon rouge du retour des grandes maladies infectieuses, des hécatombes. On oublie un peu vite que :

   les pays qui n’ont aucune vaccination obligatoire n’ont pas plus d’épidémies que la France (l’Allemagne et l’Espagne notamment) ;

   la fin de l’obligation de vacciner contre la tuberculose n’a donné lieu à aucune recrudescence de la maladie chez les enfants.

Dernier coup de poignard de Marisol Touraine : agissez pour l’en empêcher
La question est de savoir maintenant si Marisol Touraine va oser mener l’offensive jusqu’au bout pour faire passer dans la précipitation ces nouvelles obligations vaccinales.

Sachant que les élections sont dans six mois et qu’elles signeront de façon presque certaine la fin de son ministère, il est à craindre, en effet, qu’elle ne tente de passer en force.

D’un autre côté, cette affaire de « rapport sur les vaccinations » était certainement pour elle aussi un moyen de sonder l’opinion, et de tester les résistances.

C’est pourquoi nous devons nous mobiliser, chacun à son niveau, pour manifester haut et fort notre totale opposition à ces procédés indignes d’une démocratie.

Une immense mobilisation citoyenne doit avoir lieu pour protester contre ces mesures dangereuses et injustes. Je sais que l’Institut pour la protection de la santé naturelle est sur le coup. Ses pétitions ont régulièrement dépassé le million de signatures.

Mais il ne faut pas qu’il soit seul à réagir. Le mouvement doit être divers, solidaire, multiple, et atteindre si possible plusieurs millions de personnes, stoppant net ce dernier « coup de poignard » de Marisol Touraine.

J’appelle tous les citoyens à réagir. Montrons-lui que nous ne sommes pas des moutons. Et que nous sommes aussi nombreux que déterminés !

Envoyez-moi vos initiatives (rassemblements, lettres ouvertes, manifestations, pétitions) en cliquant ici. Je les relayerai auprès de tous les lecteurs de Santé Nature Innovation.

Je compte sur vous.

Tous ensemble, nous pouvons changer le cours de l’histoire !

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis


Dernière édition par admin therese le Lun 26 Mar 2018 - 11:55, édité 2 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement

Message par admin therese le Jeu 31 Aoû 2017 - 19:15

Bonjour à tous,

Nouvelle annonce glaçante aujourd’hui de la ministre de la Santé.
Agnès Buzyn a confirmé sur CNEWS qu’à compter du 1er janvier 2018,  11 vaccins deviendraient obligatoires pour nos enfants, malgré l’opposition d’un Français sur deux à cette mesure, aussi imprudente médicalement que violente socialement.

Magnanime, elle ajoute : « Nous laisserons le temps aux familles de se mettre en ordre de marche. »

Le choix de cette rhétorique militaire, qui ferait de chaque citoyen un bon petit soldat censé rentrer dans le rang sans poser de question, est aux antipodes de notre vision de la démocratie sanitaire. Dans ces paroles comme dans ces actes, la ministre semble préférer le passage en force au dialogue.

Des risques inconnus et mal évalués

À ce jour, la ministre n’a répondu à aucune des nombreuses et légitimes questions soulevées par la pétition du collectif d'associations et de lanceurs d'alerte rassemblé autour d'Alternative Santé (Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations, Réseau Vaccin Hépatite B, Association Info Vaccins France, AIMSB…).

Elle entend donc imposer aux 785 000 nourrissons qui naissent chaque année des vaccins controversés ou à l’efficacité mal démontrée (hépatite B, le méningocoque C…) et les soumettre de force à un véritable bombardement vaccinal.

Et tout ça avec un manque cruel de données scientifiques fiables sur la durée et surtout indépendantes. Encore le mois dernier, des chercheurs ont montré comment les laboratoires Merck et GlaxoSmithKline ont bidouillé les chiffres de leurs études pour minimiser les risques parfois graves liés à leurs vaccins contre le papillomavirus, le Cervarix et le Gardasil.

Avec d'autres nous avons interpellé la ministre sur les risques et l’irresponsabilité d’une extension de l'obligation vaccinale à 11. Malgré tout, elle préfère faire la sourde oreille.

La résistance s’organise : rien n’est joué !

Rien n’est joué. La loi n’est ni votée ni même au calendrier du parlement. Et vous êtes chaque jour de plus en plus nombreux à nous contacter et à vous mobiliser sur ce sujet essentiel pour la santé de nos enfants et nos libertés.

Pour faire front commun, nous remettrons ensemble à la ministre 3 pétitions citoyennes, dont la notre, rassemblant d’ores et déjà près de 250 000 signataires, lors du grand rassemblant pacifique « Ensemble pour la liberté vaccinale » du 9 septembre à 14h devant le Ministère de Santé à Paris.

C’est le moment de faire passer ce message à tout votre entourage pour montrer notre détermination face à cette loi qui bafoue nos droits les plus fondamentaux. Plus nous serons nombreux, plus cette démarche aura de poids. Chaque soutien et chaque signature comptent !

Si vous ne l'avez pas encore fait, nous vous invitons

A SIGNER NOTRE PÉTITION ICI,

Vous pouvez également signer les deux autres pétitions qui seront remises officiellement à la ministre avec la nôtre :

- Celle de la lanceuse d'alerte Sophie Guillot
- Celle de la citoyenne engagée et maman de 3 enfants vaccinés Madeline Da Silva,

- Retrouvez toutes les informations pratiques concernant le rassemblement du 9 septembre sur le site internet EPVL


Prenez soin de vous,
La rédaction d'Alternative Santé


Dernière édition par admin therese le Ven 17 Nov 2017 - 8:24, édité 3 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Message par admin therese le Ven 8 Sep 2017 - 13:28

Chère lectrice,
Cher lecteur,

Je vous donne rendez-vous ce samedi 9 septembre à 14h devant le Ministère de la Santé, 14 rue Duquesne, Paris 7e.

Nous ne pouvons plus laisser le gouvernement Macron se comporter de façon aussi autoritaire.

Ils savent que les conflits d'intérêts entre labos et autorités de santé sont désormais connus du grand public.

Ils savent que les pétitions contre l'obligation vaccinale ont récolté près de 2 millions de signatures (si on les additionne).

Ils savent que la méfiance vis-à-vis des vaccins grandit de jour en jour.

Même les célébrités interpellent les autorités : Isabelle Adjani (à écouter absolument), Robert De Niro, Jim Carrey... et leurs arguments sont bien affutés ! Le plus étonnant, c'est que ces personnalités ont tout à perdre à attaquer publiquement les politiques vaccinales : être bannies des plateaux télé, ne plus se voir proposer de rôles... c'est leur carrière qui pourrait s'arrêter du jour au lendemain.

Alors joignons-nous à leur effort pour faire entendre raison aux autorités !

C'est l'avenir de nos enfants qui se joue aujourd'hui...

Je compte sur vous samedi !

Eric Müller
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Isabelle Adjani

Message par admin therese le Ven 8 Sep 2017 - 13:30



Dernière édition par admin therese le Ven 8 Sep 2017 - 13:35, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

de Niro

Message par admin therese le Ven 8 Sep 2017 - 13:32

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/de-niro-promet-100-000-dollars-a-qui-prouvera-que-les-vaccins-sont-sans-danger_1880341.html

La star hollywoodienne, convaincue que l'autisme de son fils est imputable à un vaccin, est sous le feu des critiques depuis qu'elle s'est personnellement impliquée dans une campagne anti-vaccination.


Dernière édition par admin therese le Ven 8 Sep 2017 - 13:35, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Danger des vaccins : Jim Carrey continue sa croisade

Message par admin therese le Ven 8 Sep 2017 - 13:34

avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Troubles

Message par admin therese le Dim 10 Sep 2017 - 16:01

https://www.alternativesante.fr/vaccins/troubles-neuropsychologiques-hausse-de-la-mortalite-meningites-et-si-les-vaccins-nous-rendaient-malades-trois-etudes-de-2017-jamais-citees-par-les-media

Alors que la balance bénéfices/risques des vaccins est systématiquement présentée par les autorités comme « globalement positive », et leurs bénéfices explicités en long, en large et en travers, les risques devraient être exposés de manière plus transparente. Sans cela, on ne peut plus parler de consentement libre et éclairé des parents, pourtant une obligation légale avant tout acte médical. Décryptage de trois études parues en 2017, et très peu relayées, qui font le lien entre vaccination, troubles neuropsychologiques, mortalité infantile et méningites.

Il est temps que les pouvoirs publics acceptent de tenir un discours réaliste et transparent sur le risque vaccinal. Il n’est bien sûr pas anodin que 29 pays dans le monde aient accepté la responsabilité juridique des accidents liés aux vaccins obligatoires, par le biais de fonds de compensation financière alimentés par les impôts : depuis 1988, le gouvernement américain a ainsi dû payer 3,5 milliards de dollars en compensation de 16 600 cas d’accidents vaccinaux (pour 1 300 d’entre eux, des problèmes cérébraux) et 1 200 morts liées aux vaccins.

Pour montrer le caractère abusif et lacunaire de l’affirmation selon laquelle « les vaccins sont sûrs », trop souvent brandie pour culpabiliser les parents qui émettent des réserves contre l’extension de l’obligation vaccinale, revenons sur les résultats de trois études publiées rien que cette année, qui devraient inciter à nuancer un discours trop souvent angélique sur la vaccination.
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Message par saber le Dim 10 Sep 2017 - 18:27

Isabelle  Adjani  cite  Sylvie  Simon (paix à son âme) à mon avis  c'est la fin  de sa carrière et sera prochainement  traitée de conspirationniste,  complotiste  et toute la logorrhée du courant  dominant.

Déjà le journaliste à la botte de la propagande pour plaire à ses maîtres  lui dit qu'elle est  radicale, anxiogène, une rhétorique purement  stérile, uniquement  axée  sur des  slogans et non pas sur un argumentaire  irréfutable.
avatar
saber

Messages : 1225
Date d'inscription : 05/08/2016
Age : 44
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Message par Catcat le Dim 10 Sep 2017 - 21:25

Pour voir le documentaire dont parle de Niro 'Vaxxed' en VOST :

https://www.hygienismeauthentique.org/single-post/2017/07/14/VAXXEDD-VISIONNEZ-LE-DOCUMENTAIRE
avatar
Catcat

Messages : 1922
Date d'inscription : 01/04/2013
Localisation : Sud Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Message par admin therese le Jeu 19 Oct 2017 - 18:52

xx
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Message par admin therese le Jeu 19 Oct 2017 - 18:54

https://www.alternativesante.fr/vaccins/bonnes-feuilles-vaccins-oui-ou-non

Nous vous avons déjà parlé (AS n° 50, p. 27) de Vaccins, oui ou non ?, l’ouvrage de Stefano Montanari, Antionetta M. Gatti et Serge Rader. Pour apaiser les tensions opposant pro- et anti-vaccins et calmer les passions qui empêchent tout dialogue, les auteurs jettent sur ce débat hautement complexe un éclairage salutaire. Ils révèlent notamment la présence de nanoparticules (zinc, titane, tungstène, fer, soufre, silicium, etc.) polluant la quasi totalité des vaccins commercialisés actuellement. Voici quelques extraits de leur ouvrage.
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Message par admin therese le Ven 10 Nov 2017 - 17:22

http://artdevivresain.over-blog.com/2017/11/grande-manifestation-pour-la-liberte-vaccinale-a-paris.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

"La Liberté est un droit,
{se laisser} vacciner est un choix!"

Madame, Monsieur
Nous le savons depuis quelques semaines maintenant, Madame Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, a placé au cœur du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) l’article 34 visant à "étendre l’obligation vaccinale".
C’est avec regret et indignation que nous vous annonçons que cet article vient d’être voté à l’Assemblée Nationale le Vendredi 27 Octobre par 63 députés sur 75 votants.  Non, vous ne rêvez pas, ce sont bien 75 députés seulement qui ont choisi pour 66 000 000 de Français! (NDLR: et seulement 63 qui ont décidé la contrainte pour 66 millions) (pour rappel, il y a 577 députés).
En plus de bafouer nos droits fondamentaux tels que le droit de disposer de son corps et le libre choix thérapeutique (loi Kouchner de 2002, code de Nuremberg) le parlement vient de se priver d’un vrai débat démocratique, malgré la demande de plusieurs députés pour que celui-ci ait lieu.
Les amendements de retrait de l’article 34 ont tous été rejetés, tout comme la proposition de Monsieur Dupont-Aignan de mettre en place une commission d’enquête, ainsi qu’un moratoire d’un an sur cette mesure.
Comment peut-on voter une loi aussi importante qu’est l’extension vaccinale sans que députés et sénateurs n’aient eu le temps d’examiner en profondeur la question? Sans qu’ils n’aient eu entre leurs mains les études, recommandations, mises en garde, avis des différents médecins et citoyens? Seules les conclusions de la commission FISCHER ont été examinées, commission qui rappelons-le, a étouffé la parole du jury de citoyens et du jury de professionnels de santé la composant.
Nous rappelons que la Ministre veut obliger tous les nourrissons nés à partir de Janvier 2018 à se vacciner contre 11 maladies et cela sans qu’aucune épidémie ou urgence de santé publique ne le justifie. Les parents qui refuseraient de faire ne serait-ce qu’une seule valence (la très controversée hépatite B par exemple) se verront refuser l’entrée en collectivités de leur enfant.
C’est un scandale!
Les parents sont totalement dépossédés des droits parentaux en terme de santé, les médecins se font voler leur rôle de prescripteur et pire encore, les enfants seront exclus de toutes collectivités comme s’ils étaient des parias.
De quel droit peut-on prendre une décision aussi grave à la va-vite? Attention!
La ministre a annoncé que cette loi ne concernerait que les enfants nés à partir du 1er Janvier 2018, mais ne nous leurrons pas, si le projet de loi de Madame Buzyn passe tel quel, attendons-nous à des amendements élargissant l’obligation aux enfants nés les années précédentes.
Sans parler des allusions à peine déguisées d’Olivier Véran ....


Nous vous invitons à venir manifester en nombre
à Paris,
le 25 Novembre 2017
à 14 H aux Invalides,
à l’angle de la rue de l’Université,
pour défendre nos libertés.
Il y aura au programme, des interventions de médecins et pharmaciens, des témoignages de victimes de la vaccination ainsi que de l’information. Nous vous attendons nombreux, afin de faire entendre notre voix au gouvernement, parce que:
“LA LIBERTÉ EST UN DROIT,
VACCINER EST UN CHOIX”.
L’équipe "Ensemble Pour une Vaccination Libre".
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Assemblée nationale et vaccins

Message par admin therese le Sam 11 Nov 2017 - 12:16

http://tracking.alternativesante.fr/u/gm.php?prm=V2tTgTIGea_547292539_2459937_227309

Bonjour à tous,

Force est de constater qu’à l'Assemblée nationale, le 27 octobre dernier, le débat sur l’extension de 3 à 11 du nombre de vaccins obligatoires n’a pas eu lieu.

Sur la forme, les échanges ont volontairement été réduits à la portion congrue, noyés qu'ils étaient dans la colossale réforme de la sécurité sociale. Inutile de préciser que l’usage d'un tel « cavalier législatif », sur un sujet aussi important, ne fait pas honneur à notre culture démocratique.

Sur le fond, les quelques rares députés émettant des réserves sur le fameux article 34 instaurant l'extension de l'obligation vaccinale ont rapidement été raillés ou rappelés à l'ordre par leurs collègues ou la ministre, au nom d'un « prêt-à-penser épidémiologique » aussi paresseux que fallacieux.

Il fallait hélas s'y attendre. Nos lecteurs et lectrices qui ont fait la démarche de relayer à nos élus et élues quelques faits à contre-courant de la belle symphonie pasteurienne qui a résonné à l'Assemblée ont pu en faire le constat : la plupart de nos représentants se sont contentés de produire des réponses standardisées, reprenant mot à mot les éléments de langage du ministère, sans prendre le temps de s'informer sur le sujet (un sujet, il est vrai, très technique).

Face à ces abonnés parlementaires absents, le nouveau collectif Vaccins-Liberté s'est saisi de la plateforme Parlement et Citoyens pour interpeller directement 40 parlementaires qui s'étaient engagés à répondre à toute pétition dépassant les 5 000 signatures (objectif à présent atteint). Ils l'ont fait à partir d'une pétition réclamant le retrait de l'article 34 et centrée sur les conséquences juridiques et sociétales prévisibles de cette loi.

Lorsque d’intrépides députés ont osé soulever dans l'hémicycle la question problématique des effets indésirables de l'aluminium présent dans de nombreux vaccins, la ministre de la Santé a balayé leurs légitimes interrogations d'un revers de main. Cela malgré un rapport de l'Agence du médicament évoquant clairement les risques de migration de l'aluminium des vaccins vers le cerveau, et porté à la connaissance du public par le quotidien Le Parisien le 22 septembre dernier. Pour appuyer son propos, la ministre a cru devoir écorner au passage le travail et la crédibilité du Pr Gherardi, pourtant spécialiste incontesté de la question, n'hésitant pas à essaimer allusions douteuses et contre-vérités.

Dans ce nouvel article, le journaliste et co-fondateur d'Alternative Santé Régis Pluchet remet les pendules à l'heure sur ce qu'on sait des dangers de l'aluminium et donne la parole à l'association E3M, qui réunit les personnes atteintes de myofasciite à macrophages et milite pour le retrait de cet adjuvant des vaccins. Ayant été le premier a alerter sur ses potentiels dangers dans la presse dés 2001, il avait également rendu publics en 2004 dans nos pages les résultats d'une autre étude inquiétante sur le sujet, elle aussi gardée tranquillement au chaud sur une étagère...

À l'heure où tant de personnes appellent de leurs vœux une réelle démocratie sanitaire et que les politiques se réclament de la transparence, il n'est plus admissible de réformer et de mener les débats sociétaux de cette manière : au pas de charge, avec surdité, en décrédibilisant les lanceurs d'alerte ou en brutalisant les voix dissonantes, et en refusant d'admettre que les conflits d'intérêts au sein des instances d'évaluation et de décision posent un sérieux problème de confiance dans les pouvoirs publics.

C'est pour cette raison que par le biais d'une pétition remise au ministère nous nous sommes élevés très tôt avec plusieurs associations contre le passage en force de cette loi qu'aucune urgence de santé publique ne justifiait.

Espérons que les sénateurs, qui auront bientôt à se saisir de cette question et doivent déposer leurs amendements d'ici lundi, sauront faire preuve de sagesse et prendre la pleine mesure des impacts possibles de cette loi.

Prenez soin de vous,

Alternative Santé
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Sylvie Simon

Message par saber le Sam 11 Nov 2017 - 12:28

Coucou

C'est une véritable dictature vaccinale qui se met en place, il faut se lever contre ce totalitarisme médical .

Une vidéo de la feu  Sylvie Simon, paix à son âme   qui parle de cet  autoritarisme vaccinal .

avatar
saber

Messages : 1225
Date d'inscription : 05/08/2016
Age : 44
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Message par Catcat le Jeu 16 Nov 2017 - 19:18

Un homme passionnant :Dr Jean Elmiger

https://www.youtube.com/watch?v=PDteubaycMs

avatar
Catcat

Messages : 1922
Date d'inscription : 01/04/2013
Localisation : Sud Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Message par leandros le Jeu 16 Nov 2017 - 20:25

merci, je ne connaissais pas la vidéo et le monsieur,
il y a maintenant pas mal de livres qui vont dans ce sens, quelques spécialistes qui ont pris la parole aussi,
mais aucun résultat, les gouvernants ne bougent pas, le lobby pharmaceutique domine, bien qu'aux USA il y a des procès parfois gagnés, rien ne bouge
l'homme se détruira lui-même

leandros

Messages : 581
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 67
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Message par admin therese le Ven 17 Nov 2017 - 8:24

xx
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Médecins, soutenez la lettre ouverte aux Députés contre l'obligation vaccinale étendue

Message par admin therese le Jeu 23 Nov 2017 - 14:08

https://www.change.org/p/brigitte-bourguignon-assemblee-nationale-fr-soutenez-la-lettre-ouverte-aux-d%C3%A9put%C3%A9s-contre-l-extension-de-l-obligation-vaccinale?utm_medium=email&utm_source=petition_signer_receipt&utm_campaign=triggered&share_context=signature_receipt&recruiter=708079613&j=184438&sfmc_sub=429614721&l=32_HTML&u=34203745&mid=7233052&jb=426242

"Nous, médecins généralistes, demandons aux Députés de ne pas voter l’article 34 du PLFSS 2018 élargissant les obligations vaccinales à huit vaccins supplémentaires chez les nourrissons de moins de 2 ans à compter du premier janvier 2018 pour une durée indéfinie. Nous estimons que cette obligation groupée est injustifiée, contraire aux données de la science, aux droits des patients et aux principes du Droit en démocratie.
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

L’immunité . Avant un vaccin

Message par admin therese le Dim 26 Nov 2017 - 10:09

http://blog.aroma-zone.com/avis-expert/aromatherapie-familiale-limmunite-une-garde-rapprochee-avec-les-essences/
...

Avant un vaccin : soutenir et détoxifier l’organisme par les huiles essentielles

La vaccination reste obligatoire pour certaines pathologies (diphtérie, choléra, tétanos, polyomyiélite) ou vivement conseillée pour certains sujets ou certaines situations : rougeole, oreillons, rubéole, fièvre jaune, hépatite ou méningite, …

Like a Star @ heaven L’aromathérapie peut être présente dans ces moments d’éducation immunitaire pour qu’ils se déroulent dans les meilleures conditions possibles. Soutien hépatique (éliminer les toxines contenues dans le vaccin), soutien immunitaire, soutien du tonus général sont possibles avec une synergie aromatique bien choisie (voir la formules de l’expert : synergie « avant-vaccin »).


« Les formules de l’expert »
Synergie « immuno-modulante »
Propriétés : immuno-modulation et soutien de la synthèse des anticorps.
Huile essentielle de Ravintsare 3.5 ml soit 120 gouttes
Huile essentielle de Palmarosa 1.7 ml soit 60 gouttes
Huile essentielle de Ciste ladanifère 1.7 ml soit 60 gouttes
Huile essentielle de Thym à linalol 1.7 ml soit 60 gouttes
1ml équivaut à 35 gouttes

Dans un flacon en verre teinté de 10 ml, muni d’un codigoutte, déposer les huiles essentielles selon le nombre de gouttes indiqué, refermer et agiter.
Usage : faire le traitement pendant 3 semaines puis arrêt. Renouveler 3 semaines si besoin dans la saison froide. Voie cutanée et sublinguale sont à associer selon l’intensité du problème.

Voie cutanée : à faire pénétrer sur le thorax et le haut du dos.
Bébé (3 mois à 30 mois) : 3 gouttes diluées dans 10 gouttes d’huile végétale de noyau d’Abricot, 3 fois par jour. Enfants (30 mois à 5 ans) : 4 à 5 gouttes diluées dans 4 gouttes d’huile végétale de noyau d’Abricot, 3 fois par jour.
Adultes et enfants de plus de 6 ans : 5 à 6 gouttes diluées dans 3 à 4 gouttes d’huile végétale de noyau d’abricot ; 3 fois par jour.

Voie sublinguale (à partir de 5 ans seulement) :
Enfants de 5 ans à 12 ans : 2 gouttes diluées dans un peu de miel, de sirop de fruit ou de compote, 2 fois par jour.
Enfants de plus de 12 ans et adultes : 3 gouttes diluées sur le support souhaité (miel, huile de lin, mie de pain), 3 fois par jour.
Pour les bébés, à partir de 18 mois, il est possible d’utiliser l’huile essentielle de citron BIO (plus douce et gouteuse que la synergie) par voie sublinguale, 1 goutte dans un sirop de vitamines une fois par jour, pendant 15 jours à 3 semaines, favorisera le travail hépatique et soutiendra le système immunitaire en douceur.

Indications : prévention ou traitement des déficiences immunitaires, des infections virales (EBV, CMV, VIH, VHB, varicelle, zona, herpès), bactériennes (angine, lyme, infections nosocomiales), mycosiques récidivantes ou aiguës, dérèglement immunitaire comme l’allergie, les maladies auto-immunes.

Synergie « avant vaccin »
Propriétés : Soutien hépatique (éliminer les toxines contenues dans le vaccin), soutien immunitaire, soutien du tonus général
Huile essentielle de Livèche 2 ml soit 66 gouttes
Huile essentielle de Céleri 1 ml soit 33 gouttes
Huile essentielle de Ciste ladanifère 2 ml soit 66 gouttes
Huile essentielle de Thym à saturéoïdes 1 ml soit 33 gouttes
Huile essentielle de Ravinstare 3 ml soit 100 gouttes
1ml équivaut à 35 gouttes
Dans un flacon en verre teinté de 10 ml, muni d’un codigoutte, déposer les huiles essentielles selon le nombre de gouttes indiqué, refermer et agiter.

Usage : une semaine avant la vaccination, prendre 3 gouttes (adultes et enfants de plus de 12 ans) ou 2 gouttes pour les enfants de 5 à 12 ans), deux fois par jour sur un support adapté (une cuillère de sirop, ou de compote, ou d’huile de lin, …). A poursuivre pendant les 15 jours suivants.
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Message par admin therese le Mer 27 Déc 2017 - 15:48

xx
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Message par esperance le Mer 27 Déc 2017 - 16:12

Merci Thérèse pour ces précisions.
La diphtérie est apparemment le vaccin que je ne supporte pas. 
Il me déclenche de fortes fièvres et des réactions respiratoires et inflammatoires importantes.
Bise
avatar
esperance

Messages : 7531
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 61
Localisation : Toulouse

http://unpeudecielbleu.xooit.be/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Message par admin therese le Sam 6 Jan 2018 - 11:14

par saber Aujourd'hui à 10:50

Bonjour,

Pour ceux et celles qui ne veulent plus  gober  de force des médocs ou se faire vacciner et  leurs enfants, il existe des textes de lois bizarrement occultés
ils nous prennent pour des gens stupides ne connaissant pas nos droits .

Conseil national de l'Ordre des médecins :
Il stipule notamment que "nul ne peut imposer à un patient un traitement qu'il n'accepterait pas ".

https://www.conseil-national.medecin.fr/article/article-36-consentement-du-malade-260


Article 36 (article R.4127-36 du code de la santé publique)

Le consentement de la personne examinée ou soignée doit être recherché dans tous les cas.
Lorsque le malade, en état d'exprimer sa volonté, refuse les investigations ou le traitement proposés, le médecin doit respecter ce refus après avoir informé le malade de ses conséquences.
Si le malade est hors d'état d'exprimer sa volonté, le médecin ne peut intervenir sans que la personne de confiance, à défaut, la famille ou un de ses proches ait été prévenu et informé, sauf urgence ou impossibilité.
Les obligations du médecin à l'égard du patient lorsque celui-ci est un mineur ou un majeur protégé sont définies à l'article R. 4127-42.


Ainsi que l'article R 41.27 du code  de la santé publique :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idArticle=LEGIARTI000025843568&idSectionTA=LEGISCTA000006196408&cidTexte=LEGITEXT000006072665&dateTexte=20180106



Dernière édition par admin therese le Sam 6 Jan 2018 - 16:47, édité 2 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

quand le doute gagne les médecins

Message par admin therese le Sam 6 Jan 2018 - 11:26

Vaccins : quand le doute gagne les médecins
Chère amie, cher ami,

Belle année 2018 !

Les temps qui viennent s’annoncent passionnants. Nous avons de très nombreux défis à relever.

En ce début d’année, c’est évidemment la question de la vaccination obligatoire qui me taraude alors que le parlement français a entériné la loi sur les 11 vaccins obligatoires.

Désormais, tous les nourrissons de France doivent, avant deux ans, avoir reçu les vaccins suivants : coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C., diphtérie, tétanos, poliomyélite.

La sanction pénale spécifique sur les vaccins qui prévoyait jusqu'à six mois de prison et 3.750 euros d'amende a été abrogée.

Toutefois, il reste une autre sanction applicable liée “à l’obligation de protection des enfants” par laquelle des parents pourraient être punis de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.

Le gouvernement se veut rassurant. L’objectif n’est pas de réprimer les parents.

La répression aura bien lieu mais à l’égard des médecins. Ceux qui établissent des faux seront systématiquement recherchés et envoyés devant le Conseil de l’ordre. Ceux qui doutent seront blâmés.

Les propos des médecins seront scrutés et corrigés si nécessaires. Leurs prescriptions seront davantage surveillées. Plus que jamais, ils seront mis sous la tutelle de l’administration.

À quoi sert-il que la société, c’est à dire vos impôts, vos charges, paye 10 ans d’études aux médecins, si c’est pour qu’ils n’aient pas le droit de réfléchir, de douter, d’évoluer ?

En ce début d’année, je pense bien sûr aux victimes des vaccinations que l’on oublie systématiquement, mais aussi aux médecins. A tous les médecins.

C’est un métier difficile autant que nécessaire. Il devient aujourd’hui compliqué d’être un praticien honnête et d’éviter les problèmes administratifs ou juridiques.

Les médecins sont dans une position délicate.

   Lorsqu’ils soignent leurs patients avec une méthode alternative, ils risquent d’être attaqués en justice par leur ordre.

   Quand ils refusent d’administrer un acte médical dont ils pensent que ce dernier est dangereux pour leur patient, ils risquent d’être attaqués par leur ordre et/ou par leur patient.

   Et s’ils vaccinent un patient et que ce dernier en subi des conséquences néfastes, ils risquent d’être attaqués par cette personne et sa famille et lâchés par les autorités.

Les médecins vivent dans la peur du procès. Et c’est aussi pour cela que le burn-out est apparu dans la profession, notamment chez les plus jeunes praticiens (1).

Je vous mets ci-dessous, un témoignage de médecin qui est révélateur des doutes qui peuvent traverser la profession.

Certains me diront que c’est aussi aux médecins de se remettre en cause et de se rebeller.

Sans doute ont-ils raison. Mais le changement de notre système de nos santé et de nos “automatismes” de santé (antibiotiques, vaccinations, chirurgie, dépistage etc…) passe aussi par eux.

Le meilleur moyen d’avancer est donc de comprendre ce que disent les différentes parties.

Aujourd’hui, je donne la parole à un médecin classique, qui après avoir administré un vaccin contre l’hépatite B à un patient, qui a déclenché une sclérose en plaques, doute de la bienveillance des autorités de santé.
Son voeu pour 2018 : faire supprimer l’aluminium des vaccins.

Croyez-bien que nous nous battrons pour que celui-ci se réalise !

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois

PS : Retrouvez l’intégrale des vidéos de notre 3e Congrès International de Santé Naturelle en vous rendant ici. (45 heures de conférences à partager en famille ou avec vos amis vous attendent).

Témoignage du Dr JC Gimbert, généraliste.
Août 99. Accompagné de sa mère, un jeune homme de 18 ans me consulte pour un rappel de vaccination contre l’hépatite B. La primo vaccination a été effectuée à titre systématique quelques années plus tôt dans son collège et cette injection supplémentaire est déjà inscrite dans son carnet de santé.

«Il m’a dit de relever ma manche et m’a injecté la mort »
En raison du contexte à risque et de l’insistance maternelle, j’effectue le rappel demandé.

Quelques semaines plus tard, mon jeune patient présente des troubles de la marche et un nystagmus me faisant évoquer une première poussée de sclérose en plaques, diagnostic malheureusement confirmé peu après à l’I.R.M.

Aussitôt, les parents portent plainte contre moi, m’accusant d’avoir déclenché la maladie de leur fils en effectuant ce rappel. Ils choisissent un avocat de renom qui, pour faire monter la mayonnaise médiatique, obtient la parution dans le quotidien régional d’une pleine page sur cette affaire avec la photo du jeune homme en fauteuil roulant sous un titre assassin : «Il m’a dit de relever ma manche et m’a injecté la mort ».

Très affecté par cet article heureusement anonyme et éprouvant un profond sentiment de culpabilité, je tente de trouver un peu de soutien autour de moi.

Au ministère de la santé, on m’explique n’être plus concerné puisque l’obligation vaccinale vient d’être suspendue pour « calmer l’inquiétude populaire » (sic).

Le fabricant du vaccin se dédouane en précisant que le risque de survenue d’une réaction neurologique post-vaccinale est un « effet secondaire potentiel » connu et d’ailleurs inscrit dans la notice.

Quant au Conseil de l’Ordre, il me souhaite confraternellement bon courage, non sans avoir vérifié que j’étais à jour de ma cotisation annuelle.

Absolument tout seul pour assumer les conséquences du vaccin.
Bref, je me retrouve absolument tout seul pour assumer les conséquences de mon acte et je rédige moi-même mon argumentaire en défense en le basant uniquement sur l’absence de lien prouvé de causalité entre vaccin et sclérose en plaques.

Je sais me montrer convaincant sans être convaincu, et mon jeune patient est débouté en première instance puis en appel. La procédure s’est définitivement éteinte en même temps que la victime, enterrée l’an dernier, mais pas le doute qu’elle a fait naître dans ma conscience.

Alors, quand j’apprends, en mars dernier, que le Conseil d’État a décidé de contraindre les fabricants à ressortir le seul vaccin obligatoire en France, le DTPolio dont ils avaient organisé la pénurie depuis 10 ans pour imposer aux médecins souhaitant respecter la Loi de le combiner à d’autres vaccins, facultatifs et aluminiques ;

Quand je découvre qu’immédiatement le gouvernement, sous la pression du lobby pharmaceutique, a programmé de contourner cet arrêt du CE en rendant obligatoires tous les vaccins facultatifs au motif d’éradiquer ces maladies de la planète (sur laquelle, rappelons-le, nous représentons moins d’1 % de la population).

Quand je note qu’une agence nationale de sécurité médicamenteuse fait taire un chercheur dont les travaux démontrent la toxicité neurologique de l’aluminium quand il est injecté (ce qui n’a rien à voir avec sa bénignité par voie orale dont on nous rebat les oreilles) ;

Quand je constate qu’on retire l’aluminium des vaccins vétérinaires mais qu’on le conserve dans ceux de nos enfants ;

Et quand je sais que dans notre pays merveilleux, les nuages atomiques s’arrêtent aux frontières, des ministres responsables mais pas coupables utilisent le sang contaminé pour ne pas le gâcher et le Médiator tue pendant 10 ans de trop, simplement parce que son fabricant est français, je ne peux m’empêcher d’exprimer un sérieux doute.

Un sérieux doute sur l’innocuité de l’aluminium !!
Pas sur l’intérêt de la vaccination que je considère comme l’une des découvertes médicales les plus importantes et les plus utiles. Non, j’ai un doute réel et sérieux sur l’innocuité de l’aluminium utilisé dans les adjuvants.

Et tout ce qui se passe et se dit actuellement ne parvient pas à me rassurer, surtout lorsque cela émane de politiques ou de scientifiques dont certains pataugent dans les conflits d’intérêts.

Alors je fais un rêve : si au lieu de menacer de sanctions financières les parents inquiets, d’éviction scolaire les enfants innocents ou de radiation professionnelle les médecins dubitatifs, pourquoi nos Autorités de Tutelle n’imposeraient-elles pas aux Laboratoire de modifier leurs adjuvants ?

Elles l’ont fait spontanément pour l’excipient du Levothyrox, avec les résultats que l’on a pu apprécier et sans que les malades ne leur aient rien demandé.

Cette fois, il existe une vraie demande publique de remplacement de l’aluminium par autre chose, comme par exemple le phosphate de calcium, produit naturel et parfaitement inoffensif, utilisé sans aucun problème dans plusieurs pays et par le Laboratoire Pasteur en France pendant une quinzaine d’années, jusqu’à sa fusion avec Mérieux, signant le retour de l’alu et de ses casseroles.

C’est peut-être un vœu pieux, mais cela aurait le mérite de calmer l’angoisse croissante de la population et, pour nous autres médecins, de lever enfin ce doute lancinant.

Dr J.C. Gimbert.

Le blog du Docteur Gimbert

http://dr-gimbert.fr/prose-perso/humeur/2017/11/adjuvants-des-vaccins-un-doute-serieux




Vous aussi, soutenez l'IPSN !
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 42297
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 74
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaccinations obligatoires , pétition et rassemblement- quand le doute gagne les médecins- comment être en RÈGLE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum