Sevrage des benzodiazépines, antidépresseurs et somnifères - Forum de soutien et d'entraide
Bienvenue sur le forum d'aide de SoutienBenzo.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Arrêt et sevrage des Xanax, Valium et autres benzos : recommandations de la HAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arrêt et sevrage des Xanax, Valium et autres benzos : recommandations de la HAS

Message par admin therese le Mer 1 Juil 2015 - 6:43

http://www.psychomedia.qc.ca/sante-mentale/2015-06-29/benzodiazepines-arret-sevrage-has
OUVRIR ce lien svp !

La Haute autorité française de santé (HAS) vient de réévaluer les médicaments benzodiazépines (BZD) dans le traitement de l’anxiété. Elle continue à considérer qu'ils ont un intérêt thérapeutique important et recommande le maintien du remboursement à 65 % (1).

Elle publie en parallèle une fiche mémo afin d’aider les médecins à proposer aux patients une stratégie d’arrêt progressif de ces médicaments dont les effets indésirables sont nombreux (troubles de la vigilance, chutes, troubles de la mémoire…) et dont l'utilisation prolongée, trop fréquente, est liée à un risque élevé de dépendance.

Les benzodiazépines concernées sont les suivantes ainsi que leurs génériques :

alprazolam (XANAX)
bromazépam (LEXOMIL)
clobazam (URBANYL)
clorazépate (TRANXENE)
clotiazépam (VERATRAN)
diazépam (VALIUM)
loflazépate (VICTAN)
lorazépam (TEMESTA)
nordazépam (NORDAZ)
oxazépam (SERESTA)
prazépam (LYSANXIA)



Xanax (alprazolam) : de plus en plus de visites aux urgences
Psychomédia Publié le 22 mai 2014

Le nombre de visites aux urgences des hôpitaux américains liées au médicament sédatif Xanax (alprazolam) est en très forte croissance, selon une étude d'un organisme gouvernemental, la Substance Abuse and Mental Health Services Administration (SAMHSA).

Le nombre de visites aux urgences impliquant un usage non médical de l'alprazolam a doublé, passant de 57 419 en 2005 à 124 902 en 2010, puis est resté stable à 123 744 en 2011, précise l'organisme. Ce qui représente environ 10% des 1,2 millions de visites aux urgences liées à l'usage non médical de médicaments d'ordonnance en 2011.

L'utilisation de l'alprazolam peut entraîner une dépendance physique, provoquant des symptômes de sevrage tels que des tremblements et des convulsions.

Dans 81 % des cas, le Xanax était combiné avec de l'alcool ou d'autres drogues et médicaments.

Lorsque combiné avec de l'alcool ou d'autres médicaments qui dépriment le système nerveux central - tels que les analgésiques narcotiques (par exemples, l'hydrocodone et l'oxycodone) - un effet synergique fait que chaque médicament (ou drogue) amplifie les effets de l'autre.

L'alprazolam, commercialisé sous les noms de Xanax, Xanax XR et Niravam, était le 13e médicament le plus vendu aux États-Unis en 2012, et le médicament psychiatrique le plus couramment prescrit en 2011.

Il s'agit d'un médicament anxiolytique de la famille des benzodiazépines, une classe de médicaments contre l'anxiété qui inclut notamment le Valium.

Des études ont montré que l'alprazolam est beaucoup plus toxique que d'autres benzodiazépines en cas de dépassement de dose, indique le rapport.

Psychomédia avec sources: SAMHSA, CNN.
Tous droits réservés

Voyez également :
Qu'est-ce que le Xanax (alprazolam)? (Effets secondaires, sevrage à l'arrêt)
Effets secondaires des anxiolytiques et somnifères benzodiazépines
Épidémie de surdoses mortelles d'antidouleur opiacés aux É.-U
Les visites aux urgences liées aux médicaments tels que Ritalin et Adderall ont quadruplé


Dernière édition par admin therese le Ven 25 Nov 2016 - 16:10, édité 1 fois
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Message par esperance le Jeu 2 Juil 2015 - 21:27

Merci Thérèse, ils donnent quoi comme méthode de sevrage ces grands?
Bise
Sylvie
avatar
esperance
Modérateur

Messages : 6199
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 60

http://unpeudecielbleu.xooit.be/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Message par esperance le Jeu 2 Juil 2015 - 21:29

Merci Thérèse, je viens de lire leurs prétendues recommandations pour le sevrage, c'est ahurissant!
Bises
Sylvie
avatar
esperance
Modérateur

Messages : 6199
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 60

http://unpeudecielbleu.xooit.be/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Site de Momo/Maori

Message par admin therese le Sam 4 Juil 2015 - 12:07

par Momo Aujourd'hui à 11:13

http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2015-06/fiche_memo_rapport_elaboration_arret_benzodiazepines__2015_06_17.pdf

Mise à jour de mon site :

http://www.psychotropes-danger.sitew.fr/#Accueil.A

Juillet 2015 : Dans le dernier rapport de Haute Autorité de Santé (HAS) (voir lien ci-dessus), les recommandations émises sur les modalités d'arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés chez la personne âgée sont étendues à la population générale.
Un rappel des durées maximales de prescription est faite : 4 semaines pour BZD hypnotiques et 12 semaines pour les BZD anxiolytiques.
Il est précisé qu'au-delà de 28 jours de traitement, l'efficacité des BZD est incertaine et que les risques délétères augmentent (somnolence diurne, troubles de la mémoire, chutes, accidents, etc.) ainsi que la dépendance.
L'arrêt inclut les étapes suivantes :
- l'information du patient sur les effets délétères d'une consommation chronique, proposition d'aide à l'arrêt (courrier, visite médicale)
- l'évaluation de la dépendance et du type de consommation (outils disponibles),
- la planification et mise en place de l'arrêt progressif,
- la surveillance et prise en charge des symptômes de sevrage,
- l’aide, information, soutien, suivi de l'arrêt
C'est tout ça qui m'a manqué pendant mon sevrage commencé en juillet 2010!!!
On parle d'effets toxiques des benzodiazépines, particulièrement pour les personnes âgées.
Il est dit que "les personnes ou aidants, en contact avec le patient en arrêt de BZD, devraient être informés du processus de sevrage et des services d'aide existants".
Une différence est faite entre :
- dépendance à dose thérapeutique
- dépendance à haute dose
- usage à dose illicite et récréative
Je note un progrès dans la durée des sevrages proposés : 8 à 12 semaines ou plus long : jusqu'à 6 mois ou plus... et aussi dans le protocole de sevrage : diminution de 5 à 10 % toutes les 1 à 2 semaines.
Il y a aussi une liste (pour moi non exhaustive) des symptômes de sevrage.
On parle aussi de "symptômes prolongés de sevrage qui vont progressivement s'améliorer sur un an ou plus"... (en ce qui me concerne, ça sera plus...)
Je note aussi cette phrase qui, pour moi, en dit long : "Il n'est pas possible d'estimer la gravité et la durée des symptômes de sevrage : ceux-ci dépendront d'un certain nombre de facteurs tels que la gravité de la dépendance et la vitesse de l'arrêt..."


Pour moi, c'est, quand-même, une petite victoire, en tout cas, une prise de conscience de la part du corps médical en espérant que les recommandations de la HAS seront suivies par tous les professionnels à qui s'adresse ce rapport : médecins généralistes, psychiatres, gériatres, addictologues, pharmaciens...
Peut-être que les témoignages de personnes en souffrance à cause des benzos et qui circulent sur internet y sont un peu pour quelque-chose. J'aime à le penser.
J'espère que ça va m'aider à passer enfin à autre chose. Il me restera à gérer mes symptômes au quotidien du mieux que je peux et à vivre en espérant ne pas avoir trop de séquelles à cause d'un traitement de trop longue durée et d'un sevrage mal fait, sans conseils ni soutien de la part du corps médical.


_________________
Momo
La patience adoucit tout mal sans remède - Horace - Odes
www.psychotropes-danger.sitew.fr

Momo

Messages: 75

Re: momo/maori : bilan de sevrage
Message par admin therese Aujourd'hui à 12:59

http://www.psychotropes-danger.sitew.fr/#Accueil.A

Je mets ton site là :

Avertissement
J'ai créé ce site en août 2012, c'est-à-dire plus d'un an après l'arrêt des médicaments psychotropes (antidépresseur, anxiolytique et bêta-bloquant) et, aujourd'hui (01/09/2013), avec le recul, plus de deux ans après la fin de mon sevrage, je tiens à préciser que chacun est libre de penser ce qu'il veut et de décider ce qui est bon pour lui.
Ce que j'ai écrit sur ce site n'engage que moi. Il ne s'agit que de réflexions sur ce que j'ai pu ressentir dans ma tête et dans mon corps, au cours et après ce sevrage et de ce que je pense aujourd'hui au plus profond de moi.
Je n'oblige personne à partager mon point de vue et mes convictions sur ce sujet et je ne cherche plus à convaincre qui que ce soit. Je veux juste faire part de mon expérience en la matière, en espérant que ça pourra aider.
Chacun prendra (ou laissera) ce qu'il veut.
Si certaines personnes qui sont encore sous ces traitements en connaissent la dangerosité et savent qu'ils ont les mêmes effets pervers que la drogue (accoutumance, tolérance, et surtout symptômes de sevrage), personnellement, je n'en savais rien. Je l'ai appris à mes dépens. Je sais, j'étais très naïve. Je le suis un peu moins aujourd'hui après cette malheureuse expérience, fort heureusement.

_________________
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt et sevrage des Xanax, Valium et autres benzos : recommandations de la HAS

Message par liespoir2015 le Mar 7 Juil 2015 - 18:08

Merci Thérèse j'apprécie de lire tout de même " L’arrêt doit toujours être progressif pour minimiser les effets du sevrage et sur une durée de quelques semaines à plusieurs mois [en cas de traitement chronique]"
ca fais plaisir à lire!! on se sent un peu moins seul!!

bisous Thérèse!
avatar
liespoir2015

Messages : 2837
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt et sevrage des Xanax, Valium et autres benzos : recommandations de la HAS

Message par admin therese le Jeu 8 Oct 2015 - 14:09

à faire LIRE à votre médecin concernant la substitution : Like a Star @ heaven SUBSTITUTION avec VALIUM
http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2015-06/fiche_memo_rapport_elaboration_arret_benzodiazepines__2015_06_17.pdf

Prise en charge lors de l’arrêt des BZD avec ou sans substitution par le diazépam

*Sans substitution par le diazépam
L’arrêt doit être progressif (pour ex : 5 à 10 % toutes les 1 à 2 semaines ou un huitième de la dose
toutes les deux semaines avec réduction plus faible aux faibles doses) et selon la sévérité des
symptômes de sevrage. Il peut être compris entre 8 à 12 semaines, plus long jusqu’à 6 mois ou
plus dans le cas d’un échec à l’arrêt précédent.
Il est indiqué que l’arrêt gradué est négocié avec le patient et guidé par lui pour les ajustements
afin que l’arrêt reste confortable. Il est recommandé d’effectuer un suivi fréquent afin de résoudre
au plus tôt tout problème et prodiguer conseils et encouragements durant l’arrêt. Si l’arrêt n’est pas
atteint à la première tentative, il est recommandé d’encourager le patient à essayer de nouveau. Il
est indiqué que la réduction de la consommation et de la posologie de BZD apporte déjà un
bénéfice au patient.

*Avec substitution par le diazépam
Dans certains cas identifiés, malgré l’absence de données de bonne qualité, l’arrêt avec
substitution par le diazépam peut être envisagé après vérification de la fonction hépatique. Le
diazépam a en effet une demi-vie plus longue, évitant ainsi les longues fluctuations dans le plasma
sanguin, et il disponible sous de nombreuses formes (dosage et formulations). L’arrêt avec
substitution peut être envisagé chez les personnes prenant :
• des molécules à action brève (alprazolam ou lorazepam) ;
• du temazepam ou nitrazepam et préférant la substitution ;
• connaissant des difficultés à l’arrêt en raison d’une forte dépendance ;
• ou lorsque les préparations ne permettent pas aisément de réaliser une réduction (alprazolam,
flurazepam, loprazolam et lormetazepam).
Les recommandations anglaises font état d’un arrêt progressif et proposent des schémas d’arrêt
(dose, durée pour chaque étape) sur plusieurs semaines.
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt et sevrage des Xanax, Valium et autres benzos : recommandations de la HAS

Message par Lisette le Jeu 15 Oct 2015 - 13:49

Thérèse,
C'était un extrait et je ne trouve que beaucoup de pages.
Peux tu m'envoyer l'extrait à montrer au médecin Stp
Lisette
j'ai des syndromes de manque

l'extrait je ne le retrouve pas
avatar
Lisette

Messages : 224
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 66
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt et sevrage des Xanax, Valium et autres benzos : recommandations de la HAS

Message par Caramelgentilchat le Dim 23 Juil 2017 - 12:31

C'est interessant, en soit il vaut mieux la méthode avec substitution par des demi vie plus longues (valium, lysanxia, trnaxene) ou sans substitution sur 8 à 12 semaines (voir plus selon les cas)?
Il y a des retours d'experience

Dans mon cas un arret sur un mois de 3x0,5 en xanax depuis un an c'etait bien trop rapide ou ca aurait pu marcher?
avatar
Caramelgentilchat

Messages : 84
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 30
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt et sevrage des Xanax, Valium et autres benzos : recommandations de la HAS

Message par admin therese le Dim 23 Juil 2017 - 12:42

Un petit bonjour ?

Hello,

Ici on te dit quoi ? de substituer avec une 1/2 vie longue
Dans le manuel de sevrage : lien sous ma signature ,Ashton parle aussi de substitution avec du valium ou du lysanxia , 1/2 vie longue

Alors pourquoi tu poses toutes ces questions ? !
je crois que tu ne lis pas les infos ...et surtout tu suis ton idée sans nous croire quant à la rigueur du sevrage , les horaires etc...

Des retours d'expériences ? mais sur le forum tu n'as que ça !! lis stp , ok ?
avatar
admin therese
Administrateur

Messages : 37060
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 73
Localisation : PAU

http://soutienbenzo.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt et sevrage des Xanax, Valium et autres benzos : recommandations de la HAS

Message par Caramelgentilchat le Dim 23 Juil 2017 - 13:24

admin therese a écrit:Un petit bonjour ?

Hello,

Ici on te dit quoi ? de substituer avec une 1/2 vie longue
Dans le manuel de sevrage : lien sous ma signature ,Ashton parle aussi de substitution avec du valium ou du lysanxia , 1/2 vie longue

Alors pourquoi tu poses toutes ces questions ? !
je crois que tu ne lis pas les infos ...et surtout tu suis ton idée sans nous croire quant à la rigueur du sevrage , les horaires etc...

Des retours d'expériences ? mais sur le forum tu n'as que ça !! lis stp , ok ?

Coucou

Désolé je ne voulais pas vous vexer. Je suis un peu perdu.

Non je pose cette question car le manuel évoque les 2 méthodes. Même si effectivement jai pris note que ici ou en tout cas dans les conseils que l'on m'a dit une substitution sera plus bénéfique.

Quand je parlais de retour d'experience je demandais uniquement du point de vue statistique sur les 2 méthodes Wink , pas au niveau du forum en fait.

Oui j'ai lu des choses mais parfois ca me fait peur, ca me bloque car je vois un peu de tout sur les forums ne vous braquez pas... C'est pas si évident. Et je fais tellement plus confiance ni en moi ni dans les médecins.

J'ai bien compris pour la rigueur je prends mon traitement à heure fixe là et à dose régulière.

La patience est quelque chose d'important je me doute dans ce que je vis mais je suis très intolérant avec moi même Sad , j'ai juste envie de redevenir la personne que j'étais, je sais je pense au passé c'est pas bien mais parfois il y a des choses qui manquent et qui rendent d'autant plus angoissant d'avancer quand on vit des traumatismes et qu'on se sent différent de la personne qu'on était.

Merci de votre réaction, je lirai davantage. Mais j'ai toujours un peu d'appréhension à sortir des posts que j'écris par peur et puis comme chaque cas est différent et que chaque personne est différente j'ai parfois la crainte de pas m'y retrouver.
avatar
Caramelgentilchat

Messages : 84
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 30
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt et sevrage des Xanax, Valium et autres benzos : recommandations de la HAS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum