Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo. Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes  - Page 2 Rsz_us10

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
-36%
Le deal à ne pas rater :
PLAYMOBIL 5167 – La Maison Transportable
33.93 € 52.93 €
Voir le deal

Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes  - Page 2 Empty Re: Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes

Message par Carole Suisse le Mar 24 Juil 2018 - 15:28

Bonjour Ariane,

La contradiction n'est qu'apparente Wink !

L'ordre des sevrages est détaillé dans Le Manuel De Sevrage Des Psychotropes (2018):

2. Déterminer l’ordre des molécules à sevrer si plusieurs médicaments psychotropes sont pris

Il est vital de sevrer en premier, et sous surveillance médicale accrue et constante, le médicament qui serait à l’origine d’une intoxication médicamenteuse.
De plus, si vous souffrez déjà d’effets secondaires graves induits par vos médicaments psychiatriques, comme un manie, une hyperstimulation, des comportements inquiétants ou des mouvements anormaux, il faudra envisager de réaliser un sevrage rapide et aussi sûr que possible des molécules incriminées et ce sous la surveillance d’un médecin très expérimenté.

Il est vraiment très important de prendre en compte la dangerosité de la molécule lors du choix de l’ordre des sevrages. Comme le soulignent Breggin et Cohen (2007), il faut si possible commencer par les antipsychotiques (neuroleptiques), étant donné que cette classe de médicaments psychiatriques expose à des effets secondaires graves, y compris à la dyskinésie tardive, au syndrome malin des neuroleptiques qui peut potentiellement être mortel, au diabète et à une pancréatite.

Ensuite, une bonne manière de déterminer l’ordre de sevrage est de choisir de sevrer la molécule qui vous semble être celle qui induit les symptômes les plus dangereux ou les plus invalidants pour vous. Par exemple, si vous sentez qu’un médicament a produit des effets secondaires pénibles dès le moment où vous avez commencé à le prendre, alors c’est peut-être par celui-ci qu’il conviendrait de commencer.

Lors de la prise combinée d’un antidépresseur et d’une benzodiazépine, lequel des deux produits sevrer en premier ?

Certains préfèrent suivre les conseils d’Ashton (2002) et sevrer les benzodiazépines avant les antidépresseurs, alors que d’autres préfèrent faire le contraire, étant donné que les anti-dépresseurs peuvent être à l’origine d’effets secondaires graves, comme un état violent et/ou suicidaire.
Au vue des risques qui sont encourus lors d’une sur-stimulation du système nerveux, Altostrata (2011), administrateur du forum Surviving Antidepressants, explique qu’il est plus sûr de sevrer en premier le médicament qui stimule le plus l’organisme et que dans la plupart des cas, il s’agit de l’antidépresseur.
L’auteur justifie également le choix de commencer par le sevrage de l’antidépresseur avant de passer à celui de la benzodiazépine en expliquant que l’antidépresseur, ayant un effet stimulant sur le système nerveux, aura tendance à aggraver l’anxiété induite par le sevrage de la benzodiazépine, alors que la benzodiazépine de par son action « régulatrice » aura ten-dance à endiguer l’anxiété induite par le sevrage de l’antidépresseur.

Si vous prenez un médicament pour contrer les effets secondaires d’un autre médicament, lequel sevrer en premier ?

Comme l’expliquent les Docteurs Breggin et Cohen (2007) :
Si vous prenez un médicament B pour contrer les effets secondaires d’un médica-ment A, alors vous devriez probablement commencer par sevrer le médicament A. Par exemple, si vous prenez un somnifère pour traiter l’insomnie causée par du Prozac (fluoxétine) […], vous allez peut-être avoir envie de sevrer le somnifère après l’arrêt du Prozac […]. Idem, si vous prenez un médicament […] qui supprime les troubles moteurs induits par un neuroleptique, vous devriez probablement commencer par réduire le neuroleptique avant de commencer le sevrage du médicament prescrit pour contrer les effets secondaires du neuroleptique.

Au final, il revient à vous, en concertation avec un médecin compétent en matière de sevrage, de déterminer l’ordre des sevrages.

Par ailleurs, il est recommandé de ne faire qu’un sevrage à la fois et d’attendre quelques semaines après un sevrage avant d’en commencer un deuxième, afin de ne pas trop bousculer l’organisme. Une pause entre deux sevrages offre, à votre organisme, la possibilité de récupérer un peu et ainsi de commencer le sevrage suivant dans de meilleures conditions.

_________________
Sevrée depuis juillet 2008, après une dépendance aux psychotropes de plus de 13 ans: Deroxat, Effexor, Fluoxétine (Prozac), Xanax, Tranxilium, Dormicum, Deanxit, Truxal, Nozinan, Haldol (halopéridol), Risperdal, Melleril, Stilnox...  



Avertissement: Veuillez confronter nos recommandations avec l’avis de votre médecin!
Carole Suisse
Carole Suisse
Administrateur

Messages : 308
Date d'inscription : 22/09/2016
Age : 44
Localisation : Suisse

http://psychotropes.info/wordpress/

Revenir en haut Aller en bas

Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes  - Page 2 Empty Re: Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes

Message par Ariane le Mar 24 Juil 2018 - 18:38

Carole Suisse a écrit:Bonjour Ariane,

La contradiction n'est qu'apparente Wink !

L'ordre des sevrages est détaillé dans Le Manuel De Sevrage Des Psychotropes (2018):

2. Déterminer l’ordre des molécules à sevrer si plusieurs médicaments psychotropes sont pris

Il est vital de sevrer en premier, et sous surveillance médicale accrue et constante, le médicament qui serait à l’origine d’une intoxication médicamenteuse.
De plus, si vous souffrez déjà d’effets secondaires graves induits par vos médicaments psychiatriques, comme un manie, une hyperstimulation, des comportements inquiétants ou des mouvements anormaux, il faudra envisager de réaliser un sevrage rapide et aussi sûr que possible des molécules incriminées et ce sous la surveillance d’un médecin très expérimenté.

Il est vraiment très important de prendre en compte la dangerosité de la molécule lors du choix de l’ordre des sevrages. Comme le soulignent Breggin et Cohen (2007), il faut si possible commencer par les antipsychotiques (neuroleptiques), étant donné que cette classe de médicaments psychiatriques expose à des effets secondaires graves, y compris à la dyskinésie tardive, au syndrome malin des neuroleptiques qui peut potentiellement être mortel, au diabète et à une pancréatite.

Ensuite, une bonne manière de déterminer l’ordre de sevrage est de choisir de sevrer la molécule qui vous semble être celle qui induit les symptômes les plus dangereux ou les plus invalidants pour vous. Par exemple, si vous sentez qu’un médicament a produit des effets secondaires pénibles dès le moment où vous avez commencé à le prendre, alors c’est peut-être par celui-ci qu’il conviendrait de commencer.

Lors de la prise combinée d’un antidépresseur et d’une benzodiazépine, lequel des deux produits sevrer en premier ?

Certains préfèrent suivre les conseils d’Ashton (2002) et sevrer les benzodiazépines avant les antidépresseurs, alors que d’autres préfèrent faire le contraire, étant donné que les anti-dépresseurs peuvent être à l’origine d’effets secondaires graves, comme un état violent et/ou suicidaire.
Au vue des risques qui sont encourus lors d’une sur-stimulation du système nerveux, Altostrata (2011), administrateur du forum Surviving Antidepressants, explique qu’il est plus sûr de sevrer en premier le médicament qui stimule le plus l’organisme et que dans la plupart des cas, il s’agit de l’antidépresseur.
L’auteur justifie également le choix de commencer par le sevrage de l’antidépresseur avant de passer à celui de la benzodiazépine en expliquant que l’antidépresseur, ayant un effet stimulant sur le système nerveux, aura tendance à aggraver l’anxiété induite par le sevrage de la benzodiazépine, alors que la benzodiazépine de par son action « régulatrice » aura ten-dance à endiguer l’anxiété induite par le sevrage de l’antidépresseur.

Si vous prenez un médicament pour contrer les effets secondaires d’un autre médicament, lequel sevrer en premier ?

Comme l’expliquent les Docteurs Breggin et Cohen (2007) :
Si vous prenez un médicament B pour contrer les effets secondaires d’un médica-ment A, alors vous devriez probablement commencer par sevrer le médicament A. Par exemple, si vous prenez un somnifère pour traiter l’insomnie causée par du Prozac (fluoxétine) […], vous allez peut-être avoir envie de sevrer le somnifère après l’arrêt du Prozac […]. Idem, si vous prenez un médicament […] qui supprime les troubles moteurs induits par un neuroleptique, vous devriez probablement commencer par réduire le neuroleptique avant de commencer le sevrage du médicament prescrit pour contrer les effets secondaires du neuroleptique.

Au final, il revient à vous, en concertation avec un médecin compétent en matière de sevrage, de déterminer l’ordre des sevrages.

Par ailleurs, il est recommandé de ne faire qu’un sevrage à la fois et d’attendre quelques semaines après un sevrage avant d’en commencer un deuxième, afin de ne pas trop bousculer l’organisme. Une pause entre deux sevrages offre, à votre organisme, la possibilité de récupérer un peu et ainsi de commencer le sevrage suivant dans de meilleures conditions.

Merci Carole de votre réponse!!
Je suis en train de remplacer la paroxétine par la fluoxétine. À votre avis, une fois fait cette substitution réaliser (dans quelques jours), pourrais commencer le sevrage, où dois-je attendre... et combien de temps? par ailleurs quel pourcentage, et combien de semaines pour chaque pallier me conseillez-vous?
Pour ce qui est du sevrage des 6 mg de valium, je suivrai les conseils de Thèrese (5%, et palliers d'une semaine), mais pour les AD je n'ai pas encore décidé. J'ai lu que les palliers devaient être plus longs...
Je ne vous dérangerai plus, c'est promis. Mais vous avouerez que c'est quand même incroyable que ce soit grâce à votre générosité, celle de Thérèse, (et n'oublions pas Mme Ashton) que nous soyons tant de personnes à nous sortir de ce cauchemar. C'est la légion d'honneur qu'il faudrait vous donner Wink
Encore merci!! Vraiment.
Ariane
Ariane
Ariane

Messages : 117
Date d'inscription : 21/07/2018
Age : 55
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes  - Page 2 Empty Re: Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes

Message par lilion le Mer 25 Juil 2018 - 8:17

Bonjour Carole
Je suis nouvelle sur le forum. Je voulais te dire que l année dernière j ai entamé un sevrage de deroxat que j ai pris durant 9 ans. Ce sont tes vidéos qui m’ont conforté dans mon choix d'arrêter. Il me reste à ce jour un microdosage 0,6 mg mais je continue d’avoir des réveils nocturnes. J’ai retrouvé mon hypersensibilité et je t avoue que je reviens au point de départ. Je me découvre telle que je suis. Je continue malgré tout de souffrir. Et j ai des pics de nervosité encore. Je fais beaucoup de sport pour calmer les angoisses. J ai lu sur le forum générale que ça pouvait durer encore 18 mois cet état voir plus. Ce que je ressens encore maintenant : Pas trop de désirs et baisse de morale surtout une semaine avant mes règles. Bref ça reste difficile. J étais en congés et la je reprends le travail j espérai régler mes réveils nocturnes qui sont encore plus aggravés lorsque je travaille. Ma question est donc la suivante: puis je espérer encore une amélioration dans la guérison? As tu déjà entendu parler du cap des 18 mois post sevrahge ou sevrage compris. Bise je suis consciente qu il s’agit d une durée moyenne si tant est qu’elle existe. Merci de ton soutien

lilion

Messages : 19
Date d'inscription : 30/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes  - Page 2 Empty Re: Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes

Message par digitale195847 le Mer 25 Juil 2018 - 18:32

Ariane a écrit:
admin therese a écrit:Ton post est ouvert ...
Bonjour,
Je ne sais pas ce que cela veut dire... C'est mal que mon post soit ouvert? sais pas ce qu'est un post...

Coucou Ariane/Isabelle
ça veut juste dire que tu as ouvert un sujet (post) à ton nom dans "accueil pour te présenter" ou tu expliques ton sevrage et c'est là que tu dois écrire ou poster

http://soutienbenzo.forumgratuit.org/t2461-ariane-sevrage-paroxetine-valium#229097
Vouaili voualou!!!
Bisous
Marie
digitale195847
digitale195847
Modérateur

Messages : 6406
Date d'inscription : 23/03/2016
Age : 62
Localisation : 03 ALLIER

Revenir en haut Aller en bas

Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes  - Page 2 Empty Manuel de sevrage , version papier

Message par admin therese le Sam 28 Juil 2018 - 17:47

Manuel de sevrage , version papier .
http://psychotropes.info/brochures/Manuel_de_sevrage_2017.pdf
http://www.lulu.com/shop/psychotropesinfo-and-soutienbenzo/le-manuel-de-sevrage-des-psychotropes/paperback/product-23737067.html

Merci à Carole

je suis toute émue de lire tout ce travail , notre collaboration qui a fait que ce manuel est un aboutissement qui j'espère pourra aider tout un chacun à sortir de cet ENFER !!

J'invite les équipes médicales à le lire et à le diffuser ...
admin therese
admin therese
Administrateur

Messages : 50731
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 76
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes  - Page 2 Empty Re: Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes

Message par Kolia le Dim 29 Juil 2018 - 17:37

Un grand merci à vous tous, à Carole et à toi Thérèse pour tout ce travail. C'est l'occasion de le relire, de mieux comprendre et de faire partager.
Je ne manquerai pas de le diffuser auprès des différents médecins rencontrés, en étant, je l'espère, un bon témoin de l’Intérêt de ce travail.
Encore merci pour ce manuel, et aussi merci pour tout le reste !
Bises
Nathalie / Kolia
Kolia
Kolia

Messages : 2385
Date d'inscription : 10/01/2018
Age : 57
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes  - Page 2 Empty Le manuel de sevrage des psychotropes

Message par Carole Suisse le Lun 30 Juil 2018 - 20:54

Merci Nathalie.

Cette version du manuel contient la partie sur le sevrage des antidépresseurs qui était tant attendue par certains Wink !

Je mets le début du chapitre ici:

Carole a écrit:
Le sevrage des antidépresseurs

Avec les antidépresseurs, il est fortement recommandé de sevrer directement l’antidépresseur d’origine et d’envisager d’ajouter une autre molécule ou de passer à une autre molécule, seulement si le sevrage de l’antidépresseur d’origine s’avère trop compliqué, c’est-à-dire que les symptômes de sevrage sont intolérables. En fin de sevrage, lorsque les dernières diminutions deviennent trop difficiles, il est également envisageable d’introduire un antidépresseur de soutien ou de substitution. Comme relevé par Altostrata (2011), administrateur du forum Surviving Antidepressants, un sevrage direct du médicament auquel votre système nerveux est accoutumé est moins risqué que le passage par un autre antidépresseur [sevrage indirect]. En effet, il peut arriver que l’organisme réagisse très mal à l’introduction d’une nouvelle molécule, ce qui provoque, dans la plupart des cas, de sévères effets indésirables. Il peut également arriver que la substitution échoue : c’est le cas lorsque l’action de la nouvelle molécule ne couvre pas les symptômes de sevrage induits par le sevrage de la molécule d’origine.

Les termes antidépresseur d’origine, molécule d’origine ou antidépresseur de départ sont les noms que nous employons pour désigner l’antidépresseur qui est actuellement pris (et que vous souhaitez généralement sevrer) par opposition aux termes antidépresseur de substitution, molécule de substitution, antidépresseur de soutien ou molécule de soutien qui sont les termes utilisés pour désigner les nouvelles molécules qui pourront être introduites lors d’une procédure de sevrage.
Les antidépresseurs de substitution ou de soutien seront ainsi introduits soit pour remplacer l’antidépresseur d’origine, soit pour « soutenir » son effet lorsque le sevrage direct de celui-ci s’avère trop compliqué, voire impossible à réaliser.

Avant de débuter un sevrage, il est important de :

Trouver sa dose de confort et de s’y stabiliser

Le point essentiel, avant de débuter le sevrage à proprement parler, est de trouver sa dose de confort et de s’y stabiliser pendant quelques semaines (généralement 4). En effet, si vous débutez votre sevrage lorsque votre organisme est en manque, alors vous risquez d’accumuler les manques de chaque palier.
Pour donner toutes les chances à un sevrage de bien se passer, il est crucial de ne pas débuter votre sevrage en état de manque.

De plus, comme l’a constaté Thérèse (2017) sur le forum d’entraide SoutienBenzo, il ne faut ne pas rester avec des symptômes de sevrage d'un antidépresseur si vous avez été trop vite, car l'effet rebond apparaît 1 à 2 mois après et il NE FAUT PAS attendre que ça passe tout seul! La solution est de REPRENDRE en partie votre sevrage [c’est-à-dire de remonter à la dernière dose à laquelle vous vous « sentiez bien », la dose de confort] et FINIR de se sevrer correctement [en suivant un protocole de sevrage adapté aux spécificités de la molécule].

Ajuster les heures de prises
Il est important de prendre l’antidépresseur à heure(s) fixe(s) pour maintenir le taux de molécule active constant dans le sang afin d’éviter les états de manque et donc les symptômes de sevrage. Et c’est en identifiant la durée de la demi-vie de l’antidépresseur qu’il sera possible d’adapter les heures prises et ainsi d’éviter les états de manque.

......
source: Le Manuel de Sevrage des Psychotropes


Ou pour ceux qui désireraient la version papier, le manuel en "format livre" est disponible sur lulu.com à l'adresse: http://www.lulu.com/content/livre-%c3%a0-couverture-souple/le-manuel-de-sevrage-des-psychotropes/23178435

Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes  - Page 2 Couverture_manuel_de_sevrage_2018-234x300

Je vous souhaite une excellente lecture Wink!

EDIT:
Je rajoute ici la quatrième de couverture du manuel:

Il est facile de prescrire ou de prendre un antidépresseur, un anxiolytique, un somnifère ou un neuroleptique, mais il est beaucoup plus compliqué d’en réguler la consommation ou d’en gérer l’arrêt.

Vous souhaitez reprendre en main votre consommation de médicaments psychotropes, celle d’un de vos patients ou celle d’un de vos proches ? Le Manuel de Sevrage des Psychotropes vous permettra d’y parvenir en vous fournissant une information claire, compréhensible et accessible concernant le fonctionnement des médicaments psychiatriques, leurs propriétés spécifiques et leurs effets indésirables.

Les méthodes et les protocoles proposés dans le manuel sont soutenus par des études scientifiques et des expériences de sevrages réussis. De plus, les techniques de diminution y sont expliquées en des termes clairs, simples et précis, ce qui permet de facilement et rapidement mettre en place un plan de sevrage pour celui qui désire réduire ou arrêter sa consommation de médicaments psychotropes.

***

Carole est la fondatrice du site Psychotropes.Info et l’auteure de plusieurs séries de vidéos informatives dont L'arrêt de la médication psychotrope, Se reconstruire après la médication psychiatrique et Un modèle des troubles psychologiques.

Thérèse est la fondatrice de SoutienBenzo, un forum d’entraide au sevrage des benzodiazépines, des antidépresseurs et des somnifères. En affinant les protocoles de sevrage élaborés par la Professeure en psychopharmacologie clinique Heather Ashton, Thérèse a permis à des dizaines de personnes de se sevrer des benzodiazépines.

_________________
Sevrée depuis juillet 2008, après une dépendance aux psychotropes de plus de 13 ans: Deroxat, Effexor, Fluoxétine (Prozac), Xanax, Tranxilium, Dormicum, Deanxit, Truxal, Nozinan, Haldol (halopéridol), Risperdal, Melleril, Stilnox...  



Avertissement: Veuillez confronter nos recommandations avec l’avis de votre médecin!
Carole Suisse
Carole Suisse
Administrateur

Messages : 308
Date d'inscription : 22/09/2016
Age : 44
Localisation : Suisse

http://psychotropes.info/wordpress/

Revenir en haut Aller en bas

Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes  - Page 2 Empty Re: Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes

Message par Betty67 le Mar 31 Juil 2018 - 12:12

Coucou Carole,

Merci infiniment pour tout ce travail en collaboration avec Thérèse. Je viens de commander le manuel et je compte bien m'en servir pour motiver mes copines et informer les médecins .

Je t'embrasse bien fort
Betty67
Betty67

Messages : 1316
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 63
Localisation : Près de Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes  - Page 2 Empty Re: Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes

Message par Carole Suisse le Ven 3 Aoû 2018 - 16:45

9gig

_________________
Sevrée depuis juillet 2008, après une dépendance aux psychotropes de plus de 13 ans: Deroxat, Effexor, Fluoxétine (Prozac), Xanax, Tranxilium, Dormicum, Deanxit, Truxal, Nozinan, Haldol (halopéridol), Risperdal, Melleril, Stilnox...  



Avertissement: Veuillez confronter nos recommandations avec l’avis de votre médecin!
Carole Suisse
Carole Suisse
Administrateur

Messages : 308
Date d'inscription : 22/09/2016
Age : 44
Localisation : Suisse

http://psychotropes.info/wordpress/

Revenir en haut Aller en bas

Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes  - Page 2 Empty Re: Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes

Message par pok10 le Lun 31 Aoû 2020 - 16:31

Hello à toutes et tous,

Elle vient de sortir un livre sur l'après sevrage.

Ça a l'air super bien fait ! Je vais voir pour l'acheter.

Bien à vous amis lecteurs Smile

pok10

Messages : 86
Date d'inscription : 17/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes  - Page 2 Empty Re: Infos sur le site de Carole Suisse et manuel de sevrage des psychotropes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum